Pour une St Valentin réussie14 février 2012 - Simon Riaux

Image 590563
2 réactions
0
Commentaires
0
Commentaires

Qui dit 14 février, dit jour de la St Valentin. Et pour fêter comme il se doit, à savoir cinématographiquement, cette journée des amoureux, Ecran Large vous propose une liste de films, de tous les genres, à voir en couple. Pour le pire, le rire et le meilleur, l'amour.

Pour ouvrir les hostilités en beauté, nous vous invitons à visionner cette brève vidéo, qui condense en une poignée de secondes l'esprit de cette fête à nulle autre pareille. Paillettes, beauté des corps, contact physique, onde de choc, tout y est, mettez-vous en condition !

  

 

 

L'erreur à ne pas faire :

Logiquement cet Heureux évènement, chronique d'une naissance par Rémi Bezançon, portée par Louise Bourgoin et Pio Marmaï (un nom prédestiné), voilà qui augure d'une Saint Valentin propre et sans fioriture, et devrait vous valoir une tendre saillie sur la peau de bête que vous avez ostensiblement dépliée devant la cheminée en formica. Grave erreur ! On ne vous spoilera pas la conclusion du film, mais votre partenaire ne saurait engager votre moitié à courir le risque d'une reproduction ad hoc pour la beauté du geste.

 

Lui prouver que Ryan Gosling est un mufle, comme nous :

 

 

Votre chère et tendre vous caviarde les oreilles de gémissements plaintifs dès qu'apparaît le beau Ryan ? Traumatisée par Drive, rendue folle par Crazy, Stupid, Love, la malheureuse est convaincue de ne pouvoir plus trouver la séreinité que dans les bras soit disant musclés du bellâtre canadien. Une seule solution, Blue Valentine. En plus de découvrir un bon film, votre moitié réalisera avec effroi que le beau gosse est un piètre compagnon. Comme vous. De là à conclure que vous êtes le Gosling franchouillard, il n'y a qu'un pas que votre éloquence s'efforcera de franchir.  

 

 

Lui faire comprendre qu'elle est un chouïa castratrice :

 

 

Personne ne s'y trompera, la métaphore de cette femme bafouée qu'un extra-terrestre va transformer en géante vengeresse est des plus hypocrites ! Non Nancy Archer n'est pas une victime, mais une conquérante qui entend marcher sur vos plates-bandes ! Diffuser le film à votre bien-aimée aura tôt fait de lui faire réaliser que comme L'attaque de la femme de 50 pieds, elle serait bien inspirée de ne pas vous écraser, ni faire la poussière en haut de votre pile de comics, et d'arrêter de qualifier votre collection de figurines collectors de vulgaires “jouets“.

 

Lui faire comprendre que vous avez des besoins :

Votre partenaire n'a que très modérément apprécié votre invitation à passer un week end romantique dans les back-rooms de la Fistinière, discret mais néanmoins réputé établissement de charme ? Ne baissez pas les bras et optez pour Shame, le remarquable deuxième film de Steve McQueen, avec Michael Fassbender. Votre concubin(e) réalisera à coup sûr que vous réfreiner ne pourra que vous entraîner dans une spirale de débauche crapoteuse, et onéreuse qui plus est.

 

 

Lui faire plaisir : 

Elle et lui

 

Elle et lui (Love affair)

Elle et lui (An affair to remember)

Nuits blanches à Seattle

Ma vie n'est pas une comédie romantique

La comédie romantique dans tous ses états. Et vous avez le choix : le film original de Leo McCarey de 1938, l'auto-remake avec Cary Grant et Deborah Kerr en 1956, la mise en abyme avec le film de Nora Ephron avec Tom Hanks et Meg Ryan, et la déclinaison française avec le bien nommé Ma vie n'est pas une comédie romantique. Après, c'est selon les goûts, les couleurs et les humeurs : noir & blanc ou couleur, émotions ou rires, anglais ou français, couple mythique ou couple sympa, etc. 

 

Lui enseigner les priorités en cas d'invasion zombie :

28 semaines plus tard

 

28 semaines plus tard

Le film piège. A priori, rien de mieux que quelques frissons pour pimenter une soirée de la St Valentin. Pourquoi alors 28 semaines plus tard plutôt qu'un autre film de genre ? Tout simplement pour sa scène d'ouverture où Robert Carlyle décide d'abandonner sa femme pour sauver sa peau. Il le regrettera, et vous pouvez être sûr, vous les garçons, d'avoir droit à la question-qui-tue : « Et toi, en cas d'invasion zombie, tu ferais quoi, tu m'abandonnerais aussi... comme un lâche, une mauviette, un baltringue ? ». Courez, vite, courez ! 

 

28 semaines plus tard

 

 

Le "tu vois que le sang part au lavage":

Mortelle St-Valentin

Le film piège bis. David Boreanaz pour elle, Denise Richards pour lui, et un DVD loué au vidéoclub par hasard, erreur ou inconscience. A moins qu'il s'agisse de faire passer un message à son conjoint. Le titre « Mortelle St-Valentin », la tagline « C'est au cimetière que vous la fêterez » et le film lui-même, nanar ultime, sont autant d'indices d'une potentielle et future rupture. Mais peut-être pas, et alors, le film est en soi un motif de rupture suffisant pour l'autre conjoint. 

 

Meurtres à la St Valentin

 

Meurtres à la Saint-Valentin

Le film à deux mais en 3D. Le drive-in n'existe plus/pas en France, mais des films qui en ont l'esprit, oui. Quoi de mieux pour passer la St Valentin (ou le temps, c'est selon) qu'un remake de slasher mis boîte par un tâcheron avec des acteurs de séries ? Peut-être l'original de 1982 que Quentin Tarantino considère comme le « meilleur slasher de tous les temps », devant Halloween et Vendredi 13. Ça, c'est pour les couples geek.

 

 Shortbus

 

 

Lui faire comprendre ce que vous entendiez par "pimenter" : 

Shortbus

« Tu sais, chéri(e), je t'aime... mais avec plein de gens autour, qui regardent, qui chantent, qui baisent ! »

 

  The Fountain

 

 

Le film qui vous fera passer pour un(e) grand(e) sensible :

The Fountain

A l'amour, à la mort ? Le plus beau film sur la mort (et son refus) ne parle que d'amour. The Fountain n'enivra pas seulement vos sens, il mettra en images et en sons des sentiments parfois inexprimables et inestimables au quotidien, mais au final universels, et qui pendant 1h30 sont là, à partager à deux. 

 

Noces rebelles

 

 

"Je t'ai dit qu'il fallait qu'on parle" :

Les noces rebelles

Titanic 2 ? C'est une manière de le vendre, mais peut-être pas de le regarder. En effet, les retrouvailles de Leonardo DiCaprio et Kate Winslet dix ans plus tard ne durent quelques minutes et plans, avant que le film ne sonde le couple sous toutes les coutures et sans concessions : sa nature, son usure, son désespoir. Attendez-vous à des débats, des pleurs, des ruptures... des retrouvailles ? Il fallait bien que cette discussion ait lieu, alors pourquoi pas le jour de la St Valentin.

 

Al Capone

 

 

La cinéphilie rend aveugle :

L'affaire Al Capone

Le film piège... pour elle ! Il s'agit en effet d'un coup fourré, mais c'est toujours mieux que de se taper une énième mièvrerie romantique ou un ersatz de slasher. Ainsi, vous lui dites que vous allez regarder ensemble, en amoureux, un petit film d'horreur, The Valentine's Day Massacre. « Mais, t'inquiètes, chérie, je suis là si tu as peur ! » Sauf qu'il s'agit du titre original de L'affaire Al Capone réalisé par Roger Corman en 1963. Et hop, le temps que le subterfuge soit démasqué, vous êtes en train de vous mater un bon film noir sur la prohibition avec Al Capone et Bob Moran.

 

Pluie de roses

 

 

Si vous avez le sens du sacrifice :

Pluie de roses sur Manhattan

-Chéri, tu m'offres quoi pour la St Valentin ? Des bagues, des colliers, des voyages à Venise, Rome, Amsterdam, Manhattan ou des roses ? Une pluie de roses, même, ça serait la classe.

-Attends tu veux une pluie de roses ? Je vais t'en donner une pluie de roses, avec un Christian Slater en prime. Tu l'auras cherché, et tu me remercieras après !

 

Valentine's Day

 

Love Actually ou Valentine's Day

L'ultime comédie romantique... mais il faut choisir, car c'est comme le foie gras ou les huîtres à Noël, attention à l'indigestion. Donc, DVD ou ciné, Royaume-Uni ou Etats-Unis, Coup de foudre à Notting Hill ou Pretty Woman, Hugh Grant et Colin Firth ou Jessica Alba et Jessica Biel, romance(s) ou comédie(s)...

 

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire