28 jours plus tard : Danny Boyle révèle d'où vient l'idée de ses zombies surpuissants

Jean-Luc Hassaique | 14 mars 2017
Jean-Luc Hassaique | 14 mars 2017

Le 28 Jours plus Tard de Danny Boyle a entraîné une révolution dans la représentation des zombies. Mais son origine est pour le moins surprenante.

Avant le film de Danny Boyle, non seulement le mythe du mort-vivant ronronnait gentiment, mais il était surtout demeuré inchangé depuis La Nuit des morts-vivants, qui avait établi l’image du cadavre putréfié se ranimant, errant lentement jusqu’à coincer les vivants pour mieux les dévorer. Soit des êtres qui terrifiaient par la dimension lente et implacable de leur mouvement, lente marée appelée à recouvrir lentement une humanité en déroute.

 

Danny Boyle

 

Mais Danny Boyle a bouleversé tout cela avec les zombies sprinteurs de 28 jours plus tard, un changement si radical que la quasi-totalité du cinéma embraiera après lui et reprendra ce zomblard dopé. À tel point que l’appellation « mort-vivant » deviendra quasiment caduque et laissera place au terme « infecté ».

Interrogé par Yahoo, le metteur en scène a expliqué au milieu de la promo de Trainspotting 2 comment il avait eu l’idée de faire de ses zombies des athlètes. Pour le coup, sa réponse est plutôt inattendue.

 

Danny Boyle

 

« J’ai eu une histoire il y a très, très longtemps avec une danseuse de ballets. C’était incroyable, ce corps ! Il était si musculeux. J’étais sur une autre planète. Et je me souviens avoir pensé « Si on pouvait donner cette qualité aux zombies, ce serait vraiment effrayant ». Avec cette force dans les bras, ils peuvent vous broyer. Ils peuvent littéralement vous démembrer. »

Voilà qui ravira sans doute la dame en question, grâce à laquelle on doit tout de même quelques unes des scènes les plus flippantes du cinéma britannique. Et si au passage, ce bon Danny pouvait se rabibocher avec le producteur de 28 jours et 28 semaines plus tard, histoire qu’un troisième chapitre fantasmatique puisse enfin voir le jour, on ne serait pas contre.

 

Affiche française

 

Tout savoir sur 28 jours plus tard

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

romko059
30/05/2018 à 17:42

ben ouais on appelle ça des infectés car ce ne sont pas des zombies, ce sont des gens infectés par un virus qui les mets dans un état de fureur et de rage extrême, ce ne sont pas des morts vivants car... ILS MEURENT ! sans nourriture et sans eau leur corps les lâchent, donc si ils meurent ce ne sont pas des morts vivants, l'auteur de l'article a certainement du oublier de voir le film avant de rédiger son article...

Baba
15/03/2017 à 11:19

On attend desesperement un 28 mois plus tard...

Tauxieros
14/03/2017 à 20:00

Ou elle était du genre a sans cesse lui casser les noisettes...

Dirty Harry
14/03/2017 à 17:02

La danseuse lui a sans doute aspiré le cerveau...

votre commentaire