Nos mots comme des bulles : critique qui bulle sur Netflix

Flavien Appavou | 23 juillet 2021 - MAJ : 23/07/2021 15:50
Flavien Appavou | 23 juillet 2021 - MAJ : 23/07/2021 15:50

Longtemps teasé sur les réseaux sociaux de NetflixNos mots comme des bulles ou Words Bubble Up Like Soda Pop en anglais est un bijou d'animation. C'est le parfait film d'été, plein d'énergie et enivrant que ce soit du côté des dessins que de la réalisation. Créant ainsi un artéfact de bonne humeur pour le reste de la journée ou soirée. Et pourquoi ? Vous allez le comprendre avec cette critique qui bulle beaucoup après avoir vu le film !

LABEL MUSICAL

Réalisé à l'occasion des 10 ans du label musical Flying Dog qui a édité de grands compositeurs comme Yoko Kanno, les The Seatbelts, Ali Project, Kokia et tant d'autres, ce film est un joyau de bonne humeur et de gaité. Tout en montrant le quotidien des Japonais dans un centre commercial comme lieu de culture et de rencontre, le film met en son cœur la musique et surtout les mots qui s'y accompagnent. C'est aussi le travail du label que de montrer la grandeur de la musique produite en son sein et des multiples talents. Ce film est une sorte d'ode aux artistes qui se cherchent et aussi à la musique qui rassemble. 

Nos mots comme des bulles est réalisé par Kyohei Ishiguro, scénarisé par Dai Sato, chara designé par Yukiko Aikei pour les studios Signal.MD x Sublimation et ensuite vient le responsable de la musique Kensuke Ushio, connu pour la musique de Devilman Crybaby ou bien de Silent Voice entre autres. Et on peut dire qu'avec tous ces talents réunis, l'anime s'offre plusieurs horizons avec des passages musicaux riches, ressemblant à des clips et d'autres moments plus romantiques tout en ne négligeant pas les quêtes d'épanouissements des héros. Le scénario tient sur quelques lignes, mais il permet vraiment de s'amuser avec.

 

Screenshot 4Le casque est de mise

 

Délire créatif

Ce film raconte l'histoire de Cherry, un jeune homme introverti qui est extrêmement doué pour les Haïkus (les proverbes japonais), sensible aux bruits ambiants et qui s'isole du monde avec son casque. De l'autre côté, il y a Smile, jeune fille populaire sur les réseaux sociaux, mais extrêmement complexée par sa dentition. Du coup, elle porte tout le temps un masque. Cherry travaille dans un accueil de jour pour personnes âgées dans un centre commercial et Smile, elle se promène très souvent dans ce centre. C'est après un léger accrochage que les deux protagonistes se rencontrent. Une nouvelle histoire s'inscrit sous la quête d'un vinyle à retrouver. Mais qui c'est, peut-être qu'il y a plus encore à trouver ? 

À travers cette belle histoire, le studio d'animation et le réalisateur s'éclatent avec l'animation et la narration. Dès les premières images, les animateurs nous en mettent plein la vue avec une poursuite dans le centre commercial. C'est animé avec précision et c'est légèrement bluffant. La caméra est aussi fluide que les dessins dans cette course, qui se finit par la rencontre entre les protagonistes, faisant retomber le rythme avec une justesse millimétrée. Et avec la musique qui vient par-dessus, c'est du grand art de montage et de composition. 

 

Screenshot 3Cherry et Smile qui sourit sous son masque

 

Comme dit précédemment, certains passages sont montés comme des clips musicaux, du coup l'ensemble est ultra rythmé. L'animation reste ultra bien balancée pour ne pas louper le tempo, aussi précis qu'un métronome. Et une fois que la danse est terminée, les plans larges arrivent et permettent de respirer notamment à travers un rythme plus lent, plus posé.

Les plans regorgent alors de détails, comme pour faire donner plus de temps aux spectateurs. Comme sur les haikus qui rythment tout le long du film, il faut prendre le temps de les apprécier. Par exemple, un plan sur un carton qui se ferme peut sembler être une éternité. Et juste après on est sur du dialogue très rythmé. Une sorte de poésie en plusieurs temps.

 

 

ScreenshotNous sommes les rois du mall !

 

Vie quotidienne

En prenant le centre commercial comme lieu quasi unique de l'histoire, les créateurs montrent aussi une facette réelle du Japon. Où les lieux de rencontre entre générations peuvent aussi venir de ces grands malls et des activités qui y sont proposées. Certaines personnes peuvent y passer la journée, car tout y est accessible, du dentiste à l'accueil de jour pour personnes âgées ou bien juste pour s'amuser. Du coup, ici on est hors du temps. Quelquefois, la notion de jour apparaît pour montrer un empressement, mais dès qu'on est dans le mall, il n'y a plus rien. De même que lorsqu'ils sont dans la boutique de vinyle qui est restée intemporelle. 

Qui dit vie quotidienne, dit aussi smartphone pour les jeunes. Ce qui est beaucoup mis en avant dans l'approche narrative ainsi que dans la réalisation. Ils montrent aussi une rupture avec un temps ancien qui est peu connu par les jeunes. Car la notion de transmission est très présente, rien que par les haikus qui se digitalisent, mais non vu. Alors que par l'oral, elles deviennent entendues et porteuses d'histoires. Le smartphone ne peut pas tout faire et cloisonne les individus dans leur propre bulle, alors qu'elles devraient apparaître soudainement comme les mots ! C'est un des messages qu'essayent de faire passer les créateurs. C'est plein de richesse et d'enseignement.

 

Screenshot 2Smile !

 

Sensibilité à fleur de peau

Bien qu'on soit sur de la romance cachée par une quête adolescente, l'animation montre tous les aspects humains des héros. Les plans deviennent longs sur leurs actions, leurs réactions. C'est paisible. Ce qui nous permet à nous spectateurs d'être frappé par diverses émotions comme de la lassitude, de la joie et même jusqu'à lâcher une petite larmichette. Car Nos mots comme des bulles est très sensible dans les thématiques qu'il aborde et la façon dont il se met en place devant nos yeux ébahis.

La candeur des personnages touche beaucoup, elle est très souvent mise en valeur lorsqu'un personnage est au centre d'un plan large lui permettant d'exploiter tout le cadre. Et encore une fois la musique vient ponctuer ces moments-là, touchant et juste. Dès que le cadre se resserre, les expressions deviennent encore plus habitées, presque palpables. Nous donnant encore plus d'empathie pour ce qu'éprouvent les personnages. C'est une recette connue. Mais le montage est tellement millimétré que la sauce fonctionne. 

 

Screenshot 5T'as rien compris mon pauvre

 

Pour ceux qui ne comprennent pas trop comment fonctionnent les haikus, il est possible que vous passiez à côté de certaines émotions. Car le système est assez complexe, mais une fois compris, c'est d'une beauté extraordinaire. L'auteur de ces lignes a vu le film VO, et n'a donc aucune idée de l'intérêt de la version VF, la manière dont l'ensemble a été retranscrit et adapté. Une chose est sûre, c'était un gros challenge, car comme dit juste avant, les haikus ne sont pas de la tarte. Et vu que tout le film est cadencé par ça... il est possible que la sensibilité et les messages portés puissent échapper à certains. 

Nos mots comme des bulles est un film d'animation très estival, rien que par ses couleurs et son thème. La conclusion avec un matsuri (festival japonais) ne fait que renforcer ce sentiment. Et qui dit été, dit passion, amour et feu d'artifice ; le tout sous couvert de découverte musicale. Car encore une fois, c’est ça le vrai message du film. Les mots associés à la musique permettent de se dévoiler et de se rencontrer. Une summer love à regarder sur Netflix pour petit et grand. Et si vous êtes comme le critique, vous allez surement y laisser une petite larme.

 

Affiche officielle

Résumé

Nos mots comme des bulles est une belle découverte, rafraichissante. Portée par une réalisation rythmée et une animation millimétrée, elle peut totalement vous transporter dans un autre monde pendant 1h30. Petit bémol, pour ceux qui n'y connaissent rien en haikus, vous pouvez passer à côté de beaucoup de choses. Sinon regardez le juste pour sa beauté. Un film estival et pas trop prise de tête en somme.

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Lecteurs

(4.0)

Votre note ?

commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire