Aquaman, Spider-Man : Willem Dafoe dit tout le bien et tout le mal qu'il pense de ces blockbusters

La Rédaction | 18 novembre 2019
La Rédaction | 18 novembre 2019

Acteur parmi les plus éclectiques d’Hollywood, Willem Dafoe est aussi à l’aise chez les auteurs que du côté des blockbusters, et il a dit ce qu’il pensait des films de super héros.

Artiste amoral et pervers chez William Friedkin, petite frappe retorse chez David LynchWillem Dafoe est de ces acteurs fascinants, capables de terrifier ou d’inspirer une profonde confiance, de jouer les vieux sages comme les planches pourries. Porté par un appétit de cinéma insatiable, il s’est essayé à tous les genres, devant la caméra d’innombrables réalisateurs.

Et on compte parmi eux Spider-Man de Sam Raimi, ainsi que Aquaman de James Wan, soit deux énormes blockbusters super-héroïques. Deux films correspondants chacun à deux âges bien différents du genre, c’est-à-dire un de ses succès fondateurs, et un de ses produits les plus aseptisés et représentatifs, tous deux très performants au box-office.

 

photoUn inoubliable Bouffon Vert

 

Une position qui fait de l’artiste un connaisseur des rouages de l’industrie mais aussi de ses transformations. Ainsi, lorsqu’il a présenté The Lighthouse en public le 16 novembre à New York, Dafoe a répondu aux questions du public, et a expliqué pourquoi il avait aimé participer à ces films, mais aussi ce qui constituait leur limite.

« Vous avez à faire des choses qui s’avèrent amusantes, parce qu’il y a énormément de matériel, quantité de plans fous avec des grues et des choses comme ça. C’est marrant. Mais c’est boursoufflé. Ils dépensent énormément sur les scènes spectaculaires, celles qui contiennent l’action, mais je les trouve trop longues et bruyantes. Mais ce n’est pas le sujet, je ne veux pas cracher dans la soupe.

Mais non, sérieusement, les gars. Écoutez, ces films-là ne sont pas ceux que je cours voir en salle. »

 

photo, Tobey Maguire, Willem DafoeQuand Sam Raimi t'a promis de bien t'amuser

 

Un mélange de franchise et de diplomatie plutôt malicieux, qui n’empêche pas Willem Dafoe de dire franchement que le principal enjeu pour les super-héros est désormais dans le dépassement de la recette qu’ils ont établie.

« Ce qui me préoccupe, avec ces gros films, c’est qu’il faut un matériau pour les nourrir. Ils ont besoin de recevoir une décharge, il leur faut des gens qui en repoussent les limites pour qu’ils puissent progresser. Mais ils ne sont pas vraiment concentrés sur leur progression, en fait. Ils sont concentrés sur le business.

 

photo, Willem DafoeWillem Dafoe dans The Lighthouse

 

Ils peuvent proposer de belles choses parce qu’ils ont beaucoup de moyens. Ils réalisent des trucs fantastiques, qui marchent dans le monde entier, parce que très peu de pays ont la capacité de produire des choses aussi spectaculaires. Et ils se basent sur des comics, qui possèdent un je ne sais quoi de Joseph Campbell, ce sont nos dieux modernes.

Mais je ne peux rien vous dire de franchement très intelligent à ce sujet. »

Alors pour le coup, on ne fait pas du tout confiance à ce bon Willem, et on pense qu’il a plein de choses intelligentes à dire sur le sujet.

The Lighthouse sort le 18 décembre, et notre avis sur le film est à lire par ici.

 

Affiche Willem DafoeWillem Dafoe dans Aquaman

commentaires

comics-analyst
22/11/2019 à 15:21

Le cote Bruyant et perturbant des blockbusters (films techniques) est le contre-poids du cote calme lent et parfois enuyeux des films artistiques

comics-analyst
22/11/2019 à 14:11

Le cinema artistique n'est pas forcement meilleur que le cinema techn

Geoffrey Crété - Rédaction
20/11/2019 à 10:02

@Xav

Le principe d'une telle news est de choisir un bout et de ne pas dérouler une interview et le travail quasi entier des autres. L'angle est son avis sur les super-héros, et on va pas mélanger sauf si ça a du sens.

Lighthouse, on en parle dans des articles dédiés, comme l'article quand on l'a vu à Cannes (lien en fin d'article), et on en reparlera à sa sortie.

Xav
20/11/2019 à 05:25

On pourrait pas avoir les traductions d'interviews complètes au lieu d'avoir juste le bout qui parle des films de super-héros ?
Parce que Dafoe, il a été interviewé pour Thé Lighthouse que je sache et rien dans l'article à ce sujet.
Que vous fassiez le titre de votre article sur ce qui attire, ok, mais mettez tous les propos du gars SVP. Vous faites le coup a chaque fois. On a juste la phrase qui concerne le titre et rien de plus.
Merci d'avance

Olivier637
19/11/2019 à 20:38

« Ce qui me préoccupe, avec ces gros films, c’est qu’il faut un matériau pour les nourrir. Ils ont besoin de recevoir une décharge, il leur faut des gens qui en repoussent les limites pour qu’ils puissent progresser. Mais ils ne sont pas vraiment concentrés sur leur progression, en fait. Ils sont concentrés sur le business.« 

Ça a l’air de rien mais il vient de tout résumer de la phase actuelle des films de super héros.

Plisken59
18/11/2019 à 18:59

"Cette vidéo n'est plus disponible en raison d'une réclamation pour atteinte aux droits d'auteur envoyée par 92nd Street Y."

:°-(

Si vous avez un autre lien, ou même le titre pour essayer de la trouver, je suis preneur.

votre commentaire