Le Flambeau : la parodie de Koh-Lanta avec Jonathan Cohen ravive-t-elle la flamme sur Canal+ ?

Déborah Lechner | 23 mai 2022 - MAJ : 07/06/2022 10:20
Déborah Lechner | 23 mai 2022 - MAJ : 07/06/2022 10:20

Après la parodie du Bachelor dans La Flamme, Jonathan Cohen est de retour sur Canal+ dans Le Flambeau : les aventuriers de Chupacabraqui se moque cette fois de Koh-Lanta.

Attention : légers spoilers !

 

  

Marc - pardon, MAAAAAAARC - a fait son retour sur Canal et troqué sa villa des coeurs brisés contre une île déserte pour rejoindre les 15 autres candidats du Flambeau, une nouvelle émission de téléréalité inspirée de Koh Lanta qui promet au gagnant la somme exceptionnelle de... 450 euros. Mais le cadre paradisiaque a beau s'y prêter, force est de constater qu'au bout de trois épisodes, la série co-créée par Jonathan Cohen a encore du mal à raviver la flamme.

La première saison était un pastiche réussi du Bachelor, mais surtout un bijou comique qui a bénéficié d'une écriture hilarante, d'un ton politiquement incorrect savoureux, d'un rythme sans temps morts, d'une réalisation référencée et de protagonistes plus cinglés les uns que les autres. Et si le début de cette seconde saison profite encore de répliques et séquences déjà cultes - l'autrice de ces lignes s'étant décroché la mâchoire à cause du Docteur Juiphe de Pierre Niney -, le scénario échappe moins aux lourdeurs avec un humour potache moins recherché

 

Le Flambeau : les aventuriers de Chupacabra : photo, Jonathan Cohen"VENEZ MAYDAY" 

 

La première saison a peut-être fait grimper les attentes et les exigences du public, mais Le Flambeau semble pour l'instant victime de ses propres ambitions avec un concept d'émission qui nécessitait plus de moyens. Si la réalisation tient encore la route quand elle détourne les codes du genre, la production fait plus fauchée, notamment lors des épreuves, tandis que la trame ridiculise davantage les personnages qu'elle ne se moque du concept de l'émission.

La narration, qui ne s'articule plus entièrement autour de Marc, est quant à elle plus décousue. Les profils ultra caricaturaux - mais pas forcément plus que dans La Flamme - sont pourtant plus agaçants qu'amusants, notamment ceux qui peinent à exister indépendamment de la vanne qu'ils représentent. On pense tout particulièrement à la hippie de Laura Felpin qui consiste à être relax et sale, ou le complotiste de Thomas Scimeca qui se contente de répondre "comme par hasard" à tout ce qu'on lui dit 40 fois par épisode. Sans oublier la frustration de ne pas voir Vincent Dedienne imiter Denis Brognart avec son humour pince-sans-rire, au profit d'un Jérôme Commandeur trop décontracté.

  

Le Flambeau : les aventuriers de Chupacabra : photoOn ne change pas une équipe qui gag...

 

La force du Flambeau repose donc essentiellement sur les restes de La Flamme, son casting et ses arcs narratifs : la haine de Marc envers Anne, la relation ambigüe entre Soraya et Marina ou le retour en force de Leïla Bekhti en Alexandra. Le personnage de Géraldine Nakache devenue une flic réac et celui d'Adèle Exarchopoulos (dont le potentiel comique n'a jamais été aussi bien exploité) mériteraient quant à eux leur propre spin-off tant ils rendent accessoire le reste de la distribution, notamment Marc. L'ancien pilote, qui débite assurément moins de punchlines, est pour l'instant moins bête que méchant, alors que sa candeur et sa fragilité sous-jacentes étaient des rouages essentiels dans sa caractérisation. 

En espérant donc que les prochains épisodes corrigeront le tir avec une distribution plus harmonieuse, des arcs narratifs plus consistants pour les nouveaux venus, un pastiche plus convaincant des codes de la téléréalité de survie et une réalisation moins limitée. Et même si la saison n'améliore que quelques points, elle aura déjà de quoi nous faire attendre avec impatience une potentielle saison 3 sur Top Chef, Les Anges de la téléréalité, la Star Academy ou Pékin Express. 

Tout savoir sur Le Flambeau : les Aventuriers de Chupacabra

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Laskar
09/06/2022 à 14:46

"La Flamme" proposait des épisodes de qualité variable (je me suis quelque fois ennuyé). Mais la nouveauté de l'exercice valait le coup d'oeil.
Le Flambeau est assurément raté !
Dès les premiers épisodes, le trait est trop prononcé. Le casting aurait pourtant dû faire vibrer mais les gags manquent de finesse. On est dans du Zavata, de l'humour clownesque et un peu dépassé.
J'ai jeté l'éponge après deux épisodes.

onditleflamme
26/05/2022 à 10:52

les bandes annonce promettent du plus lourd que la saison une, mais les critique ont l'air unanime sur la baisse de qualité de la saison deux.

Ils aurait du passer plus de temps sur l'écriture sans doute.

Une seul facon de se faire son avis, regarder la série maintenant !

pc
25/05/2022 à 14:13

Vu que seuls 3 épisodes sont visibles pour le moment je ne peux donner mon avis que sur ce début et bien sur il n engage que moi. J ai énormément ri sur la flamme. Énormément. Jonathan Cohen m a scotché sur son sens du rythme et sa capacité à interpréter un personnage d une débilité abyssale tout en le rendant attachant. Très fort. (On pense également au Oss 117 de Dujardin). Le reste du casting était au diapason. Pour ce qui est de cette nouvelle fournée, on reste pour le moment sur sa faim. Je trouve que les 2 premiers épisodes sont bancals. Bien sûr on retrouve les personnages qui nous ont fait rire, et le charme opère largement. Cependant cela reste pour le moment décousu sur le plan du scénario pas assez travaillé. Dans les nouveaux protagonistes on a du bon et du moins bon. Si Merad et Darmon sont au top notamment sur le 3eme épisode. Les personnages du parano (Thomas Scimeca) l artiste de rue (Laura Felpin) ou de l homme bulle ne sont pas très drôle. Mal écrits, super caricaturaux, pas très bien joués, ces personnages passent à côté du show. Dommage il y avait de quoi faire mieux avec eux. Quant à Jérôme Commandeur, le personnage est en dent de scie. La où Dedienne proposait un rôle de clown blanc restant dans les clous (ce qui permettait de très bien faire la saisure avec Marc et les autres personnages) Commandeur lui ne peut s empêcher de vouloir être drôle en donnant son avis sur telles ou telles réactions. Il sort alors de son personnage qui devrait rester plus lisse (problème d'ego de comédien ?).Maintenant si les deux premiers épisodes sont un peu mous, le 3eme passe enfin la seconde et nous propose une avalanche de scènes hilarantes semblant enfin lancer la machine. Darmon et Merad après 2 épisodes timides sont enfin au taquet et nous décrochent à chacune de leurs apparitions (les scènes de l alcool de riz, et la scène des radeaux) des cascades de rires. Le retour de Leila Bekthi est génial et ses scènes avec Marc dans la lignée de la flamme. Le retour gagnant est également à mettre au crédit de Pierre Niney hilarant à nouveau dans son personnage du docteur Juiphe. Après ce 3ème épisode reussi j attends beaucoup pour la suite.

Elyogi
25/05/2022 à 13:05

J ai envie de dire que la première saison fut réussie car c etait un total plagi..pardon un remake de la version us.
Ça se complique un peu lorsque les scénaristes doivent créer et non plus adapter peut être..

Oldskool
24/05/2022 à 12:21

Trop déçu... Je n'ai jamais autant pleuré de rire devant une série que devant LA FLAMME. Ils remettent le couvert avec une super idée et une distribution de ouf et... C'est même pas drôle... Je me forçais même à rire comme pour retrouver la magie du premier... Personnage agaçants punchline en caoutchouc... TROP DECU !

Jan
24/05/2022 à 05:23

@Penny Jammer: Elle est Toutaléré et toujours aussi pixy!

Frasier
23/05/2022 à 22:37

Autant j'avais vraiment aimé la Flamme, autant le Flambeau est raté. Du moins pour les premiers épisodes. Je ne pense pas que j'irais plus loin.

Penny Jammer j'ai la flemme de me connecter
23/05/2022 à 18:18

Et Chatalaré elle est comment ?

votre commentaire