Taken 3 et Liam Neeson attaqués par les fournisseurs d'armes

Simon Riaux | 22 janvier 2015
Simon Riaux | 22 janvier 2015

Qui l'eut cru ? Les loueurs d'armes à feu sont particulièrement remontés contre Liam Neeson, suite à une déclaration prononcée en marge de la promotion de Taken 3.

Alors que les fusillades de ces dernières années ont régulièrement réouvert le débat sur la possible limitation des armes à feu sur le sol américain, la star de la saga Taken a dit combien la situation actuelle lui semblait révoltante.

« Il y a bien trop de putains de flingues en circulation. Je crois que la population américaine et de 320 millions d'habitants. Or il y a plus de 300 millions d'armes détenues par des particuliers aux Etats-Unis. C'est une putain de honte. »

Une déclaration qui n'a pas été du goût de PARA USA, société qui a fourni les armes factices sur le tournage de Taken 3 et n'aime pas trop que les acteurs s'inquiètent du fait que le citoyen moyen puisse tout à fait légalement se procurer de quoi décimer une classe de maternelle.

« Nous demandons à nos amis et partenaires à Hollywood de ne plus associer notre marque et produits avec ses projets. Nous encourageons également nos soutiens et partenaires de l'industrie à faire de même. »

Voilà qui n'est pas très sport. Ces messieurs devraient faire attention, parce que s'il s'agace, Liam Neeson va les retrouver. Et puis il va les tuer. En attendant vous pouvez découvrir notre CRITIQUE de Taken 3.

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
sylvinception
21/01/2015 à 16:29

"Ces messieurs devraient faire attention, parce que s'il s'agace, Liam Neeson va les retrouver. Et puis il va les tuer."
Certes, mais pas sans les prévenir par téléphone avant.

sylvinception
21/01/2015 à 15:36

Liam n'aime pas les guns...
Sauf que ces derniers lui sont bien utiles - vrais ou faux - pour gonfler un peu plus son compte en banque.

Jed
20/01/2015 à 11:45

Il y a une faute dans la citation en gras.

votre commentaire