Critique : Ensemble, c'est tout

Jean-Noël Nicolau | 16 mars 2007
Jean-Noël Nicolau | 16 mars 2007

Petit drame romantique accumulant les pires poncifs du genre, Ensemble c'est tout se révèle moins insupportable que l'Un reste et l'autre part qui se targuait de donner de grandes leçons sur le couple et la vie. Si Claude Berri disserte encore vaguement sur l'amour et plus pesamment sur la vieillesse, c'est avec une telle naïveté et un tel manque d'originalité que le propos n'effleure même pas le spectateur (en gros : « la solitude c'est triste » ). Les scènes convenues s'enchaînent dans un ennui poli, joliment filmé et très bien photographié. En se reposant sur ses acteurs, Claude Berri offre à Audrey Tautou une énième performance de jeune fille perdue et à Guillaume Canet un rôle de vieux garçon bourru au grand coeur. Les deux stars assurent le minimum dans des numéros rodés jusqu'à la caricature.

Plus intéressant, Laurent Stocker se débat malheureusement avec un personnage de dandy maladroit écrit avec la finesse des Aristos et de surcroît totalement sacrifié dans la seconde partie du métrage. Si le personnage de la grand-mère essaie d'attendrir à toute force, il est aussi terriblement prévisible. Le réalisateur tente bien d'ajouter quelques piquants à son amourette mille fois vue, mais rien ne parvient à nous surprendre, et encore moins à nous toucher. On ne pourra pas nier la sincérité de l'oeuvre, ritournelle gentille mais d'une vacuité décevante. De la part du réalisateur de Jean de Florette ou de Tchao Pantin, deux films « simples » mais puissants, on espérait un sursaut d'une toute autre ampleur.

Résumé

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Lecteurs

(0.0)

Votre note ?

commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire