Activision-Microsoft : Sony se lamente et Xbox réagit concernant la licence Call of Duty

JL Techer | 21 janvier 2022 - MAJ : 21/01/2022 14:28
JL Techer | 21 janvier 2022 - MAJ : 21/01/2022 14:28

Suite à l'acquisition d'Activision-Blizzard par Microsoft, Sony a réagi publiquement, en espérant que certaines licences resteront multiplateformes.

Le pavé dans la mare de l'acquisition d'Activision-Blizzard par Microsoft continue à faire des cercles à la surface du lac des relations publiques. Un rachat qui soulève de très nombreuses questions sur l'avenir des franchises les plus en vue d'Acti-Blizz, en particulier les monstres Call of DutyOverwatch et Diablo. Ces licences sont-elles amenées à devenir des exclusivités Xbox ? Microsoft va-t-il ressusciter d'anciennes gloires ? Les pontes de Sony ont-ils fait un AVC en apprenant la nouvelle ?

L'action de Sony a plongé de près de 13% suite à l'annonce de l'acquisition d'Activision par Microsoft. Les investisseurs ont pris peur suite à cette annonce, et ont vendu un maximum de leurs titres, symbole de l'inquiétude des actionnaires, voire de la conviction de ceux-ci quant à l'idée que PlayStation pourrait bien perdre du terrain face à Xbox. En termes de chiffres, ces 13% représentent une perte de capitalisation de près de 20 milliards de dollars... Du jamais-vu pour la firme japonaise, qui a toujours été l'une des valeurs sures du marché.

 

Call of Duty : Modern Warfare : photoImage de la bourse de Tokyo au lendemain du rachat d'Activision

 

Dans une interview accordée au Wall Street Journal, les têtes pensantes du groupe japonais ont réagi, mais de façon plus que timide. Le porte-parole de la firme a ainsi déclaré :

"Nous espérons que Microsoft respectera les accords contractuels et continuera à faire en sorte que les jeux d'Activision soient multiplateformes."

Il est ici question des accords d'exclusivité de contenu signés entre Activision et Sony pour la série Call of Duty. Les joueurs PlayStation recevaient ainsi un certain nombre de bonus supplémentaires exclusifs sur le titre Vanguard, par rapport aux utilisateurs de Xbox.

Mais cette phrase laconique cache aussi une indéniable inquiétude, totalement justifiée, car Activision-Blizzard est l'éditeur derrière certains des jeux les plus populaires de PlayStation. Selon le site NPD, spécialiste des nouvelles technologies, la série Call of Duty détient les deux premières places du top des jeux les plus vendus aux États-Unis en 2021 sur PlayStation, avec Vanguard en première position, et Black Ops : Cold War sur la troisième place.

 

Call of Duty : Vanguard : photoCall of continue de sniper la concurrence

 

Phil Spencer, actuel dirigeant de Xbox Game Studios, a pris la parole via les réseaux sociaux afin d'éclaircir la position de Microsoft. Il s'est voulu rassurant en affirmant son intention de respecter les contrats de distribution déjà signés en amont du rachat d'Activision, et il a confirmé que la série CoD continuerait à être déployée sur PlayStation :

"J'ai eu des entretiens cette semaine avec les dirigeants de Sony. J'ai confirmé notre intention d'honorer tous les accords existants lors de l'acquisition d'Activision Blizzard et notre volonté de conserver Call of Duty sur PlayStation. Sony est un élément important de notre industrie et nous apprécions notre relation."

 

Call of Duty : Infinite Warfare : Photo Call of DutyPhil Spencer qui rentre de footing

 

La réaction de Spencer est en réalité tout ce qu'il y a de plus prévisible dans la mesure où il existe des précédents dans l'histoire récente de Microsoft. Après le rachat de Minecraft, le jeu a été maintenu sur les consoles Sony. De même pour Deathloop et Ghostwire Tokyo, qui conservent leurs exclusivités PlayStation malgré l'acquisition de Bethesda par Xbox.

Toutefois, dans un entretien donné à Bloomberg cette semaine, Microsoft a bien précisé que "certains" jeux d'Activision-Blizzard allaient continuer à paraitre sur PlayStation. On imagine mal la firme de Redmond se passer de la manne financière que représente l'exploitation de la licence Call of Duty sur les hardwares PlayStation, tout du moins pas dans l'immédiat.

Tant que des contrats d'exclusivité continueront à courir entre Sony et Activision, Microsoft ne prendra pas le risque que devoir payer des amendes pour rupture de contrat. De tels contrats durent en général plusieurs années. Mais une fois ceux-ci obsolètes, Xbox aura les coudées franches pour garder CoD dans son giron.

Tout savoir sur Activision-Blizzard

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Neji
31/01/2022 à 00:00

Pour le futur Sony va se bouffer les burnes, a la fin des contrats ça va saigner.
je pense pas que Sony aurait été aussi fair-play pour le coup..
Game pass va sûrement augmenter dans le futur avec cette dépense de dingue pour l'avenir !!
Et Sony et tout sauf à plaindre avec un records en cours de console vendu sur la planète.

Bilbo
22/01/2022 à 09:44

Bien sûr qu'ils sont en stress, CoD a été le jeu le plus vendu sur PS5 en 2021...c est un gros coup sur la tête (et un beau retour de bâton) et pour qu'ils chialent comme ça et qu'ils appellent Spencer c'est qu'ils doivent faire dans leur slip...

Après MS va respecter les accords déjà signés, ok mais une fois la date passée il faudra pas espérer voir la campagne de CoD sur PS (ils vont laisser Warzone quand-même je pense...

Sinon ok y'a HFW, GT 7 et GoW qui arrivent...et après ? Aucune visibilité à partir de 2023, cheZ Xbox une quarantaine de jeux....je m'inquiète plus pour Sony que pour MS...

DeadSlug
22/01/2022 à 09:03

Ça aurait été l’inverse Sony n’aurait eu aucune pitié, je m’en souviens encore avec la Saturn et Dreamcast.

Forcément la bonne stratégie est de mettre tous les jeux ActiBliz a 80€ Chez Sony et tout sur le gamepass 10€ chez MS.

Lestat1886
22/01/2022 à 02:00

@Lex5

Aujourd’hui ils n’ont pas de quoi se lamenter, mais dans quelques années ?
Ils ont intérêt à avoir de belles exclus et une bonne réponse a GamePass

Et je dis ca en tant qu’utilisateur Playstation qui a plus d’affect pour ses exclus que celles de xbox (et ne jouant pas aux principaux jeux activision)

Bill Paddle
21/01/2022 à 19:00

@Alex5 Entièrement d'accord avec vous, on est pas sur JVC non? Aucune raison d'alimenter cette "guerre" des consoles, les trolls s'en chargent déjà. Les jeux à venir sur Ps5 vont envoyer du lourd. Horizon 2 pointe déjà son nez, tout comme GT7. Moi j'attend entre autre un certain canadien "Wolverine" par insomniac studio. Bref le monde du gaming est assez vaste pour contenté tout le monde.

Alex5
21/01/2022 à 16:44

Sony se lamente mdr... Sony se lamente avec un parc de 120 millions de PS4 et 15 millions we PS5. Un studio d'anciens de CoD qui bossent sur une exclue PS5. Des jeux de ouf à venir cette année et Sony se lamente. Vous faites les meme genre de titre à clic que JVC. Gênant.

Hank Hulé
21/01/2022 à 16:31

comme si Microsoft allait abandonner la poule aux œufs d'or des joueurs Sony...

Laziza
21/01/2022 à 15:04

Moi je pense que c'est de bonne guerre si ils lâchent rien… les cartes seraient rebattues

votre commentaire