Mad Max : Fury Road dévoile 3 scènes coupées impitoyables !

Jacques-Henry Poucave | 17 août 2015
Jacques-Henry Poucave | 17 août 2015

Alors que le Blu-Ray de Mad Max : Fury Road ne saurait tarder à débarquer dans les bacs, trois scènes coupées du film viennent d’arriver en ligne et nous en dévoilent un peu plus sur le chef d’œuvre de George Miller.

Ces séquences ont vraisemblablement été coupées à la fois pour fluidifier le récit et tenter de limiter la violence graphique du film. On note d’ailleurs que les effets visuels et le montage de chacun de ces séquences ne semble pas définitif, les effets spéciaux numériques brillent quant à eux par leur absence.

La première présente l’équipe de héros, emmenés par Max et Furiosa, probablement juste après que la mauvaise troupe prenne la décision s’attaquer la forteresse d’Immortan Joe pendant que ce dernier est à leurs trousses.

La deuxième est une brève scène qui nous présente un des aspects les plus glauques de la société post-apocalyptique sur laquelle règne le grand méchant du film. Nous voyons ici une femme négocier la vente de son bébé afin d’en faire un warboy, l’avorton étant manifestement trop faible pour y prétendre, la femme se propose de servir l’armada de laitière d’Immortan Joe.

Enfin, la dernière séquence nous permet de voir le leader des Warboys motiver ses troupes, mais surtout de découvrir plus d’informations sur le châtiment réservé à la femme qui laissait s’échapper le harem d’Immortan. Si elle était un peu brusquement évacuée du récit par la version cinéma, nous découvrons ici qu’elle est abandonnée par les troupes de Joe pour être dévorée par les corbeaux, aux côtés du cadavre du personnage joué par Rosie Huntington-Whiteley. Si on regrettera l’absence d’effets spéciaux aboutis sur cette scène, elle nous renseigne également sur la barbarie qu’aurait pu atteindre le film.

Tout savoir sur Mad Max : Fury Road

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Wut
19/08/2015 à 01:45

Mais TA GUEULE à toi et tes congénères de râleurs relou

Ouaip
18/08/2015 à 14:05

Encore un gros titre bien racoleur pour un article bidon...

Jagi.
17/08/2015 à 22:11

Ridicule, ils ont bien fait de les coupés du montage.

votre commentaire