Raised by Wolves saison 2 : critique d'une série SF à rattraper d'urgence

Mathieu Jaborska | 2 mai 2022 - MAJ : 02/05/2022 13:03
Mathieu Jaborska | 2 mai 2022 - MAJ : 02/05/2022 13:03

Drôle d'objet que Raised by Wolves, série chapeautée par Aaron Guzikowski qui s'approprie si fidèlement les obsessions récentes de Ridley Scott que le bougre a fini par la prendre sous son aile, la produire et même réaliser ses deux (excellents) premiers épisodes. Émanation, pour beaucoup, du diptyque Prometheus-Covenant débarrassée des gênants xénomorphes indissociables de la saga Alien, la saison 1 se terminait sur un cliffhanger redoutable. Plus d'un an plus tard, la suite est enfin là.

Le pacte des loups

On savait l'ambition de Raised by Wolves visuelle, on la sait désormais narrative. Guzikowski, scénariste du très tendu Prisoners, nous avait prévenu : sa série devrait a priori s'étaler sur cinq saisons. Mais c'est en visionnant cette nouvelle salve d'épisodes, plus courte que la précédente (il y en a huit), qu'on prend la mesure de l'ampleur du récit, qui se propose non seulement de conter la cosmogonie d'une planète entière, mais aussi de revenir à mi-mot, comme les derniers films de science-fiction de Ridley Scott, sur les fondations de l'humanité. L'auteur, qui aurait la structure globale de son histoire en tête, sait clairement où il l'emmène et c'est à la fois son principal atout et son défaut le plus flagrant.

Nous avions laissé Mother, Father et leurs enfants plus ou moins légitimes loin de leur demeure inhospitalière. Ils emménagent ici à la frontière de la fameuse zone tropicale, au coeur d'une colonie athée entourée d'une barrière électromagnétique et cernée par une mer hautement corrosive. Une colonie régie par un super-ordinateur créé sur terre, qui ne se doute pas pour l'instant que le rejeton monstrueux de la nécromancienne rôde aux alentours...

 

Raised by Wolves : photo, Jordan Loughran, Aasiya Shah, Ivy Wong, Abubakar Salim, Ethan HazzardLe club des 5

 

La série, qui a depuis surmonté le défi d'imposer son univers austère, a trouvé un rythme de croisière. En élargissant son terrain de jeu grâce à la colonie, elle continue de dévoiler toutes sortes de concepts voués à être explorés davantage par la suite. Certes, les arcs narratifs métaphysiques qui se déploient de parts et d'autres sont assez excitants. Toutefois, cette saison, comme celles qui suivront, n'est par conséquent jamais qu'une énigme insoluble, dépourvue par exemple d'un véritable climax, qui perd en consistance ce qu'elle gagne en volume.

D'où une certaine frustration et l'impression occasionnelle qu'elle se débat avec ses propres idées. La saison 1 tirait de son décor central dépouillé une certaine rigueur avant de s'éparpiller dans la seconde partie. La saison 2 disperse directement sa troupe de personnages dans cette grande colonie, quitte à parfois les perdre au fil de leurs pérégrinations. Les enfants en particulier échappent désormais constamment à la surveillance de leurs parents synthétiques et multiplient les allers-retours impromptus, aussi bien sur le plan géographique que sur le plan idéologique.

Athées, Mithraïques, Agnostiques... tous se croisent, se recroisent, se battent, s'allient, changent régulièrement de foi et d'opinion en fonction des grands évènements mystérieux disséminés dans l'intrigue générale. Une confusion nécessaire, donc, mais qui confère presque à l'ensemble une dimension feuilletonesque.

 

Raised by Wolves : photo, Travis FimmelAntitrust

 

Les androïdes rêvent-ils de serpents électriques ?

Comme sa prédécesseure, cette saison de Raised by Wolves parvient pourtant à faire oublier ses innombrables défauts (au-delà de son scénario opaque et bordélique, les effets spéciaux sont toujours aussi inégaux, surtout à la fin) grâce à son appétit visuel et thématique. Quand bien même l'incroyable premier épisode signé Ridley Scott restera inégalé, elle est toujours traversée de visions tout droit sorties de la bande dessinée de science-fiction des années 1980, accompagnées d'une superbe bande originale atmosphérique (et quel générique !) et d'une charte esthétique singulière.

Mieux encore, libérée de ses obligations de caractérisation, elle s'essaie parfois à l'horreur, grâce à quelques mutations particulièrement cruelles, voire au slasher pur et dur lors d'une séquence qui ferait passer Jason Voorhes pour un boyscout, quand elle ne lorgne pas sur le post-apo bis le temps d'une baston.

 

Raised by Wolves : photo, Amanda CollinAmanda Collin, toujours aussi impressionnante

 

Le tout sans jamais abandonner sa composante la plus réussie : ses androïdes, campés initialement par Amanda Collin et Abubakar Salim, les deux révélations de la saison 1, une fois de plus excellents. La figure de l'androïde est le coeur thématique de cet univers, comme il l'était dans les derniers films Alien, puisque le scénario fait remonter les origines de la guerre religieuse à sa naissance. Father et Mother restent au centre des enjeux, tiraillés entre l'affirmation dangereuse de leur humanité causée par la maternité et la fascination pieuse des humains pour des entités qu'on sait ou devine artificielles (Sol, Trust et cie).

Comme chez Scott, ils remettent en question les limites de l'humanité - parfois littéralement - à partir du moment où ils acquièrent la capacité de procréer ou tout du moins de créer la vie. Hypothèse autour de laquelle Guzikowski articule toute sa démonstration, certes maladroite, mais parsemée de réflexions théologiques fascinantes, lesquelles gagnent même en profondeur lors d'un twist qui vient agrandir le spectre des religions convoquées. Si bien que les protagonistes finissent par ressembler à des pions errants sur un échiquier dont on ne pourra percer l'obscurité qu'après 5 saisons. D'ici là, on doit se contenter d'un récit confus, bancal, mais bien trop ambitieux pour mériter le mépris.

Raised by Wolves est diffusé sur Warner TV depuis le 25 avril 2022, à raison d'un épisode par semaine

 

Raised by Wolves : Affiche

 

Résumé

Toujours d'une ambition aussi casse-gueule que fascinante, Raised by Wolves opacifie un peu plus une énigme métaphysique qu'on ne pourra vraiment évaluer qu'après sa résolution... dans trois saisons.

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Lecteurs

(4.0)

Votre note ?

commentaires
Marc
19/05/2022 à 00:05

@ Hugito

Sur YouTube Warner TV France il y à des vidéo Inside Raised by wolves saison 1
J'ai demandé à la Rédaction de Ecran Large une Interview de Audrey D'Hulstere la voix française de Lamia et Claudio de Santos la voix de Père se serait intéressant de connaître comment ils ont repris leur rôle pour le doublage de cette saison 2 exceptionnel.

Hugito
18/05/2022 à 17:56

@Marc ok, merci pour la précision. j'ai pas warner tv, c'est pour ça que ces vidéos ne me disaient rien ! dommage qu'ils les aient pas mises sur leur chaîne youtube ou sur celle de HBO Max, ça aurait été intéréssant.

Pour ce qui est des audiences, je pense qu'ils ont déjà pu se faire une idée vu que cette saison s'est terminée le 17 mars aux US et dans les autres territoires qui ont HBO Max. Ya que la France avec Warner Tv et le UK avec la chaine Sky Atlantic qui ont eu une diffusion tardive et honnêtement, je pense pas que les chiffres de ces 2 territoires vont vraiment avoir une influence dans la réflexion des pontes de HBO. De manière générale, que ce soit pour la Tv ou le cinéma, les chiffres les + importants et les + scrutés sont ceux du marché nord-américain.

Mais oui, attendons. De toute façon, on devrait être bientôt fixés !

Marc
18/05/2022 à 11:44

@Hugito

Je suis abonné à Canal + juste pour cette saison 2 . Il y a 8 vidéo Inside Warner TV qui on été mis en ligne Lundi 16 Mai
En résumé les producteurs Aaron Guzikowski sont partants pour une saison 3 mais HBOMAX je pense il attende le retour des audiences donc patience.

Hugito
18/05/2022 à 11:02

@Marc PS : je vous mets l'article d'EW en question si ça vous intéresse. Le service de messagerie ne me permet pas de mettre le lien directement . L'article s'appelle : Raised by Wolves showrunner answers season 2 finale burning questions, il date du 17 mars

Hugito
18/05/2022 à 10:58

@Marc ah intéressant je n'ai pas vu cette vidéo, cette déclaration date de quand ? Je n'arrive pas retrouver cette vidéo, pourriez-vous mettre ici le lien svp ? (merci d'avance). Après j'ai envie de dire, ça reprend ce que dit Guzikowski chez Entertainment Weekly qui dit ce qu'il a déjà en tête pour la saison 3 ( après lui-même, comme mentionné dans la critique ci-dessus, veut 5 saisons il l'a dit chez Collider mais bon avant ça, chaque chose en son temps...).

Mais après, tant qu'on a rien d'annoncé officiellement chez HBO, même avec un communiqué très bref, tout ça c'est un peu du blabla de producteur/showrunner qui justement, par leur déclaration, mettent la pression et poussent pour que HBO annonce le renouvellement le plus vite. En même temps c'est normal, c'est les premiers à vouloir l'info !

Marc
18/05/2022 à 02:32

@Hugito

Dans la video Inside sur les coulisse de l"épisode 8 Abby Ex Productrice Executive fait bien mention d'une saison 3 elle dit " ce sera interessant de voir ce que Mére aura appris et changé dans son comportement pendant son enfermement dans le monastère virtuel Ce sera dans la saison 3 "

Hugito
17/05/2022 à 22:16

@Marc non, il n'y a encore eu aucun feu vert de la part de HBO Max pour la saison 3. Je vais vérifier régulièrement sur le site de Warner Media et toujours aucune nouvelle. La dernière info qu'on ait vient du showrunner Aaron Guzikowski qui a dit dans un article de Entertainment Weekly datant du 17 mars (donc quelques jours seulement après la diffusion de l'épisode final aux US) qu'il y travaillait déjà mais que pour le moment, rien n'avait été "greenlight' par la chaîne.

Perso, j'en suis le premier attristé, ça sent un peu le roussi je pense... La saison 2 avait été annoncée très vite alors que la saison 1 avait à peine débuté mais c'est parce qu'à l'époque le catalogue HBO Max était peu fourni donc son lancement avait marché, c'était à l'époque un record de visionnages pour le lancement d'une création de HBO Max. Là, ça fait 2 mois on a toujours aucune nouvelle ça sent pas très très bon... Que ce soit Euphoria (logique vu que c'est le blockbuster télévisuel de HBO depuis quelques temps, avec Succession) ou même des créations de moindre envergure mais tout de même "quali" comme The Gilded Age ou Somedy Somewhere et même des créations dont personne a entendu parler (Minx, Julia), toutes ces séries récentes ont été renouvelées très rapidement après leur épisode final. Le seul contre-exemple serait la saison 2 de "And Just like that", le spin-off d'A Sex in the City qui a mis du temps avant d'être annoncée après l'épisode final de la saison 1 (plus d'1 mois je crois)

Après, même si j'adore cette série et que j'en suis son 1er fan, ça ne me choquerait pas si elle était annulée... L'esthétique est incroyable mais niveau scénario, ça devient vite n'importe quoi, beaucoup trop de questions et de mystère pour aucune réponse apportée, le spectateur moyen est vite perdu. D'ailleurs j'ai même envie de dire que c'est la raison principale pour laquelle cette saison 2 a été vraiment trop peu "markétée" et mise en avant par HBO, plus on la regarde, plus on se demande ce qu'ils ont fumé en l'écrivant !

Mais bon, comme disent nos amis rosbifs, wait and see. Je croise les doigts en tout cas !

Marc
17/05/2022 à 10:44

On y est le finale de la saisons 2 de la Raised by wolves une série unique 8 épisodes des évènements sui vont boulverser Mère Père et sa famille. Quelque réponses aux Mystère qui se cache sur Kepler 22b.
Depuis le 1 er épisode il est question d'une entité la voix que certains ont entendue SUE MARKUS PAUL et LAMIA dans la simulation.
Un signal est emis le champs magnétique empêché de savoir d'où il venait.
Dans le dernier épisode Android Grand mère explique à Lamia sa mission de permettre au humains de s'adapter sur cette planète il s'agit d'une d'évolution une régression pour les transformer en créature qui resiste à la mer d'acide.
Lamia prend conscience du plan de Grand mère mais il est trop tard elle est emprisonné dans la simulation.
Markus est personnage fascinant sur terre un combatant athée il entend des voix sur Kepler 22b et il est convaincu qu'il est le Prophète. A la fin du dernier épisode Lucius lui fait subir le châtiment destiné au faux prophète.
La fin est mythique inattendu.
La saison 3 à été confirmée on en saura plus et répondra au nombreuses questions posées dans cette saison .

Marc
09/05/2022 à 12:32

Aujourd'hui diffusion de 2 épisodes Le Roi et L'Arbre sur Canal + .
Ceux qui on vu les 6 épisodes je voudrais connaître vôtre avis sur cette série unique.

djulb47
04/05/2022 à 11:23

Dommage de ce limiter à 8 épisodes, déjà que ça avance pas vite. Du coup comme beaucoup de séries actuellement il leur faut bientôt 3 saisons pour installer une histoire, un suspense. En plus vue les difficultés de production ils feraient mieux de tourner un maximum d'épisodes quand ils sont enfin tous réunis....

Plus
votre commentaire