The Call sur Netflix : le thriller coréen entre meurtres et faille temporelle à ne pas manquer ?

Geoffrey Nabavian | 23 novembre 2020
Geoffrey Nabavian | 23 novembre 2020

The Call est un thriller fantastique sud-coréen avec tueuse au concept situé entre Phone Game et Fréquence interdite.

Dans The Call, film à suspense fantastique avec un scénario à tiroirs et des retournements de situation, deux personnages établissent une connexion temporelle par l’intermédiaire d’un téléphone. L’une des protagonistes, Oh Young-sook (jouée par Jun Jong-seo, vue dans Burning) reçoit en 1999 un appel d’une femme en train de regarder une photo d’elle en 2019 (Park Shin-hye, actrice dans #Alive et dans la série Memories of the Alhambra, tous deux disponibles sur Netflix).

Cette personne du futur a vu son père décéder, et ne s'en remet pas. Oh Young-sook se met donc, en 1999, à modifier des éléments afin de changer l’avenir. Mais elle est en fait une tueuse, et cette promesse était empoisonnée : son interlocutrice du futur se retrouve à sa merci.

 

photoScène de crime, avec un coupable inattendu 

 

The Call croise donc, à la manière sud-coréenne, les principes de départ de films comme Phone Game et Fréquence Interdite. Dans le premier, Colin Farrell ne devait surtout pas raccrocher son téléphone sous peine d’être abattu. Dans le deuxième, sorti en 2000 (et plus tard transposé en série sous le titre Frequency), Jim Caviezel empêchait son père, joué par Dennis Quaid, de mourir dans un incendie en le prévenant, mais changeait du même coup le destin de sa mère.

La bande-annonce ne promet pas un huis clos, mais plutôt un film avec un rythme façon course infernale contre le temps. Les images et le montage laissent deviner que l’intrigue va comporter des rebondissements machiavéliques. De surcroît, l’aspect esthétique du film semble travaillé, avec un univers visuel soigné et des séquences où le temps s’inverse qui tiennent la route.

 

 

Les amateurs de suspense à tiroirs et à twists temporels pourront donc, a priori, s’aventurer dans l’univers de The Call, film disponible sur Netflix le 27 novembre avec joie et bonheur. Et puis si c'est pour voir du cinéma coréen, on ne va pas dire non.

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

drexl
30/11/2020 à 16:06

Le cinema Coreen offre depuis 20 ans un nombre hallucinant de films de qualité , et la meilleur alternative a un cinema Hollywoodien devenu l'ombre de lui meme depuis l'ere Marvel et Cie . The Call est encore un de ces films efficaces et prenants made in Korea , Realisation , scenario et jeu d'acteur de tres bonne facture , la marque de fabrique de ce cinema .

Thierry
29/11/2020 à 21:52

Vu et beaucoup aimé. Merci pour la proposition !

votre commentaire