Polémique autour d'Indigènes

Julien Dury | 25 janvier 2007
Julien Dury | 25 janvier 2007

Lors de l'annonce des nominés aux Oscars 2007, l'un de nos sympathiques commentateurs s'étonnait qu'Indigènes représente l'Algérie et non la France lors de la cérémonie. Qu'il se rassure, il n'est pas le seul puisque notre Figaro national s'indigne aujourd'hui que le film ne porte pas les couleurs du pays qui l'a financé à 90 %. Principaux responsables de l'affaire, la loi des Oscars qui veut qu'un film étranger ne soit affilié qu'à un État et la volonté du cinéaste franco-algérien Rachid Bouchareb de choisir la deuxième part de sa nationalité. Peu importe alors que Jamel, coproducteur du long-métrage, ne puisse se rendre en Algérie pour cause de visa... Difficile de ne pas repenser au microdrame qu'avait constitué la non sélection d'Un long dimanche de fiançailles pour cause de producteur étranger.


Cela dit, si la France voulait être présente aux Oscars cette année, le comité de sélection aurait pu éviter de sélectionner Fauteuils d'orchestre. Il faut reconnaître que l'instance de décision est une chose assez hétérogène, réunissant entre autres le président de la Commission d'avance sur recettes, Claude Durand, du délégué artistique du Festival de Cannes, Thierry Frémaux, et la présidente d'Unifrance, Margaret Ménégoz. À leur décharge, la seule fois depuis 2000 qu'un bon film a été envoyé de l'autre côté de l'Atlantique avec le Bon voyage (2004) de Jean-Paul Rappeneau, le choix fut délaissé par l'Academy of Motion Picture Arts and Sciences...

Source : Le Figaro

Tout savoir sur Indigènes

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire