Cartoon movie 2014 : Le futur de l'animation est à Lyon

Nicolas Thys | 5 mars 2014
Nicolas Thys | 5 mars 2014

Ou quand  Lyon devient la capitale du long métrage d'animation pendant deux semaines.  On connait l'importance de la région Rhône Alpes et du pôle Imaginove qui développe depuis plusieurs années un grand nombre d'infrastructures très dynamiques liées l'image en mouvement et à ce qui s'y rapporte dans une logique transmedia. Pour les lieux et évènements les plus importants on peut citer la drome et Valence avec Folimage et La Poudriere, ou la Haute-Savoie avec le festival d'Annecy. Aujourd'hui, c'est la capitale des Gaules qui met l'anim' à l'honneur.

 

 

En effet, du 22 février au 9 mars le grand Lyon organise pour la quatrième fois On cartoon qui diffuse 13 films ou programmes de courts métrages dans différentes salles de cinéma pendant que, au centre de congrès, se déroule le forum de coproduction Cartoon movie du 5 au 7 mars. Cette manifestation professionnelle regroupe plus de 700 participants venus de l'Europe entière dans le but de montrer, développer et chercher des financements pour des projets de jeux vidéo et de longs métrages d'animation : certains sont juste a l'état de concept et seules quelques images seront visibles, d'autres sont terminés et cherchent une visibilité pour des distributeurs ou des ventes internationales comme Minuscule ou Tante Hilda.

Cette année, plusieurs noms importants figurent dans le programme comme les illustrateurs Rebecca Dautremer, qui avait déjà créé l'univers graphique de Kérity, la maison des contes, ou Arthur de Pins, qui avait déjà fait quelques courts métrages comme l'hilarante Révolution des crabes. D'autres noms importants du court-métrage d'animation, maintes fois primes en festivals, viendront parler de leurs envies de longs comme le français Jeremy Clapin, auteur du très réussi et remarqué Palmipedarium l'an passé, Torill Kove, oscarisée en 2006 pour Le Poète danois, Pierre-Luc Granjon, réalisateur de quelques uns des courts les plus beaux de ces dernières années comme La Grosse bête ou Le Loup blanc, ou Serge Avedikian, palme d'or du court pour Chienne d'histoire en 2010. D'autres sont des habitues du long qui reviennent comme Anca Damian, grand prix d'Annecy en 2012 pour Crulic et qui revient avec une histoire très politique, ou Tomm Moore, plus connu pour Brendan et le secret de Kells. D'autres ont plusieurs projets en même temps comme Benoit Chieux qui représente le tout juste terminé Tante Hilda et vient présenter le prochain projet Folimage : M. Sirocco, ou Luc Vinciguerra, réalisateur des deux Apprenti Pere Noel pour Gaumont qui vient proposer un projet français (Faustine et la chimère) et un autre anglais (Unstable).

 

The Magic mountain - Anca Damian

 

On a pour le moment pu voir seulement une ou deux images d'autres films assez intrigants comme Blind Willow, sleeping woman du hongrois Pierre Földes tiré de nouvelles de Murakami, ou The Tower de Mats Grorud. La hongrie sera aussi présente avec Ruben Brandt, collector de Milorad Krstic. Et, impossible de ne pas citer l'un des rares projets en marionnettes, Little from the fish shop de Jan Balej, une coproduction franco-tchéco-slovaque (et Dieu sait que les marionnettes tchèques sont les plus réussies), adaptation sombre de La Petite sirène et premier long de la société Les Trois ours qui a remporté cette année le César du meilleur court avec Mademoiselle Kiki et les Montparnos. On y reviendra certainement en fin de semaine.

Au total, ce sont plus de 60 projets qui seront présentés dont pratiquement un tiers destinés à un public ados/adultes. Une bonne nouvelle avec un hic. Vu l'état de la distribution française en termes d'animation qui, sauf exceptions : Jasmine d'Alain Ughetto ou ED. Distribution par exemple, prend assez peu de risques et voit fleurir sur grand écran essentiellement des choses destinées aux plus jeunes, ces projets arriveront ils à terme ? On ne peut que le leur souhaiter comme on ne peut que souhaiter un changement de mentalité de la part des professionnels et du public. Rappelons au passage que le dernier grand prix d'Annecy, pas franchement pour les enfants, n'a pas encore de distributeur France à notre connaissance.

 

Blind willow, sleeping woman - Pierre Földes

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Luigi
23/01/2015 à 16:25

Do you know each other?

Alonso
23/01/2015 à 16:25

An accountancy practice

Alberto
23/01/2015 à 16:25

Which university are you at?

Hipolito
23/01/2015 à 16:25

How many days will it take for the cheque to clear?

Jerold
23/01/2015 à 16:25

I love this site

votre commentaire