Cinquante nuances plus claires : critique qui fouette

Simon Riaux | 24 mars 2021 - MAJ : 24/03/2021 16:27
Simon Riaux | 24 mars 2021 - MAJ : 24/03/2021 16:27

Cinquante nuances plus claires, ce soir à 21h15 sur TMC.

La saga littéraire d’E.L. James dévoile dans les salles le troisième volet de son adaptation cinématographique, portée par Dakota Johnson et Jamie Dornan. Après Cinquante nuances de Grey et Cinquante nuances plus sombres, deux abominations filmiques dénuées de tout intérêt et nimbées dans un sexisme assez incroyable, Cinquante nuances plus claires est-il en mesure de redresser la barre ?

CRÈME FOUETTÉE

Nous avions quitté le duo de flétans sadomasos, composé de Dakota Johnson et Jamie Dornan, sur le point de convoler en justes noces. C’est donc le premier objet du scénario que d’offrir au milliardaire (l’équivalent fortuné d’un bon vieux forceur du métro à l’ancienne) et à sa femme-enfant un zoli mariage et une lune de miel à la hauteur des standards publicitaires contemporains. Et de ce point de départ mollasson, le réalisateur James Foley (Fear, Dangereuse séduction) ne peut rien tirer, sinon l’aveu ridicule que la série n’a jamais eu pour objet une quelconque forme de subversion ou d’érotisme.

 

Photo Dakota JohnsonDeux acteurs à l'alchimie... palpable

 

Les « enjeux » de Barbie-Fessée et Ken-Importunator sont aussi transparents que leurs interprétations : épousailles, reproductions, et chasses aux vilains amants revendicateurs. Soit un programme sidérant de conservatisme, de classicisme, conventionnel jusqu’à la moelle, dont les protagonistes semblent plus émoustillés par la découverte d’un jet-ski flambant neuf, d’une parure de diamants ou d’un jet privé, que par le déluge charnel promis par le marketing du film.

 

Photo Dakota Johnson Un récit corseté

 

TEUBÉ-SM

Cette chair tristoune, désormais quasiment absente du scénario, est d’autant plus absurde que tout ce qui pourrait pimenter à nouveau la relation censément subversive de Mr et Mrs Grey est systématiquement considéré comme antagoniste et révoltant. Un homme éconduit, envahissant, agressif et menaçant (ce qu’était Christian dans l’essentiel du premier film) ? Le scénario le transforme en bad guy de mauvaise série télé. Une concurrente lubrique et libidineuse ? Elle est ratiboisée en deux répliques.

 

Photo Jamie Dornan, Dakota JohnsonUn film soucieux de déjouer les clichés

 

Sans sexe, sans séduction ni danger, l’érotisme est une nouvelle fois aux abonnés absents, et ce n’est pas l’alchimie entre les comédiens – dont on sent que le moindre contact physique prolongé provoque une nausée perceptible –, qui va y changer quoi que ce soit. Du coup, reste un catalogue musical qui renseigne assez précisément sur les modes contemporaines d’une partie du public, ainsi qu’un étalage de sexualité robotique, qui révèle que quand des exécutifs cokés jusqu’aux paupières essaient d’imaginer les fantasmes de leurs contemporains, le résultat tient plus du missionnaire somnambule que de la tornade sensuelle.

 

Affiche française

Résumé

N'ayant plus rien à raconter, la trilogie déroule son petit programme conservateur et aseptisé, avec la sensualité d'une publicité pour un mauvais vermifuge.

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Lecteurs

(2.6)

Votre note ?

commentaires
Flash
24/03/2021 à 18:09

ça vaut pas "La clef" de Tinto Brass ce nanar !

Kyle Reese
24/03/2021 à 16:47

Tient un film qui me revient en tête bien subversif et érotique pour le coup d’un auteur très sulfureux et psychologiquement un peu malade: Lune de fiel de Roman P. C’était autre chose.

alulu
12/10/2020 à 20:20

Comme toujours, bien fouetter pour avoir une bonne mayonnaise.

the riddler
12/10/2020 à 05:32

Mieux vaut relire un bon vieux SAS.

Kyle Reese
11/10/2020 à 19:43

"Cinquante nuances plus claires : critique qui fouette"

A voir l'affiche surement un problème de dessous de bras ...

gringo
24/08/2018 à 05:21

Bonjour sacre film comme le film, soit disant que c'est le film de l’année , une escroquerie et quelle mariage! tant de pub ou on voit ana en robe de marié on s'attend a un mariage de luxe comme SISI l’impératrice pour voir 5 secondes de mariage et ils se barrent tout au début alors que les invités continues a danser !le reste est sans rien j ai payer 9 euros pour ça au cinéma une honte je suis parti bien avant la fin de ce soi disant film du siècle mdrrrrr franchement je préfère l'amour le vraie celui de la vie reèle.

Tiva
01/03/2018 à 19:27

Pour celui ou celle qui a lu le livre, le film n’a produit que 60 % de ce qui était dans le livre

Bcp de scènes non jouées
Du gâchis pour ma soirée

Tiva
01/03/2018 à 19:25

Franchement zéro

Julie30
18/02/2018 à 17:39

Julie 30
Comme pour le reste de la saga j ai adoré
Christian toujours plus beau ana plus rebelle
Un Christian qui s essai à la relation vanille hummmm quel parfum
Bon il est vrai que je l ai beaucoup aimer avec menottes et cravache à la main ou les mains sur les jolies petites fesses de sa petite chérie
En revanche Mr Hide trop présent nous a privé de très belles scènes
Quel dommage que se soit terminé
Merci Christian merci ana de nous avoir encore donner du rêve

Trya
09/02/2018 à 09:45

Merci Macron !

Plus
votre commentaire