Les Aventures de Spirou et Fantasio : enfin une bande-annonce pour en finir avec votre enfance

Jean-Luc Hassaique | 25 octobre 2017 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Jean-Luc Hassaique | 25 octobre 2017 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Après l’embarrassant Petit Spirou, vous espériez que les héros imaginés par Franquin en 1946 et toujours vivaces sur le papier auraient droit à un peu de repos ? Bah c’est mal barré.

En effet, après le film de Nicolas Barry, c’est au tour d’Alexandre Coffre de s’essayer au jeu de l’adaptation d’un monument de la bande-dessinée avec Les Aventures de Spirou et Fantasio, attendu sur nos écrans pour le 21 février prochain.

 

 

Le vandalisme étant la règle en matière de transposition des chefs d’œuvres franco-belges, on ne s’attendait pas grand-chose, Boule et Bill, Benoît Brisefer, Lucky Luke, Adèle Blanc-Sec, Ducobu ayant déjà souffert de l’opportunisme incompétent d’un paquet de vautours filmiques. Pour le coup, Les Aventures de Spirou et Fantasio se dévoilent dans une bande-annonce qui annonce un résultat légèrement moins catastrophique que redouté. On craignait un nouveau nanar ultra-cheap tourné avec les pieds, mais contre toute attente, la chose a plutôt des airs de gentil navet du dimanche, idéal pour se distraire en achevant de roter un cassoulet en boîte.

 

Photo

"Courage, fuyez."

 

On retiendra notamment un Ramzy plutôt alléchant en Zorglub, et qu’on sent tout à fait à même de délivrer le mélange de ridicule et de premier degré énervé qui fait le sel du personnage, qu’il semble incarner divinement. L’influence, ou à tout le moins la parenté de la direction artistique d’Austin Powers se fait sentir dans les premières séquences de ce trailer, et ce n’est pas forcément un mauvais choix, tant il pourrait offrir au métrage un cadre adapté à son méchant, et à son univers relativement intemporel.

En revanche pour les lecteurs chevronnés des albums de Franquin (ou ceux de Tome et Janry), le résultat tiendra plutôt du vigoureux doigt d’honneur. Entre un humour bien lourd comme il faut, effets spéciaux finis au sébum, deux héros dont on voit mal en quoi ils ressemblent à leurs modèles de papier et un festival de cabotinage emmené par un Christian Clavier bien conscient qu’après L’Enquête Corse, il restait encore tout un patrimoine graphique à pourrir, c’est un peu un festival.

Vivement le mois de février.

 

PhotoRamzy en Zorglub

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Zgarled
26/10/2017 à 22:17

"les héros imaginés par Franquin en 1946".
Audiard 3000, que de la gueule, pour le fond faudra bosser un peu les sujets.

Moustiqu3
25/10/2017 à 22:18

Faut arrêter avec les adaptations!
C'est du grand n'importe quoi!
Ca sent pas un navet...ça sent la bouse monumentale!

fedor85
25/10/2017 à 21:21

Selon un classement, parmis les 10 meilleurs école d'animation au monde, on retrouve au moins 3 Française. Dont la première place (pour les gobelins je crois)

Tout ça pour dire qu'il serais peut être temps d'embaucher et de créer un studio d'animation, les talent y en a pas loin.

Zanta
25/10/2017 à 15:23

Ah merde.
Mais bon, avec le tâcheron Alexandre Coffre à la réal, les attentes étaient inexistantes.
Sinon, mettre "Adèle Blanc-Sec" à côté de Boule et Bill, Benoît Brisefer, Lucky Luke et Ducobu, c'est un peu dur.
Le film de Besson n'était évidemment pas à la hauteur de l'oeuvre de Tardi, mais avait de la tenue.

Joe Staline
25/10/2017 à 14:37

Les producteurs Français aiment claquer du fric pour produire n'importe quoi, histoire de produire quelque chose avec le label France ...

Dirty Harry
25/10/2017 à 14:09

Des acteurs aux voix de crécelles irritantes, Seccotine transformée en pimbêche hautaine, un humour qui plaira surement aux attachés de presse de Bad Buzz, des héros transformés en tacherons ridicules, Champignac qui n'a aucune élégance ni de conduite noble (alors que c'est un aristocrate de génie), et Zorglub joué par un humoriste de canal + : je souhaite immédiatement l'adresse des gens qui ont commis "ça", je vais faire une descente.

StarLord
25/10/2017 à 13:49

Cendrillon, Star 80, et maintenant ça. Le cinéma français nous gâte ^^
Manque plus qu'un nouveau film avec Kev Adams et on est bien! Ah merde on me dit que c'est prevu et que ça s'appellera Alad'2... Adieu monde cruel!

Mythoman
25/10/2017 à 13:33

Mon dieu que c'est pourri !!
Tout ce que j'en retiens c'est que le graphiste n'y a pas été de main morte avec photoshop pour la jambe de Spirou sur l'affiche

Pickle Rick
25/10/2017 à 12:54

Mais pourquoi vouloir à tout prix vouloir faire des adaptations live ? On a vraiment un complexe avec le cinéma d'animation en France ! Ce pseudo-Spirou fait pourtant bien plus enfantin qu'aucune adaptation en dessin animé n'aurait pu l'être.

corleone
25/10/2017 à 12:43

Non mais c'est quoi ça??? Spirou qui est toujours si sérieux transformé en vulgaire clown de mauvais goût… Ca ressemble plus au SUPER BETISIER qu'autre chose non mais oh

Plus
votre commentaire