Après Weinstein, le réalisateur James Toback est accusé d'agressions sexuelles par 38 femmes

Jacques-Henry Poucave | 23 octobre 2017
Jacques-Henry Poucave | 23 octobre 2017

Au lendemain de l’affaire Weinstein et de la vague d’expression, de témoignages, qu’elle suscite, c’est un nouveau scandale qui  éclot. Il touche James Toback, accusé d’agressions sexuelles par pas moins de 38 femmes.

Le réalisateur ne compte pas parmi les plus connus d’Hollywood, mais avait néanmoins une carrière lui assurant une visibilité, une renommée, et les moyens de piéger ses victimes. Il a mis en scène When Will I Be Loved avec Neve Campbell, Harvard Story avec Sarah Michelle Gellar et Adrian Grenier, le documentaire Tyson, scénarisé Le Flambeur et son remake The Gambler, ou encore Le Dragueur. Il est également crédité comme scénariste de De battre mon coeur s'est arrêté de Jacques Audiard, remake de son film Mélodie pour un tueur.

 

Image 357804

James Toback

 

Les faits dénoncés s’étalent sur plus de trente ans, et était une nouvelle fois bien connus du milieu, comme en témoigne un post Facebook du cinéaste James Gunn, qui affirme avoir régulièrement mis en garde quant au comportement de Toback, dont plus d’une quinzaine de femmes lui auraient rapporté des actes délictueux durant les années 90.

Les faits rapportés par le Los Angeles Times vont du piège en bonne et due forme, Toback prétextant des essais pour donner rendez-vous à des comédiennes dans des suites d’hôtel, au harcèlement de rue « classique ». Fait notable, dans l’article consacré à l’affaire, 31, des 38 accusatrices ont témoigné à visage découvert.

 

Photo

Avec Robert Downey Jr. sur le tournage de Two Girls and a Guy

 

commentaires

Ethanhunt
23/10/2017 à 20:24

En fait ce gars a fait que des fîlms de merde!!!

Neogeo
23/10/2017 à 17:27

... il me fait penser au producteur joué par Seb dans le JDG XD

votre commentaire