Scary Movie serait trop trash et politiquement incorrect aujourd'hui, selon les réalisateurs

Mathias Penguilly | 9 juillet 2020 - MAJ : 09/07/2020 18:23
Mathias Penguilly | 9 juillet 2020 - MAJ : 09/07/2020 18:23

À l'occasion des 20 ans du film des frères Wayans, l'équipe est longuement revenue sur l'ADN du projet et ce qui l'empêcherait d'être réalisé aujourd'hui.

La famille Wayans est une véritable dynastie comique de la scène humoristique afro-américaine new-yorkaise. Révélés au cours des années 90 avec des productions comme Les frères Wayans ou encore Spoof movieils sont parvenus à se tailler une vraie belle place au soleil avec la saga d'horreur parodique Scary MovieLes deux premiers volets ont été réalisés par Keenen Ivory Wayans et écrits par Shawn et Marlon Wayans, qui se sont ensuite fait gentiment remercier avant le tournage de Scary Movie 3.

Alors que la franchise comique va souffler ses vingt bougies, le contexte qui avait permis le développement d'une série de films si barrée et politiquement incorrecte semble révolu. Sans plonger dans le "on ne peut plus rigoler de rien" le plus absurde, on imagine bien que la comédie aurait eu une saveur différente si elle avait été initiée en 2020, et il y a plusieurs raisons à cela.

 

photoLe fantôme des Weinstein au bout du fil

 

Lors d'une longue discussion avec le magazine américain VarietyMarlon Wayans a reconnu que le film aurait pu avoir un destin différent s'il avait été réalisé aujourd'hui, mais continue de défendre ardemment le ton de la saga :

"Je pense que ce serait difficile de faire approuver le projet. Mais je pense que la réaction serait la même. Ce que j'ai appris en faisant du stand-up, c'est que les opinions et les goûts des gens ne sont pas dictés par le politiquement correct du climat social et politique. Nous vivons en Amérique et la liberté d'expression est notre 1er Amendement [constitutionnel]. Avec la liberté d'expression vient la liberté de créer.

Et je pense que n'importe qui peut blaguer à propos de n'importe quoi, la question c'est juste qui dit la vanne et quelle est son intention ? Est-ce que ton intention c'est d'humilier ou est-ce juste de faire rire les gens ? Notre attention a toujours été de faire rire les gens."

 

photoLes Wayans et leurs drôles de dames

 

Ce n'est pas le seul élément qui empêcherait le film d'être réalisé aujourd'hui. Les frères Wayans ont en effet été frappés à la porte de Dimension Films, un studio spécialisé dans les films d'horreur et de science-fiction. Le studio avait notamment produit la saga Scream (dont les frères Wayans se sont beaucoup inspirés), et il était dirigé par une autre fratrie célèbre : Bob et Harvey Weinstein. Alors que ce dernier purge sa peine dans une prison new-yorkaise, difficile d'imaginer que sa boite donne le feu vert à une comédie graveleuse qui - pour le dire sobrement - n'est pas vraiment un étendard féministe.

Marlon Wayans a d'ailleurs confié à Variety qu'il n'était vraiment pas facile de faire affaire avec eux :

"[Les Weinstein] ne sont pas les meilleurs, ni les plus gentilles personnes avec qui vous pouvez affaire. Ils forment vraiment un régime diabolique, je dirais. Ils font ce qu'ils veulent, et comme ils le veulent - ça peut être vulgaire et assez irrespectueux. On n'arrivait pas à se mettre d'accord sur le projet et c'était en mode 'si tu ne veux pas payer pour les blagues, arrange-toi pour que quelqu'un d'autre le fasse'."

 

photo, Marlon Wayans, Shawn WayansLes trois frères

 

Finalement leurs désaccords, conduiront Dimension Films à débarquer trois frères après la diffusion du deuxième film. La saga Scary Movie n'en est pas moins culte pour autant. Lorsque le premier film a été montré dans les salles obscures, il a permis de récolter plus de 250 millions de dollars (dont 150 millions en Amérique) pour un budget inférieur à 20 millions. À l'époque, le film est considéré comme le meilleur succès au box-office pour un long-métrage classé R (interdit aux moins de 17 ans non accompagnés d'un adulte). La saga a par ailleurs permis de lancer la carrière de l'actrice Anna Faris, jusque-là inconnue au bataillon.

Depuis leur départ de la franchise, les Wayans se sont retrouvés dans Dance movie en 2009. Marlon a écrit et joué dans plusieurs comédies parodiques de Michael Tiddes (Cinquante nuances de BlackGhost Bastards) tandis que Shawn s'est fait beaucoup plus discret (il n'a fait que quelques rarissimes apparitions depuis 2006). Il en va de même pour Keenen Ivory Wayans, qui a plus ou moins disparu des radars.

 

Photo MomEt merci les Wayans !

commentaires

MARVELLEUX
23/07/2020 à 21:23

Mon film prefere. Plus que culte. Merci beaucouille.

Murata
11/07/2020 à 21:43

De nos jours ces films serait jugé gayphobes, transphobes, racistes, validistes et j'en oublie sûrement. Dans le monde des offensés, l'humour n'existe pas.

passé par la
11/07/2020 à 00:20

@SR c'est parce que vous écrivez en votre nom et en êtes comptable que vous vous soumettez à tout ce qui est politiquement correct CQFD.

Bubble Ghost
10/07/2020 à 17:03

Bah... Coté politiquement correct version 2020, avec les Wayans, il y a bien bien pire à gérer... Tout le monde aurait il oublié White Chicks ?... Rien qu'avec l'existence de ce film, il y a de quoi mettre le feu aux réseaux sociaux pour des années... Avec un tel postulat de départ, Scary Movie, à coté, c'est juste une broutille potache, vulgaire et fendarde. Mais White Chicks, dans le fond comme dans la forme, c'est la munition ultime pour débattre de la légitimité du black face dans les fictions, ou de la représentation d'une ethnie par une autre... Scary Movie, c'est gras et génant. Mais c'est loin d'être un problème, qui pourrait générer l’apparition d'un avant propos contextuel au film.

Simon Riaux - Rédaction
10/07/2020 à 12:54

@Dirty Harry

Je ne sais pas bien à quel "camps" vous faites référence, ni ce qui vous amène à appréhender l'époque à travers un prisme millénariste et paranoïaque.

Pour ce qui est de la malignité, comme mes collègues, j'écris en mon nom et serai donc comptable de ce que je produis. Vous, sans doute un peu moins. Ce schéma aussi, est très représenté dans l'histoire. Je crains qu'il ne soit pas à votre avantage, comme l'acrimonie de vos message en témoigne bien souvent.

Dommage...
10/07/2020 à 12:46

...que ca ait pu se faire à l'époque surtout haha

Dirty Harry
10/07/2020 à 12:40

ça s'appelle un retour de boomerang de l'Histoire de purger les purgeurs.
Une société où les gens regardent par terre, n'ose plus vivre en liberté, où l'art ne sert qu'un projet politique délétère qui appelle une régression des libertés publiques c'est une régression (en plus d'être créativement faible car engoncé dans le nouveau Code Hays du dit "progrès", il suffit de voir ce que les Coréens font sans discrimination positive, quota ou politiquement correct : c'est le meilleur cinéma du monde car libre et les coréens ne sont pas stupides ou fascistes pour autant). Pas besoin de faire semblant de ne pas comprendre. Il n'y a pas besoin d'aller en Iran ou Corée du Nord pour voir que nous vivons dans les sociétés occidentales une sorte de fahrenheit 451 (expurgation des oeuvres "gênantes"), meilleur des mondes (tout est fait "pour votre bien") et Orwellien (trop d'exemples ce post pourrait durer des heures).
On a bien compris pour quel camp vous vous montrez tous les jours un peu plus zélé mais si le vent tourne nul doute que votre malignité fera que vous vous montrerez zélé dans l'autre sens : l'Histoire en regorge des types dans votre genre.

Simon Riaux - Rédaction
10/07/2020 à 12:26

@Dirty Harry

Se plaindre d'une régression (laquelle ?), en faisant référence à une période de purge demeurée comme une page assez noire de l'histoire française, c'est un brin contradictoire, non ?

Dirty Harry
10/07/2020 à 12:18

Incroyable, plus une journée sans ce genre de nouvelle qui tombe : ce film offense untel (dont la susceptibilité devient le juge ultime), nouvelle accusation de isme ou phobie ou suspicion d'on ne sait quoi (et jamais prouvée devant un tribunal, seul le tribunal de l'opinion compte pour ces gens, le "qu'en dira t on" est leur gouvernail de vie c'est triste) Le tout encouragé par les journalistes qui encouragent ce mouvement objectivement régressif (on s'en souviendra à la libération...).

Opale
10/07/2020 à 11:44

Scary Movie: génial car méchant, trash, irrespectueux, vannant à tous les étages, bref libre et marrant, c'est tout, ça n'a pas d'autres fonctions et c'est bien ainsi. Casting débridé et éclectique, un film qui veut faire marrer tout le monde et pas qu'une catégorie de personnes, bref impossible a faire de nos jours et c'est bien dommage. C'est lorsque l'on tombe sur des films comme celui-ci que l'on peut évaluer le recul des mentalités de l'époque actuelle...

Plus

votre commentaire