Lindsay Lohan dépasse les bornes

Julio Lopez | 30 juillet 2006
Julio Lopez | 30 juillet 2006

Lindsay Lohan a déjà eu droit à des news sur son attirance vers la polygamie et son combat contre l'acné mais remerciez-nous, on vous a épargné tous les ragots qui circulent sur sa rivalité avec Paris Hilton, les comptes-rendus de ses innombrables fêtes (traduisez beuveries) en boîte ou sur la plage et autres anecdotes graveleuses qui font les choux gras de la presse people. Seulement dans ce cas précis, le privé flirte avec le professionnel et on ne pouvait pas laisser sous silence ses démêlés avec Morgan Creek Productions.

Lindsay tourne depuis quelques semaines à Los Angeles dans Georgia rule, le nouveau film de Garry Pretty Woman Marshall aux côtés de Jane Fonda et Felicity Huffman. Cela ne l'a pas empêché de sortir comme si elle était en vacances, sous le regard perçant des nombreux paparazzis de la ville. Les producteurs de Georgia rule n'ont pas eu à aller loin sur le Net pour s'apercevoir que leur employée enchaînait les teufs et ont fini par péter un plomb en rendant publique une lettre d'avertissement. La teneur du billet doux écrit par James G. Robinson est édifiante, lisez plutôt : (l'original est en bas de page, cliquez pour agrandir)


« Depuis le début de tournage de Georgia rule, vous êtes fréquemment arrivée en retard sur le plateau. Aujourd'hui, vous n'êtes pas venue de la journée. On vient de m'apprendre que vous ne comptiez pas venir demain parce que vous ne vous sentez pas bien. Vous et vos représentants nous avez dit que ces retards et absences étaient causés par une maladie. Aujourd'hui, on nous a dit qu'il s'agissait d'un épuisement dû à la chaleur. Nous sommes au courant de vos virées nocturnes et pensons que ces nombreuses fêtes sont les réelles causes de ce que vous appelez épuisement. Nous refusons d'accepter de fausses excuses pour expliquer votre attitude.

Jusqu'à présent, tout ce que vous avez fait sur Georgia rule a été discourtois, irresponsable et non professionnel. Vous avez agi comme une enfant gâtée, ce qui a perturbé nombreux de vos collègues et mis en danger la qualité du film. De plus, votre comportement nous a déjà coûté plusieurs centaines de milliers de dollars. Nous ne tolèrerons plus ces actes. » Et après la menace de poursuites judiciaires, James enfonce le clou : « Je vous conseille vivement de prendre cette lettre au sérieux et de vous conduire comme une professionnelle. »


Après le livre de M. Night Shyamalan dans lequel est relaté son divorce avec Disney (voir news correspondante), voici un nouveau lavage de linge sale en public qui fait jazer. Le fauteur de trouble est un site internet spécialisé dans le scandale, The Smoking Gun.com, qui compte bon nombre d'indics policiers et détectives privés. Morgan Creek aurait accordé crédit à la pièce du dossier, rendant ainsi officielle la fameuse lettre. S'il s'agissait d'un canular, il est clair qu'on aurait déjà eu droit à un démenti, alors... Lindsay Lohan, cobaye du nouveau marketing made in Hollywood ?

Source : The Smoking Gun

Tout savoir sur Mère-fille : mode d'emploi

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire