Martyrs interdit aux moins de...

Vincent Julé | 30 mai 2008
Vincent Julé | 30 mai 2008

C'est le buzz de cette journée du vendredi 30 mai. En effet, hier soir, Martyrs de Pascal Laugier était présenté pour la dernière fois devant la Commission de classification afin qu'elle donne son avis définitif. Nous en avions déjà parlé lors de sa présentation / preview au Marché du film, les précédentes fois, le film avait écopé d'un interdiction aux moins de 18 ans. Sa sortie du 18 juin était même menacée, repoussée à septembre pour certains, annulée jusqu'à nouvel ordre pour d'autres.

 

Qu'en est-il donc aujourd'hui à 17 heures 30 ? Toutes les voix s'accordent pour dire que le film est bel et bien interdit aux moins de 18 ans. Toutes les voix ? Non, car la voix officielle, relayée par le distributeur et l'attaché de presse, ne se prononce pas. Ce n'est donc pas officiel, mais cela risque de l'être dans les jours (heures ?) qui viennent, le temps que tout le monde se retourne et table sur l'avenir du film et surtout sa sortie.

 

Mise à jour : Message de Pascal Laugier sur le groupe Facebook du film

 

"Ca y est, la décision de la commission de classification des films est tombée :
MARTYRS EST TOUJOURS INTERDIT AUX MOINS DE 18 ANS !!!
Ca s'est joué à rien, 13 votes contre 12 et la décision a provoqué des remous au sein même de la commission, certains membres trouvant cette décision irrecevable !!!
La sortie du 18 juin est ainsi à coup sûr compromise.
Rappelons que le -18 ans, aujourd'hui encore une extension de la loi X, est une façon hypocrite de ghettoïser un film, de le priver d'une distribution normale, que cette mention est de nature "infamante" au yeux du système de distribution tout entier.
En se gardant de toute hystérie et de toute paranoïa, il semble aujourd'hui indiscutable que certaines personnes souhaitent l'enterrement pur et simple de MARTYRS. Ce qui rappelle la belle époque de Mad Max, Zombie et autres Massacre à la tronçonneuse qui, rappelons-le, et dans le cadre un peu différent de la censure de l'époque, avaient subi les mêmes foudres.
Wild Bunch et Eskwad sont plus que jamais sur le pied de guerre.
MARTYRS VIVRA !!!"

 

Mise à jour 2 : Communiqué du Syndicat Français de la Critique de Cinéma

 

"Paris, le 30 mai 2008,

Le Syndicat Français de la Critique de cinéma s'élève contre l'avis de la Commission de classification des oeuvres cinématographiques recommandant une interdiction aux moins de 18 ans pour le film français de Pascal Laugier Martyrs . Depuis la promulgation du décret du 12 juillet 2001, restaurant l'interdiction aux moins de 18 ans (hors films X), c'est la première fois qu'un film d'horreur français, sans la moin! dre image à connotation sexuelle écope d'un pareil avis de la Commission. Dans le traitement clinique de la fiction qu'il met en scène, Martyrs poursuit sur un mode artistique et théorique une problématique qui a nourri toute l'histoire du cinéma d'horreur : les relations complexes entre les corps et l'esprit, la frontière entre la vie et l'Au-delà. Bannir un tel film des écrans relèverait d'une censure insupportable. Or c'est bien le sort qui menace le film si la proposition d'interdiction aux moins de 18 ans de la Commission était suivie par le Ministre de la Culture. D'ores et déjà, la sortie initialement prévue le 18 juin a été annulée. Et face à la décision des grands circuits de salles de ne plus programmer de films interdits aux moins de 18 ans, l'avenir du film paraît compromis. D'autant qu'un moins de dix-huit ans le condamnerait à ne pouvoir être diffusé à la télévision que sur des chaînes cryptées, e! ntre minuit et cinq heures du matin, c'est-à-dire comme un film pornographique. Le SFCC demande donc au Ministre de la Culture de reconsidérer l'avis de la Commission pour donner à Martyrs un visa assorti d'une interdiction aux moins de 16 ans, accompagné d'un avertissement sur la violence d'images jamais gratuites au service d'un propos dérangeant.

Jean-Jacques BERNARD Président du Syndicat Français de la Critique de Cinéma."

 

En attendant, ci-dessous, ce qui semble être l'affiche définitive.

 

 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire