Gundam : Netflix a trouvé un réalisateur du Monsterverse pour son adaptation live de l'animé culte

Déborah Lechner | 13 avril 2021 - MAJ : 14/04/2021 14:58
Déborah Lechner | 13 avril 2021 - MAJ : 14/04/2021 14:58

Netflix a récupéré l'adaptation en live action du célèbre animé japonais Mobile Suit Gundam et même trouvé un réalisateur pour porter le projet. 

En 2018, Sunrise et Legendary Pictures ont annoncé la mise en chantier d'une adaptation tirée de la franchise japonaise Gundam et plus particulièrement de la série animée culte Mobile Suit Gundam, créée par Yoshiyuki Tomino et Hajime Yatate en 1979. Cet animé dans lequel des humains combattent en contrôlant des robots géants de l'intérieur a révolutionné le genre mecha (un sous-genre de la science-fiction très populaire au Japon) et s'avère donc assez casse-gueule à réadapter en prises de vues réelles. 

 

photoNetflix, prêt à tirer

 

Le projet semblait d'ailleurs être tombé dans l'oubli après avoir désigné Brian K. Vaughan (le scénariste des comics SAGAEx Machina, Y, Le dernier homme) pour écrire l'histoire. L'adaptation a pourtant récemment fait parler d'elle en atterrissant chez Netflix, qui se lance donc dans une nouvelle adaptation d'une oeuvre nippone très prisée en live action après le bancal Death Note (et c'est pour le dire très gentiment), la mise en production de Cowboy Bebop ou encore la commande d'une série One Piece qui nous file déjà des sueurs froides.

 

 

En plus d'avoir trouvé un diffuseur (hormis en Chine où le film devrait sortir en salles), Gundam, qui n'est encore qu'un titre d'emprunt, a aussi trouvé un réalisateur en la personne de Jordan Vogt-Roberts d'après IGN

 

action monstreDes gros machins aussi, mais pas en ferraille

 

Après avoir chapeauté l'adaptation de Metal Gear Solid, un jeu vidéo produit et réalisé par Hideo Kojima, le réalisateur de Kong : Skull Island devra donc s'attaquer aux robots géants, toujours d'après le scénario de Vaughan, dont on connaît rien pour l'instantCale Boyter, le producteur de Pacific Rim : Uprising et Pokémon : Détective Pikachu sera lui aussi attaché au projet sous la bannière de Legendary. 

En attendant d'en savoir plus sur l'histoire et le casting, notre critique de la série Pacific Rim : The Black sur Netflix est toujours là.

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Kay1
14/04/2021 à 15:48

Autant je suis emballé par une adaptation live de Gundam , surtout après le succès de Pacific Rim , autant je suis inquiet que ce soit Netflix qui s’en occupe .

Des choix forts devront être fait sur le ton à adopter , la direction artistique ainsi que sur les acteurs.
Le casting doit être varié, et pas seulement des japonais ( cohérence par rapport à l’univers original importante , un des gros défauts de l’adaptation de Full Metal Alchimist)
Les effets spéciaux doivent être pointus , et l’histoire aussi sérieuse que dans les animés ( pas de manichéisme), pas d’histoire d’amour mièvre.
Le problème, c’est que Netflix n’est pas doué pour ça . Il n’y a qu’a Voir l’adaptation de Death Note , sûrement un des mangas qu’il était le plus simple d’adapter du fait de son réalisme malgré les éléments fantastiques, saccagée pour en faire un teen movie , où Light est transformé en idiot ,un garçon naïf, en plus d’être un homme bon .

Alors beaucoup se sont cassés la gueule a vouloir adapter des animes ou des mangas , mais Netflix va devoir montrer qu’ils ont les capacités de réussir des adaptations, et qu’ils peuvent faire de bons films ( qui se content actuellement sur les doigts de la main .

Bon après ce roman , la seule chose que je dirais pour conclure , c’est que ce sont des français qui ont réalisé la meilleure adaptation pour le moment avec Nicky Larson ( City Hunter).

blame
13/04/2021 à 17:41

connaissant Netflix cela me surprend pas. J'ai découvert sur le tard cette série avec "origine" ensuite unicorn. Bref je pense qu'ils vont plus aller sur le style Gundam Wings avec 4-5 pilotes venant chacun d'une colonie différente avec des pilotes de 16-17 ans.

Bref ! dommage j'aurais aimé voir l'histoire de Origin en live qui suit le parcours du protagoniste et de l'antagoniste avec les horreurs de la guerre ect..

zetagundam
13/04/2021 à 16:14

Est-ce vraiment nécessaire ?

Le seul moyen pour qu'ils réussissent à faire quelque chose de bien avec le film est d'en faire un véritable film de guerre, et sans humour à la c.n, traitant d'une histoire inédite, car je suppose qu'ils vont se baser sur la période U.C., et avec des personnages inconnus car si ils décident de partir sur l'affrontement Amuro/Char c'est mort d'avance

Meuh!
13/04/2021 à 14:36

Ca va être difficile de convaincre le publique surtout après Pacific Rim, sans que ca paraisse du repomper.
Même si Pacific Rim s'inspirait plus d'Evangélion que de Gundam.
Pour les gens qui connaissent pas trop la culture animé japonaise ca risque de prêter à confusion.
"Encore un film avec des robots pilotés".
Il pourrait y avoir le même malaise qu'avec John Carter vis a vis d'un Star Wars par exemple.
Bref a voir ce qu'ils en font chez Netflix, tout dépendra de l'ambition qu'ils ont derrière l'exploitation de cette franchise, du casting, du réal... ( son skull island était pas déplaisant mais bon pas ouf non plus) et du budget qu'ils lui accorderont.

Kyle Reese
13/04/2021 à 12:15

Enfin le retour de l'humain en tant qu'élément central d'une histoire de combat titanesque avec un robot mythique, que je connais au final très peu. Mais souvenir très lointain d'un jouet Gundam qui me faisait de l’œil dans une vitrine de magasin de jouet près de l'arrêt de bus en primaire dans les années 80... Je rêvais de l'avoir ce grand robot. J'ai pu l'oublier quand j'ai eu Goldorak et sa soucoupe à la place. Bon après c'est le réal de Kong qui est aux manettes, n'ayant pas vu le film je ne sais pas si on peut espérer un bon film ou pas. Et puis s'il l'américanise trop ça va pas le faire je pense, faudrait que ce soit une co-prod avec les auteurs japonais dans la boucle ... on peut toujours rêver. L'américanisation de perso culte japonais commence à me gaver, on perd beaucoup au niveau sensibilité culturelle.

votre commentaire