Critique : Matrix reloaded

Thomas Messias | 15 novembre 2007
Thomas Messias | 15 novembre 2007

On prend les mêmes et on recommence. Quatre ans après Matrix, revoici les Wachowski avec un double projet ambitieux et tonitruant : deux films tournés à la suite, Matrix reloaded et Matrix revolutions, aux budgets explosant tous les records, complétant le premier film en une trilogie.

D'emblée, on sent que Reloaded n'aura pas la singularité du premier volet : comme s'ils autoadmiraient (c'est probable), Wacho & Wacho usent du bullet-time à l'envi et multiplient les scènes d'action sans justification particulière. Par ailleurs, le thriller informatique a brusquement laissé place à une science-fiction underground sans grande saveur, avec une profusion de personnages secondaires plus ou moins intéressants. Cette fois, il ne s'agit plus seulement de combattre la Matrice, mais de sauver le monde en butant des vaisseaux ennemis. Là où la force psychique et l'autopersuasion permettaient précédemment de vaincre ses adversaires, il est désormais question d'une simple guerre souterraine. À la tête du mouvement, Morpheus (Laurence Fishburne, un peu caricatural) mène ses troupes comme le ferait le grand gourou d'une secte d'allumés complets.

 


La cohérence de l'ensemble s'est envolée, et les Wachowski, sous la houlette de Joel Silver, semblent avoir opté pour un tout-à-l'action certes impressionant mais extrêmement vain. À cet égard, la scène de l'autoroute, annoncée comme la claque du siècle avec son budget indécent, n'apparaît que comme le caprice de deux gamins doués mais désoeuvrés. Lorsqu'ils redeviennent des adultes, les frangins se lancent alors dans des réflexions plombantes et inutiles sur la Matrice, son pourquoi et son comment. Ce qui était si bien résumé dans Matrix est désormais étalé jusqu'à la rupture. Cela donne lieu à quelques scènes absconses et assez ridicules (désolé pour Lambert Wilson).


Avant même que Matrix revolutions ne sorte sur les écrans, il était déjà clair que Larry et Andy Wachowski avaient raté leur coup en voulant prolonger leur premier film. Le semi échec de Matrix reloaded, malgré quelques scènes très réussies, faisaient craindre un troisième film franchement médiocre, qui fasse régresser encore un peu cet univers si séduisant à la base. Des craintes malheureusement justifiées...

 

Résumé

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Lecteurs

(3.8)

Votre note ?

commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire