Wormwood : la mini-série de Netflix sur les expérimentations au LSD de la CIA dans les années 60 présente sa bande-annonce

Alexis Vielle | 28 août 2017
Alexis Vielle | 28 août 2017

La CIA et le 7e art, c'est une longue histoire qui n'a décidément pas fini de s'écrire. En témoigne la nouvelle production Netflix : Wormwood

Nombreux sont les films sur les heures sombres de la CIA. Plus grand organisme indépendant de contre-espionnage du monde, l’agence est un puit sans fond d’histoires plus tordues et kafkaiennes les unes que les autres. Nul besoin de créer des scénarios de toute pièce, il suffit de piocher dans le passé et vous trouverez de véritables pépites scénaristiques.

 

Photo

 

 

Parmi les moults affaires que la CIA recèle, Netflix s’attaque cette fois sur les expérimentations LSD et autres contrôles de l’esprit de la CIA sur une population pas forcément consentante. Réalisé par Errol Morris qui s’est fait une spécialité des reportages d’investigation en tout genre (on vous recommande particulièrement The Thin Blue Line sur un condamné à perpétuité pour un crime qu’il n’a pas commis ou The Fog of War, Oscar du meilleur documentaire 2004 sur les coulisses de la politique américaine des années 60), Wormwood mêlera fiction et témoignages sur les débordements d’une agence, parfois représentante mais aussi au-dessus des lois. 

 

 

Intitulé Projet MK-Ultra, ce nom de code désignait le projet secret paralégal visant à développer les techniques de manipulation mentale, en ayant recours, entre autre, aux substances de synthèses désormais illicites. 

La mini-série de six épisodes comprendra aussi le témoignage d’un des descendants des victimes de ces expériences plus que borderlines…

Avec Peter Sarsgaard pour une sortie prévue le 15 décembre. 

 

Photo

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire