Ce que vous devez regarder… ou pas… : Les pilotes 2012

Par Linoc Taum
1 novembre 2012
MAJ : 15 septembre 2018
0 commentaire
default_large

La cuvée septembre/octobre 2012 est honnête, propre, lisse mais manque cruellement d'originalité. La fin du monde, des aliens, des médecins, des pompiers, des cowboys, de la mafia, des débuts d'histoire d'amour qui mettront dix saisons pour se concrétiser, des intrigues dont on ne connaitra jamais le dénouement, bref tout est là pour commencer la rentrée en beauté.

 

 

                                               Les Drames

 

 

666 Park Avenue

Pitch : Un jeune couple débarque au 999 Park Avenue pour devenir les gérants de l'immeuble. Ils sont loin de s'imaginer que des forces obscures et maléfiques y ont établi demeure. L'intrigue est lancée.

John Locke de Lost et Michelle de Desperate Housewives sont de la partie. A eux deux, ils forment le couple diabolique du show et ils le réussissent plutôt bien.

Verdict : Cette série qui s'annonçait sulfureuse et angoissante, déçoit un peu. Le premier épisode est d'une lenteur soporifique, et la peur est loin d'être au rendez-vous. Pour tenir en haleine le spectateur, il ne suffit pas aux personnages de fixer intensément la caméra pour nous faire comprendre qu'ils savent des choses et que nous sommes proches de l'enfer.

 

Arrow

Pitch : Un riche héritier réapparait après avoir passé cinq ans sur une île déserte suite au naufrage du yacht de son père. Tout le monde le croyait mort. On le croit gâté, playboy, alors qu'il se révèle être le nouveau vengeur masqué qui va tenter de faire régner la justice dans la ville.

Verdict : Avec son arc et ses flèches et son joli costume vert, Oliver Queen, certes bien beau et bien musclé, manque tout de même d'un peu de charisme et de profondeur. Pour ce qui est de l'intrigue, ce super héros a été créé par DC comics, alors faisons leur confiance.

 

 

Beauty and the beast

Pitch : C'est l'adaptation d'un série crée en 1987, classée plusieurs fois dans le top 10 des séries cultes. Catherine Chandler (Kristin Kreuk), adolescente, est sauvée par une bête alors que les assassins de sa mère tentent de la tuer. Quelques années plus tard, devenue agent de police au NYPD, Catherine se retrouve comme par hasard nez à nez avec la bête pour une enquête.

Verdict : Même si on connait déjà l'issue de cette série (la belle et la bête vont tomber amoureux et se ne sera pas possible, puis possible et enfin pas possible et pour finir, possible!). Bizarrement cela se laisse regarder, sans pour autant déclencher d'addiction. Mais si vous n'avez rien à faire un jour…

 

 

Chicago Fire (ou Lady Gaga's boyfriend is a hottie shirtless fireman)

Pitch : Après NYPD Blue, les Experts de toutes les villes, NCIS, il nous fallait des pompiers et les voici. On y retrouve Jesse Gordon Spencer alias Dr Robert Chase dans House et  Taylor Kenney, le petit ami de Lady Gaga.

Verdict : C'est une série pleine de testostérone avec beaucoup de drame, de feu et d'eau pour éteindre les flammes. Si vous aimez l'action et les séries policières, laissez-vous tenter…

 

Elementary

Pitch : Sherlock Holmes made in USA avec un Dr. Watson joué par Lucy Liu.

Verdict : Mises à part de jolies vues sur New York, le premier épisode n'est pas très convaincant. L'intrigue manque d'ampleur, Sherlock Holmes est caricaturalement névrosé (joué par Jonny Lee Miller alias Sick boy dans Transpotting) et Lucy Liu n'a plus son sex appeal. Lucy Liu, c'est Les drôles de dames, c'est Dirty sexy money, c'est une robe rouge moulante et un maquillage parfait. Ce n'est pas le docteur Watson en jeans sans une touche de rouge à lèvres.

 

 

Made in jersey

Pitch : Une jeune avocate fraîchement diplômée tente de se faire un nom dans le cabinet qui vient de l'embaucher.

Verdict : Malheureusement, l'histoire est vue, vue, vue et revue. L'accent du New Jersey, la pétulance et le jeu parfait de Janet Montgomery ne suffisent pas à faire de ce show l'évènement de la rentrée. C'est La revanche d'une blonde qui rencontre Suits pour aller prendre un verre avec Law and Order. Le registre n'est donc pas très bien défini.

 

 

The mob doctor

Pitch : Comme les séries sur les hôpitaux ont globalement traité tous les sujets, le créateur de Drop dead diva, Josh Berman, décide d'ajouter à celle-ci la mafia. Le chirurgien est condamnée à travailler avec la pègre de Chicago.

Verdict : Non seulement, il y a les histoires avec ses patients, mais en plus, les problèmes avec les bandits. On regarde ce pilote sans trop de conviction. Va-t-elle s'en sortir ? Ou pas ? Mais la réelle question est : veut-on vraiment savoir ce qui va lui arriver ?

 

 

Nashville

Pitch : Bienvenue dans l'univers de la musique country. Cette série ‘'so'' américaine, raconte l'histoire d'une figure de la country et sa famille. Sa carrière bat de l'aile, elle doit désormais compter sur la popularité d'une jeune chanteuse pour remplir les salles (alias ‘'Save the world, save the cheerleader'', Hayden Panettiere). L'idée originale de la série nous vient de Callie Khouri, la scénariste oscarisée de Thelma et Louise.

Verdict : Où est vraiment l'intrigue ? Quels sont les enjeux de cette série ? Mais surtout, comment vont-ils faire 24 épisodes de 40 minutes  sur ce sujet ?

 

 

Révolution

Pitch : 2030, la terre. L'électricité a disparu, plus d'Iphone, d'Ipad, d'Ipod, d'Imac. L'être humain est de retour à l'ère du feu. Voici le nouveau projet dont le producteur exécutif n'est autre que J.J. Abrams en personne avec, en rôle principal, le papa de Bella dans Twilight, Billy Burke.

Verdict : C'est ennuyeux, sans suspens et plat, J.J. Abrams se serait il trompé ? Pourtant, il arpente les talk shows américains pour promouvoir sa série. Il en est fier. Il faut donner à cette histoire futuriste une seconde chance. J.J. Abrams, c'est quand même Fringe. L'épisode deux doit être regardé. Heureusement, l'intrigue commence à s'étoffer et à prendre de l'envergure. C'est donc parti pour un nombre incalculable de saisons avec plein d'intrigues, d'incohérences et une fin en queue de poisson ! Oui, J.J. Abrams, c'est aussi Lost !

 

Vegas

Pitch : 1960, Las Vegas et comment les cow-boys, le shériff et les mafieux des casinos et de discothèques cohabitent ensemble. On retrouve Dennis Quaid et Michael Chiklis dans les rôle titres.

Verdict : Créée par le scénariste des Affranchis,  Nicholas Pileggi, la série, très Far West commence avec un pilote bien réalisé et des acteurs solides incarnant leurs personnages à la perfection. Rien de très novateur, mais c'est un projet de bonne qualité.

 

 

Les Comédies

 

Animal Practice

Pitch : Le Docteur George Coleman est vétérinaire et directeur d'un hôpital pour animaux. Ses habitudes sont bouleversées lorsque son ex-petite copine qu'il a traitée comme une moins que rien et plaquée comme un goujat, devient propriétaire de cet hôpital.

Avec qui : On retrouve avec grand plaisir l'admirable beau frère complètement intoxiqué de Weeds, Justin Kirk, qui reste aussi fou dans ce nouveau personnage de vétérinaire. Il est accompagné d'un personage de choc, Crystal, dit the Drug Dealing Monkey, le singe de Very Bad trip 2.

Verdict : Ce Scrubs pour animaux, non dénué d'humour, part sur de bonnes bases. Malheureusement, après la diffusion du premier épisode, NBC décide d'annuler la série faute d'audience. C'était pourtant l'un des meilleurs pilotes de comédie de la saison 2012-2013.

 

 

Ben and Kate

Pitch : Un frère, Ben, complètement immature, pourrit la vie de sa soeur, Kate, sans le faire exprès. Kate quant à elle, élève sa petite fille seule. Et il y a BJ, la meilleure amie anglaise.

Verdict : Un épisode raté mais Ben and Kate sera une série prometteuse car la créatrice de ce show, Dana Fox, n'est d'autre que la scénariste de Jackpot, petite comédie honnête et drôlement bien ficelée. Les comédiens sont excellents. Tous les hommes pourraient tomber amoureux de Dakota Johnson (Kate) avec sa douceur et son côté perdu. Lucy Punch (BJ) est particulièrement drôle, vous l'avez déjà vue dans Vous allez rencontrer un bel et sombre inconnu, film dans lequel elle était déjà parfaite. S'il faut miser sur une série comique, celle-ci est un bon choix.

 

 

Go on

Pitch : Ryan King en animateur radio ayant perdu sa femme, veut soulager sa douleur dans des groupes de parole.

Verdict : Chandler (Matthew Perry) est enfin de retour et dans une comédie. On devrait se réjouir. Créée par un des producteur exécutif et scénariste de Friends, cette série était censée nous faire rire. Malgré une affiche plutôt sympathique, il ne reste qu'un goût amer dans la bouche. Si l'on peut parfois sourire du désarroi des autres, lorsque la peine des personnages est trop profonde et irrémédiable, cela s'avère nettement plus complexe.

 

Guys with kids

Pitch : Comment trois hommes de notre époque s'occupent de leurs enfants ?

Verdict : Créé par Charlie Grandy scénariste de Saturday night live et le grand Jimmy Fallon, Guys with kids aurait pu être le Sex and the city version masculine, une série sociologique sur le comportement des hommes de la génération des trentenaires en 2012. Malheureusement, c'est très ennuyeux. Les hommes sont trop "papa poule". Ce n'est même pas drôle !

 

Partners

Pitch : Joe et Louis sont amis depuis l‘enfance. Joe veut se marier, mais comment Louis va-t-il faire face à ce grand bouleversement dans leur amitié?

Avec qui : Les créateurs de Will and Grace, David Kohan et Max Mutchnik sont les capitaines du navire Partners. Et on retrouve Brook (Sophia Bush) de Les frères Scott.

Verdict : Le pilote de cette série, c'est une intrigue expédiée en 18 minutes, un montage rapide comme l'éclair, de petites scènes très amusantes dans lesquelles les acteurs s'amusent réellement. On n'a pas le temps de s'ennuyer.

 

 

The Mindy project

Pitch : Mindy Lahiri est un docteur, le genre de fille qui, tout en faisant de brillantes études très prenantes, rêve de sa vie sentimentale à travers les films romantiques. Mais Mindy veut son prince charmant et veut vivre une vie amoureuse digne de n'importe quel films de Meg Ryan ou de Hugh Grant. 

Avec quiThe Mindy Project, c'est la création originale de Mindy Kaling, actrice et scénariste de The office. C'est aussi des apparitions dans 40 ans, toujours puceau de Judd Apatow dans Sex Friends et 5 ans de reflexion de Jason Segel et une étroite collaboration avec Paul Feig, l'heureux réalisateur de Mes meilleures amies.

Verdict : Mindy Kaling est donc allée à bonne école en côtoyant les rois des comédies américaines. Ce n'est pas une surprise que The Mindy project affiche une vraie belle réussite. Mindy n'est pas très jolie et les hommes ne se retourneront pas forcément sur son passage. C'est avec sa voix douce, son humour et sa volonté de se surpasser pour le poisson qu'elle réussira à pêcher ! Comment ne pas tomber sous son charme.

 

The new normal

Pitch : Une jeune maman découvre avec stupeur que son petit ami la trompe. Dans un moment de folie, elle décide de partir à l'aventure avec sa fille, elle répond à une annonce d'un couple gay qui cherche à avoir un enfant. Elle sera la mère porteuse de ces deux futurs papas.

Avec qui : Le créateur de Glee, American horror story et surtout l'inoubliable Nip/tuck, Ryan Murphy se lance dans de la pure comédie, entouré de Justin Bartha alias Doug dans Very bad trip, celui qui reste sur le toit pendant toute la durée du film.

Verdict : Tous les ingrédients sont réunis pour que le show soit un grand succès, Les personnages sont très bien écrits avec des personnalités bien définies. A aucun moment, on ne tombe dans les clichés, on est agréablement surpris par l'évolution de l'intrigue.

 

 

The neighbors

Pitch : Des extra-terrestres habitent une petite ville de la banlieue américaine mais leur vie se voit perturbée par un couple d'humains qui y emménage.

Verdict : Cette série n'est absolument pas drôle, n'a aucun interêt. La catastrophe de cette année à la télé américaine. On n'imagine pas que le show puisse continuer jusqu'au terme de sa première saison.

 

Rédacteurs :
Rejoignez la communauté pngwing.com
Pictogramme étoile pour les abonnés aux contenus premium de EcranLarge Vous n'êtes pas d'accord avec nous ? Raison de plus pour vous abonner !
Soutenir la liberté critique
Vous aimerez aussi
Commentaires
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires