Critique : Un secret

Par Sandy Gillet
1 octobre 2007
MAJ : 27 septembre 2018
0 commentaire

Adapté du roman éponyme et best-seller de Philippe Grimbert, Un secret est d'abord un film dont l'intention première était de permettre à Claude Miller d'exorciser son propre passé d'enfant né pendant la seconde guerre mondiale issu d'une famille juive meurtrie par le nazisme. Quasi autobiographique donc, le livre de Grimbert se révèle pourtant être au-dessus des forces du cinéaste trop inhibé sans doute par sa propre histoire.

 

C'est qu'au-delà du résultat digne dans la forme d'un téléfilm de France Télévisions (multiplication de plans statiques, iconographie soignée, montage grabataire), Claude Miller a aussi raté le traitement de fond dont le fil rouge passe pourtant par une thématique connue du cinéaste : les blessures issues de l'enfance et ses conséquences. On reste dès lors sur le bord de la route d'une histoire qui aurait du nous prendre à la gorge, nous hacher menu et nous laisser vide, atone et aphone. Au lieu de cela, Miller choisit l'épure et l'approche mécanique et froide à la manière d'un documentaliste qui déroule son sujet pour la postérité. Très clairement l'homme a peur et reste délibérément à la surface de son sujet laissant à ses interprètes la lourde tâche de s'investir à sa place.

 

Et à ce petit jeu seule Cécile de France s'en sort haut la main. Son personnage d'ancien mannequin, maîtresse et mère au corps sculptural emplit l'écran à chacune de ses apparitions. En face, Bruel que l'on a connu bien plus inspiré ne serait-ce que sur Canal quand il commente le World Poker Tour, a du mal à exister et en fait des tonnes en père meurtri et mari volage… Le reste du casting est à l'avenant avec une Ludivine Sagnier très loin de sa prestation solaire de La petite Lili du même Miller ou une Julie Depardieu trop à l'étroit dans ses quelques scènes.

 

Au final la volonté obsessionnelle de ne pas vouloir tomber dans le pathos et le mélo emmène ce secret vers un autre écueil bien plus criminel et cruel au regard de son sujet : celui d'un deuxième enterrement en forme d'oubli définitif cette fois-ci !

Rédacteurs :
Résumé
Suivez-nous sur google news
Pictogramme étoile pour les abonnés aux contenus premium de EcranLarge Vous n'êtes pas d'accord avec nous ? Raison de plus pour vous abonner !
Soutenir la liberté critique
Vous aimerez aussi
Commentaires
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires