Hawkeye saison 1 épisode 6 : boss de fin pour les héros de Marvel

Arnold Petit | 22 décembre 2021 - MAJ : 23/12/2021 01:00
338
photo

Après cinq épisodes à la qualité variable, mais croissante, Hawkeye honore son statut de petit plaisir hivernal et conclut sa saison sur Disney+ à deux jours du réveillon de Noël en offrant un final explosif et presque réussi.

ATTENTION : SPOILERS !

 

Hawkeye : photoSurtout pas de vagues, reste naturelle

 

LA COURSE AU JOUET

Même si elle n'est pas la plus impressionnante ou la plus inspirée des séries de Marvel, en revanche, Hawkeye est peut-être la moins décevante (probablement parce que personne n'en attendait grand-chose). La série n'a rien changé au format sériel du MCU et s'est contentée de reprendre la structure narrative de WandaVision, Falcon et le Soldat de l'Hiver et Loki, avec des héros désemparés qui se reconstruisent au cours de leurs aventures jusqu'à la révélation du gros méchant.

Après un démarrage fastidieux, il aura ensuite fallu attendre le troisième épisode pour que le rythme s'installe, puis la fin du cinquième et avant-dernier pour que le scénario forme un tout cohérent. Mais malgré ses défaillances et ses facilités, la série a su conserver une énergie et un certain charme, reposant essentiellement sur son duo de plus en plus touchant.

Cependant, après la désillusion des derniers épisodes des autres séries de Marvel et le retour du Caïd, qui impliquait encore plus de bouleversements pour Clint Barton et Kate Bishop, mais aussi pour le MCU, il y avait de quoi être inquiet concernant l'issue de saison. Et il ne fallait pas, puisque cette conclusion est à l'image de la série : aussi surprenante que frustrante.

 

Hawkeye : photoLe retour du roi

 

Dès les premières minutes, Hawkeye met immédiatement fin au suspense en faisant apparaître Wilson Fisk et finit de rassembler les pièces du puzzle dans sa scène d'ouverture pour essayer d'expliquer (tant bien que mal) les motivations d'Eleanor Bishop et celles du Caïd d'un Vincent d'Onofrio encore plus impressionnant que dans Daredevil.

Avec son physique colossal, l'acteur dégage toujours une force inquiétante par sa seule présence et démontre une fois de plus qu'il était déjà parfait pour le rôle à l'époque. Marvel ne peut évidemment pas s'empêcher de le ridiculiser, mais le plaisir de voir un personnage aussi iconique et bien interprété dans le MCU est incontestable, même s'il perd son aura de méchant obscur et terrifiant dès sa première apparition.

Une fois que les deux archers ont refait le plein de flèches spéciales dans un sympathique montage qui continue de piocher dans les comics de Fraction et Aja, Hawkeye se consacre alors pleinement à l'action et à ses héros dans une succession de scènes de combat intenses et étonnamment bien filmées. Malheureusement, l'émotion se retrouve sacrifiée au détriment de ce réjouissant spectacle et la série finit presque par se désintéresser de ses personnages simplement pour arriver à ses fins.

 

Hawkeye : photo, Hailee Steinfeld, Jeremy RennerNouveau look pour une nouvelle vie


MIRACLES DE NOËL

Après un affrontement en ascenseur aussi malin qu'amusant, dans lequel l'alchimie entre Hailee Steinfeld et Florence Pugh continue de crever l'écran, le combat se poursuit dans un séduisant travelling à travers les bureaux, puis la bataille s'installe ensuite au milieu de la patinoire du Rockefeller Center quand Clint et Kate se retrouvent face à la Mafia en Survêt. Pour la première fois, Hawkeye s'inscrit pleinement dans l'ambiance de Noël et à l'image des deux héros avec leurs flèches, la réalisation fait preuve d'une étonnante inventivité, qui évoque directement Maman, j'ai raté l'avion.

Contrairement au montage charcuté et aux effets spéciaux criants qui accompagnent les confrontations finales dans les productions de Marvel Studios, l'action est lisible, fluide et intelligemment conçue. Tout le monde s'attendait à voir le duo d'archers réunis contre Wilson Fisk, mais le scénario se divise en trois face-à-face : Clint et Yelena, Kate et le Caïd et Maya et Kazi. Un choix plutôt intéressant, qui permettait à la série de conclure l'arc narratif de chaque personnage dans leur coin et de préparer en même temps l'avenir du MCU, mais qui finit par être bâclé.

 

Hawkeye : photoLève-toi, tu vas attraper froid


Malgré les violons et la conversation autour de la mort de Natasha, qui permet à chacun de se pardonner et d'avancer, la résolution du conflit entre Clint et Yelena est aussi brutale qu'absurde et balaye tous les enjeux émotionnels que la série avait installés. Le combat à la David contre Goliath entre Kate et Wilson Fisk est plutôt plaisant et exploite habilement l'inégalité entre les deux adversaires. Ce Caïd est bien plus puissant que la version de Daredevil comme le prouvent les coups qu'ils portent, mais le fait que la jeune héroïne s'en débarrasse seule et aussi facilement va à l'encontre de la dangereuse menace entretenue pendant toute la saison.

Pendant que Jack Duquesne est habilement tourné en dérision par un Tony Dalton définitivement sous-exploité, Eleanor Bishop est expédiée sous les verrous et Clint devient le père de substitution de Kate qu'il était destiné à être. Après avoir lissé ses cheveux et mis du rouge à lèvres, Maya vient ensuite régler son compte à un Kazi toujours plus inutile simplement pour prouver qu'elle n'a été ramenée que pour établir un lien avec Wilson Fisk et avoir le droit à une petite présentation avant son spin-off.

 

Hawkeye : photoSe battre, oui, mais avec du style


Plusieurs éléments restent encore sans réponses à la fin de la saison et alors qu'il avait dévoilé une facette plus obscure et plus dramatique de Clint Barton et qu'il permettait de continuer ce qu'avait initié Captain America : Civil War autour de la responsabilité des super-héros, le costume de Ronin est brûlé, libérant l'archer de tous ses crimes. Kate Bishop reprend le nom de Hawkeye, comme prévu au départ, prête à remplacer un Clint Barton qui semble fatigué et enfin prêt à raccrocher son arc.

Dans l'ensemble, Hawkeye a tenu presque toutes ses promesses en tant que gentil divertissement de Noël et ce dernier épisode était comme un gros cadeau joliment emballé, mais pas aussi réjouissant qu'attendu. Néanmoins, par rapport aux précédentes séries de l'univers étendu de Marvel, ce n’est déjà pas si mal.

Hawkeye est disponible en intégralité sur Disney+ depuis le 22 décembre 2021

 

Hawkeye : photo

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
commentaires lecteurs votre commentaire !
Dae-Soo Ho
28/12/2021 à 21:05

Franchement, je valide l'épisode juste pour les quelques secondes où le hibou attrape le tout petit camion avec les tout petits méchants dedans, avec leurs toutes petites voix paniquées... Le tout conclus par un plan, certes vu 1000 fois, mais qui avait parfaitement sa place, sur Barton qui sort sa punchline en explosant 3 ennemis en arrière plan, sans même les regarder.. Validé !

Benasi
25/12/2021 à 08:02

Je n'ai pas arreté de penser à une chose pendant tout ce médiocre épisode :
OÙ EST LA POLICE ?

On est au coeur de NY, dans un quartier riche, il y'a des truands armés partout, mais la police met 30 minutes à débarquer... pour arrêter la mère Bishop sans raison (alors qu'il y'a quand même plus urgent).

Cette série était bien partie, mais à fini n'importe comment.

Crack insécurité migrants
24/12/2021 à 23:11

C'était mignon a regardé ça casse pas trois pattes à un lapin mais ça fait toujours plaisir de regarder un divertissement de Noël comme quand on était gosses et qu'on ce matter la course au jouets , maman j'ai raté l'avion ou Die hard y'a une espèce d'atmosphère nostalgique qui fait du bien . Sinon oui la série c'était bof bof on va pas ce mentir Le scénario est sans intérêt mais ça ce regarde dans déplaisir et c'est déjà pas mal

Feel
24/12/2021 à 22:28

J’ai aimé le début de la série qui prenait le temps de poser les bases en qualité mais plus l’action avance et plus c’est bâclé. On dirait qu’ils étaient à la bourre et que les acteurs n’avaient pas droit à une deuxième prise… plus les Marvel avancent et plus on perd en qualité et plus ça sent le Disney Chanel.
Hawkeye a du mal à trouver sa tonalité entre les debut très sérieux et cinématique et la fin où la comédie en mode Home Alone. Au point qu’on dirait que Hawkeye est un personnage torturé dans un rêve clownesque de noël. On attend qu’il se réveille.

Arnaud (le vrai)
24/12/2021 à 17:33

Maintenant que la série est finie on peut tirer une conclusion, et clairement c’est LA meilleure série Marvel Disney+ qui soit sortie. Devant Loki, loin devant la déception WandaVision et treeeeees loin devant la purge Falcon & WS

Une série simple, cool, humaine, avec de l’action vraiment bien foutue, une alchimie entre les deux héros vraiment excellente, et de l’émotion à très juste dose
Que ce soit l’histoire de Kate, l’histoire d’Echo ou l’évolution de Clint, c’est toujours très touchant

Très bonne idée d’avoir rendu Clint sourd au final, ça apporte de l’humanité à ce personnage (en plus de sa tristesse avec la disparition de Nat) et une évolution bien venue qui montre que les SH sont, parfois, des humains comme les autres

La seule déception (et vraiment la seule pour le coup) sera la « discussion » entre Yelena et Clint à la fin de cet épisode que j’ai pas trouvé à la hauteur. J’aurais aimé voir plus d’émotion notamment chez Clint qui a vécu le sacrifice en live.

Le Caïd est de retour et ça c’est top, même si on se serait bien passé de sa chemise hawaïenne …
Et surtout cette série entérine le fait que AoS n’existe pas !!!!! Et ça c’est le pompon sur le gâteau de la cuillère de la main morte !!!!

Bref une super série, et un exemple à suivre pour les prochaines à venir.

Dr.ik
24/12/2021 à 02:22

Dernier épisode très sympa. Des liens chouettes ( non pas celle pitoyablement planquée dans le sapin WTF) avec les autres Marvel comme Fisk, Yelena et mention particulière à antman. Des scènes d action assez rigolotes et bien filmées. Encore un final dans le nuit mais pour une fois très bien travaillé et éclairé avec la présence de ce magnifique sapin superbement éclairé. Après oui il y a des défauts, effectivement Filsk est trop vite expédié avec un coup final bateau et prévisible, des séquences émotion bien amenées mais un peu clichées, un affrontement maya kazi (non pas yamakazy) très plat et des épisodes précédents très inégaux. Bref pour moi une bonne petite surprise avec un final qui part en flèche explosive. Oui oui je vous rassure c était le (jeu de) mot pitoyable de la fin.

jorgio6924
23/12/2021 à 19:05

Je me suis personnellement ennuyé à chaque épisode.
Réalisation moyenne. Histoire soporifique. Kingpin désacralisé. AoS probablement décanonisé.
Seule Kate Bishop et Yelena sortent un peu du lot mais quelle catastrophe.
J'en attendais rien et j'ai quand même été déçu.

Simon Riaux - Rédaction
23/12/2021 à 17:19

@Magnitude

Chaton...

Magnitude
23/12/2021 à 17:15

Commentaire supprimé... la liberté est définitivement morte.

CACAKEYE
23/12/2021 à 10:39

JOYEUX CACA DE NOEL !

Plus
votre commentaire