Flavors of Youth : doux parfum critique

Christophe Foltzer | 6 août 2018 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Christophe Foltzer | 6 août 2018 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Que Netflix mise énormément sur l'animation japonaise n'est plus un secret. Entre séries achetées et contenus produits directement, le network se pose comme l'un des sauveurs d'une industrie au bord de l'étouffement. Et avec Flavors of Youth de Haoling LiYoshitaka Takeuchi et Xiaoxing Yi, il tente un nouveau pari.

LE GOURMET SOLITAIRE

Oui, on peut dire qu'en très peu de temps, Netflix s'est positionné comme un acteur incontournable du marché de l'animation japonaise. Il n'y a qu'à voir ce qu'il fait avec les animés Godzilla pour s'en convaincre. Pourtant, avec Flavors of Youth, il s'attaque à un exercice autrement différent. Déjà parce qu'il ne s'agit pas d'un film à proprement parler mais d'une anthologie de trois courts-métrages.

Ensuite parce qu'il s'agit d'une coproduction entre un studio chinois, Haoliners Animation League, et un japonais, Comix Wave Films, qui a connu un grand succès à travers le monde grâce à Your Name. Une parenté avec le film de Makoto Shinkai qui transparaît d'ailleurs tout au long du métrage.

 

photo flavors of youthLe temps de l'innocence

 

Flavors of Youth nous propose donc d'assister à trois destins indépendants au travers de trois thématiques spécifiques. Les nouilles de riz nous présente ainsi Xiao Ming, un jeune homme vivant à Pékin qui se rappelle, du fond de sa solitude, son enfance marquée par les nouilles qu'il mangeait avec sa grand-mère dans la province du Hunan.

Un plat qui représentait le bonheur jusqu'au moment où le restaurant a fermé. Quelques années plus tard, une autre recette de nouilles correspondait avec sa découverte de l'amour mais, là encore, le restaurant a fermé. Aujourd'hui, il déguste des nouilles sans saveur dans un quotidien stressant et, fatalement, cela le ramène à son passé, surtout lorsqu'il doit urgemment retourner dans son village.

 

photo flavors of youthUn regard mélancolique mais nécessaire sur son propre passé

 

Un petit défilé de mode nous propose, lui, d'aller à Canton, pour y suivre la vie de Yi Ling, une top-model qui vit avec sa soeur Lu Lu depuis le décès de leurs parents. Entre la pression des défilés, l'engagement vis à vis de sa petite soeur qui suit des études de mode et le temps qui passe, Yi Ling s'investit beaucoup trop pour rester au top, surtout que la concurrence est rude et qu'elle atteint dangereusement sa limite. Un défilé de mode va l'obliger à prendre une décision importante.

Enfin, Amour à Shanghaï nous raconte l'histoire d'amour contrarié entre deux adolescents vivant dans les quartiers pauvres de la ville. Aujourd'hui adulte, Li Mo, architecte, s'installe dans un nouvel appartement avec l'aide de son ami Pan. En trouvant une vieille cassette audio de leur amie Xiao Yu, il va se rappeler cet amour qu'il a refusé et foncer chez sa grand-mère pour retrouver son vieux lecteur de cassette et enfin écouter le message que lui avait laissé son amie à l'époque et qui aurait pu changer les choses entre eux.

 

photo flavors of youthUne top-model au bout du rouleau

 

5CM PAR SECONDE

Qui connait le cinéma de Makoto Shinkai ne sera pas dépaysé par Flavors of Youth puisque l'on y retrouve plusieurs caractéristiques incontournables. Déjà, sur le plan artistique avec de somptueux décors et une lumière magnifique et très travaillée qui est pour beaucoup dans l'intérêt du film.

L'utilisation de la 3D aussi, qui permet quelques plans audacieux vecteurs d'émotions qui rappellent immanquablement Your Name. Si le design et l'animation des personnages ne sont pas aussi poussés que dans leur modèle, les trois courts-métrages (deux réalisés par des chinois et le dernier par un japonais, animateur sur Your name justement) demeurent corrects bien que parfois un peu trop mécaniques.

 

photo flavors of youthC'était mieux avant ?

 

Non, là où la filiation est la plus évidente, c'est dans les thèmes abordés et les moyens de les raconter. Globalement, les différentes histoires de Flavors of Youth sont très mélancoliques, tournées vers le passé et virent rapidement au gros mélodrame. Ce qui est d'ailleurs le principal reproche à adresser au projet. En effet, là où un 5 cm per second ou un Your Name parvenaient à nous saisir au coeur et à nous arracher quelques larmes, Flavors of Youth n'y parvient vraiment jamais. Au mieux arrive-t-il à légèrement nous émouvoir. La faute à son format évidemment.

En si peu de temps, il est bien difficile de créer de vraies situations et de vrais personnages qui vont nous bouleverser. Ce qui fait que ces histoires versent rapidement dans le mélo un peu excessif pour parvenir à leurs fins, révélant au passage une certaine artificialité dans le processus tout comme une grande facilité. D'autant plus que, par ce biais, le film respecte à la lettre la formule Makoto Shinkai et ne trouve ainsi jamais sa véritable personnalité. Cela est évidemment gênant pour le spectateur le plus avisé et le plus attentif mais ne posera aucun problème pour le grand public qui a envie de belles histoires ou d'envolées lyriques subites.

 

photo flavors of youthUn amour compliqué

 

Plus intéressant par contre, le fond du projet. En effet, Flavors of Youth ne raconte pas que ces histoires touchantes mais finalement très classiques et gangrénées par quelques dialogues ampoulés. C'est bien dans sa peinture de la société chinoise qu'il passionne. Chacune des histoires oppose un passé récent, certes, vécu comme merveilleux et innocent, et un présent tentaculaire oppressant et déshumanisé tout en se questionnant sur ce que sera l'avenir.

Lorsque l'on replace le film dans le contexte de la Chine actuelle, le message est évident : la course à la modernité et la volonté du pays de devenir l'un des acteurs économiques majeurs du monde sont clairement pointées du doigt. Tout va trop vite, la société perd de son identité rapidement, oublie son histoire, son passé et ses origines et chacun des personnages va, en réalité, tenter de se reconnecter à son passé plus simple et innocent, plus humain aussi, où il sentait avoir une place. Ce qui rend le film extrêmement mélancolique, très triste tout autant qu'amer sur le temps qui passe, tout comme sur la question de l'identité.

 

photo flavors of youthPartez à la rencontre de Flavors of Youth

 

Et c'est notamment prégnant dans le dernier segment qui dénonce clairement la destruction des anciens quartiers de Shanghaï pour laisser place à une modernisation qui évite de peu la déshumanisation. Comme pour nous dire que si la course du monde est subie à un niveau global, sans forcément penser à l'humain, c'est à un niveau individuel et local que l'on peut préserver ce qui a de l'importance pour nous. A réfléchir...

Au final, Flavors of Youth est un animé hybride, surfant sur une vague à la mode (Makoto Shinkai) qui semble ne pas prendre trop de risques pour, en définitive, nous parler de l'histoire de la Chine actuelle, de cette jeunesse qui se pose des questions sur son avenir et tente d'en trouver les réponses dans son passé, tout autant qu'en nous présentant un trio de réalisateurs qui pourraient bien représenter l'avenir de ce média. Bref, on en attendait pas tant.

 

photo flavors of youth

Résumé

En singeant Your Name dans sa forme, on pourrait craindre que Flavors of Youth n'en soit qu'une resucée facile et sans âme. Il en résulte un film bien plus profond que cela qui pose de vraies questions en filigrane. Un beau film, un peu trop mécanique certes, mais qu'il nous parait important de faire découvrir et de défendre. Disponible sur Netflix depuis le 4 août.

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Lecteurs

(0.0)

Votre note ?

commentaires
Christophe Foltzer
06/08/2018 à 15:46

@max :
Pour le moment nous n'avons aucune information sur une quelconque version autre du film. Le métrage étant sorti quasiment au même moment dans les salles japonaises et sur Netflix, il y a un gros flou. Mais on va se renseigner.

max
06/08/2018 à 15:12

le interntional version et d'un point de vu marketing ou il exsitre réelement une autre version ?
si oui quelle sont les différences ?

votre commentaire