Raised by Wolves saison 2 : critique d'une série SF à rattraper d'urgence

Mathieu Jaborska | 2 mai 2022 - MAJ : 02/05/2022 13:03
Mathieu Jaborska | 2 mai 2022 - MAJ : 02/05/2022 13:03

Drôle d'objet que Raised by Wolves, série chapeautée par Aaron Guzikowski qui s'approprie si fidèlement les obsessions récentes de Ridley Scott que le bougre a fini par la prendre sous son aile, la produire et même réaliser ses deux (excellents) premiers épisodes. Émanation, pour beaucoup, du diptyque Prometheus-Covenant débarrassée des gênants xénomorphes indissociables de la saga Alien, la saison 1 se terminait sur un cliffhanger redoutable. Plus d'un an plus tard, la suite est enfin là.

Le pacte des loups

On savait l'ambition de Raised by Wolves visuelle, on la sait désormais narrative. Guzikowski, scénariste du très tendu Prisoners, nous avait prévenu : sa série devrait a priori s'étaler sur cinq saisons. Mais c'est en visionnant cette nouvelle salve d'épisodes, plus courte que la précédente (il y en a huit), qu'on prend la mesure de l'ampleur du récit, qui se propose non seulement de conter la cosmogonie d'une planète entière, mais aussi de revenir à mi-mot, comme les derniers films de science-fiction de Ridley Scott, sur les fondations de l'humanité. L'auteur, qui aurait la structure globale de son histoire en tête, sait clairement où il l'emmène et c'est à la fois son principal atout et son défaut le plus flagrant.

Nous avions laissé Mother, Father et leurs enfants plus ou moins légitimes loin de leur demeure inhospitalière. Ils emménagent ici à la frontière de la fameuse zone tropicale, au coeur d'une colonie athée entourée d'une barrière électromagnétique et cernée par une mer hautement corrosive. Une colonie régie par un super-ordinateur créé sur terre, qui ne se doute pas pour l'instant que le rejeton monstrueux de la nécromancienne rôde aux alentours...

 

Raised by Wolves : photo, Jordan Loughran, Aasiya Shah, Ivy Wong, Abubakar Salim, Ethan HazzardLe club des 5

 

La série, qui a depuis surmonté le défi d'imposer son univers austère, a trouvé un rythme de croisière. En élargissant son terrain de jeu grâce à la colonie, elle continue de dévoiler toutes sortes de concepts voués à être explorés davantage par la suite. Certes, les arcs narratifs métaphysiques qui se déploient de parts et d'autres sont assez excitants. Toutefois, cette saison, comme celles qui suivront, n'est par conséquent jamais qu'une énigme insoluble, dépourvue par exemple d'un véritable climax, qui perd en consistance ce qu'elle gagne en volume.

D'où une certaine frustration et l'impression occasionnelle qu'elle se débat avec ses propres idées. La saison 1 tirait de son décor central dépouillé une certaine rigueur avant de s'éparpiller dans la seconde partie. La saison 2 disperse directement sa troupe de personnages dans cette grande colonie, quitte à parfois les perdre au fil de leurs pérégrinations. Les enfants en particulier échappent désormais constamment à la surveillance de leurs parents synthétiques et multiplient les allers-retours impromptus, aussi bien sur le plan géographique que sur le plan idéologique.

Athées, Mithraïques, Agnostiques... tous se croisent, se recroisent, se battent, s'allient, changent régulièrement de foi et d'opinion en fonction des grands évènements mystérieux disséminés dans l'intrigue générale. Une confusion nécessaire, donc, mais qui confère presque à l'ensemble une dimension feuilletonesque.

 

Raised by Wolves : photo, Travis FimmelAntitrust

 

Les androïdes rêvent-ils de serpents électriques ?

Comme sa prédécesseure, cette saison de Raised by Wolves parvient pourtant à faire oublier ses innombrables défauts (au-delà de son scénario opaque et bordélique, les effets spéciaux sont toujours aussi inégaux, surtout à la fin) grâce à son appétit visuel et thématique. Quand bien même l'incroyable premier épisode signé Ridley Scott restera inégalé, elle est toujours traversée de visions tout droit sorties de la bande dessinée de science-fiction des années 1980, accompagnées d'une superbe bande originale atmosphérique (et quel générique !) et d'une charte esthétique singulière.

Mieux encore, libérée de ses obligations de caractérisation, elle s'essaie parfois à l'horreur, grâce à quelques mutations particulièrement cruelles, voire au slasher pur et dur lors d'une séquence qui ferait passer Jason Voorhes pour un boyscout, quand elle ne lorgne pas sur le post-apo bis le temps d'une baston.

 

Raised by Wolves : photo, Amanda CollinAmanda Collin, toujours aussi impressionnante

 

Le tout sans jamais abandonner sa composante la plus réussie : ses androïdes, campés initialement par Amanda Collin et Abubakar Salim, les deux révélations de la saison 1, une fois de plus excellents. La figure de l'androïde est le coeur thématique de cet univers, comme il l'était dans les derniers films Alien, puisque le scénario fait remonter les origines de la guerre religieuse à sa naissance. Father et Mother restent au centre des enjeux, tiraillés entre l'affirmation dangereuse de leur humanité causée par la maternité et la fascination pieuse des humains pour des entités qu'on sait ou devine artificielles (Sol, Trust et cie).

Comme chez Scott, ils remettent en question les limites de l'humanité - parfois littéralement - à partir du moment où ils acquièrent la capacité de procréer ou tout du moins de créer la vie. Hypothèse autour de laquelle Guzikowski articule toute sa démonstration, certes maladroite, mais parsemée de réflexions théologiques fascinantes, lesquelles gagnent même en profondeur lors d'un twist qui vient agrandir le spectre des religions convoquées. Si bien que les protagonistes finissent par ressembler à des pions errants sur un échiquier dont on ne pourra percer l'obscurité qu'après 5 saisons. D'ici là, on doit se contenter d'un récit confus, bancal, mais bien trop ambitieux pour mériter le mépris.

Raised by Wolves est diffusé sur Warner TV depuis le 25 avril 2022, à raison d'un épisode par semaine

 

Raised by Wolves : Affiche

 

Résumé

Toujours d'une ambition aussi casse-gueule que fascinante, Raised by Wolves opacifie un peu plus une énigme métaphysique qu'on ne pourra vraiment évaluer qu'après sa résolution... dans trois saisons.

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Lecteurs

(3.8)

Votre note ?

commentaires
Marc en RAGE
04/08/2022 à 19:02

Je ne pardonnerai jamais l'annulation de HBOMAX de la série unique RAISED BY WOLVES crée par Aaron Guzikowski et produit par Ridley Scott. Lamia interprète par Amanda Collin père les enfants vont me manquer.

Kyle Reese
26/07/2022 à 01:46

Triste que cette série hyper ambitieuse aux mystères profonds ne soit renouvelé ni repris par un autre network. J’ai au début un peu moins accroché à cette saison qu’a la première mais la fascination est vite revenue, Ce monde s’est enrichi et encore plus mystifié.
Je me dis que l’humain tant qu’il ne cessera de vouloir croire à quelque chose d..autre que lui même ne peut être condamné qu’à l’échec, malgré les expériences malheureuses du passé que ce soit avec des doctrines ou des religions.

Ce générique et cette chanson sont toujours aussi sublime, envoûtant, mélancolique, triste.
Il se dégage un sentiment de fatalité puis d’espoir qui définit bien le drame humain.
Méfiez vous de tous les prophètes … croyez en vous avant toute chose.

Marc en RAGE
08/07/2022 à 17:51

Aidez-nous à le faire renouveler ou à le faire reprendre par une autre station qui le mérite, #SAVERAISEDBYWOLVES ! #RENEWRAISEDBYWOLVES !

Le lien pour participer à la pétition ! https://www.change.org/p/renew-raised-by-wolves

17 054 ont signé

Marc en RAGE
23/06/2022 à 18:19

@Simon

Je comprends toujours oas que cette série passe à la trappe, pour des raisons sûrement financières, Au US la déception l'incompréhension de cette annulation n'a rien a voir sur l'audience en France. Il y a une mobilisation énorme et je crois comme je l'ai dit Ridley Scott son Studios Scott Free ils réfléchissent comment d'une manière ou d'une autre à continuer de poursuivre la série.
A bientôt dans Le Cercle Cinéma et je continue à ètre encore en RAGE . A Suivre...

Simon Riaux - Rédaction
23/06/2022 à 17:58

@Marc en RAGE

Bonjour Marc,

Merci pour ces quelques compliments, qui me vont droit au palpitant. Toutefois, je m'abstiendrai de transmettre vos suggestions, pour deux raisons.

La première, c'est que la saison du Cercle série est terminée, et que bah... par conséquent ça ne servirait pas à grand-chose.

La seconde, c'est parce qu'il serait assez indélicat de ma part d'aller expliquer à mes confrères ce qu'ils doivent traiter et pourquoi. A fortiori au sein d'une émission de débats critiques, qui se prête donc assez peu à ce type de réclamation.

Plus personnellement, la série étant toute pétée, et s'étant interrompu du fait de ses audiences (ou plutôt leur absence) je me garderai bien d'appeler à son retour ou au boycott de qui que ce soit.

Marc en RAGE
23/06/2022 à 17:18

@Simon Riaux

Je suis abonné à Canal + Simon j'ai pu te voir dans Le Cercle Cinéma excellente émission.
j'ai également regarder l'émission Le Cercle Série à ma grande surprise pas un mot sur l'annulation de Raised by Wolves !? Si avec toute ma simpathie tu pourrais leur dire qu'une série produit par le grand réalisateur Sir Ridley Scott et Aaron Guziskauski le créateur de cette aventure sur Keppler 22b à été annulé par HBOMAX pour aucne raison valable et que si personne en parle cette série comme beaucoup vont être oublié . J'ai du envoyé une 100 de messages de RAGE au Youtubeurs US qui sont des fans de Raides by Wolves des abonné à HBOMAX résilient leur abonnement ! C'est impossible que Ridley Scott laisse tomber une tel histoire il a prouvé en réalisant les 2 premiers épisodes de la saison 1 et à donné son aspect visuel unique à la série.
Simon si tu pourrai au collégue de bureau de l'émission Le Cercle Série qui passe sue Canal +
en parler .

Merci à l'équipe de Ecran Large des émission Le Cercle Cinéma et Le Cercle Série , je vous donnerai des infos j'espère de bonne nouvelle de Ridley Scott . A suivre ...

Marc en RAGE
21/06/2022 à 10:48

@Geoffrey

OK si j'ai d'autre idées je vai y réfléchir ;)

Geoffrey Crété - Rédaction
21/06/2022 à 10:44

@Marc en RAGE

On a déjà eu l'occasion de parler d'eux dans des articles, notamment pour La Cité des enfants perdus et Dante 01, mais oui un article entier serait intéressant ! On rajoute ça à nos 10 000 idées et envies (toujours une question de temps au final).

Marc en RAGE
21/06/2022 à 10:37

@ La Redac

Une idée pour un article un coup de projecteur sur la société BUF qui on réalisé les effets Visuels en 2022.
INFINITE
RAISED BY WOLVES
PACHINKO
LOIN DU PERIPH

En 2021
THE MATRIX " RESSURECTION "
THE KING'S MAN
FOUNDATION
EIFFEL

Marc en RAGE
21/06/2022 à 10:26

Pour kes curieux la société BUF qui a réalisé tous les Hologram des vaisseaux et Trust Quantum 6 ... BUF situé à Paris ils on fait un travail incroyable le lien BUF.con/VFX/

Plus
votre commentaire