Harry Potter: les chiffres magiques d'une saga ensorcelante

Damien Virgitti | 11 juillet 2011
Damien Virgitti | 11 juillet 2011

Harry, c’est fini !
Peu importe maintenant l’issue de son combat avec Voldemort, et la qualité inégale de ses aventures sur grand écran, ce qui restera de la saga Potter, ce sont surtout des chiffres qui marqueront durablement l’industrie cinématographique.
A l’heure du grand final, retour sur les chiffres magiques d’une série ensorcelante.

 



10 ans de saga littéraire

Publiée de 1996 à 2007, la série Harry Potter représente plus de 4000 pages réparties en 7 tomes. Si à la sortie de L’ecole des sorciers, seulement 1000 exemplaires avaient été distribués en librairies, le dernier tome s’est vendu à 5000 exemplaires… par minute !! La saga s’est ainsi vendue à 420 millions d’exemplaires à travers le monde, traduite en plus de 65 langues (dont le latin et le frison), sur plus de 200 territoires.
Ce qui fait de JK Rowling, l’auteure qui touchait seulement les allocations familiales à ses débuts, la première écrivaine milliardaire, deux fois plus riche que la Reine d’Angleterre elle-même.
En France, chaque nouveau tome de la saga représente 10% du chiffre d’affaire annuel de Gallimard, heureux éditeur qui a mis la main sur la poule aux œufs d’or.

 

 


10 ans de saga cinématographique
De 2001 à aujourd’hui, la série des Harry Potter au cinéma aura su animer les noëls et les étés des spectateurs. 4 réalisateurs, et 2 scénaristes (Steve Kloves, scénariste attitré de la saga, a passé la main à Michael Goldenberg sur le 5ème film), auront été chargés de transposer l’œuvre de JK Rowling à l’écran à travers 8 films, soit environ 20h de visionnage pour les fans tentés de se faire un marathon. La saga a ainsi réalisé 4,5 milliards de recettes au box office mondial, réparti comme ce qui suit :

L’école des sorciers : 976 millions de dollars

La chambre des secrets : 876 millions de dollars
Le prisonnier d'Azkaban : 789 millions de dollars
La coupe de feu : 892 millions de dollars

L’ordre du phénix : 937 millions de dollars

Le Prince de sang mélé : 934 millions de dollars

Les reliques de la mort – partie 1 : 946 millions de dollars

A noter que le record historique du premier opus n’a pas encore été dépassé. Près de 7 000 spectateurs ont en tout cas déjà réservé pour l’avant-première à Bercy, soit 250 000 euros de recettes déjà engrangées par cette salle, provoquant la fameuse polémique des exploitants.
Les films ont été nominés à plusieurs reprises aux Oscars sans jamais rien gagner mais ont reporté une trentaine de récompenses essentiellement techniques dans des cérémonies parallèles.
Avec de tels chiffres au box office, inutile de dire que Daniel Radcliffe est le nouvel ado millionnaire d’Hollywood. A 11 ans, il gagnait déjà 250 000 dollars sur L'ecole des sorciers, et aurait gagné 25 millions de dollars par films. A 22 ans, il est actuellement l’acteur le plus bankable de sa génération, devant Miley Cyrus, les sœurs Fanning, Hayden Pannetiere et même son amie Emma Watson.

 





Un phénomène mondial
Harry Potter, c’est 414 millions de résultats de recherche toujours en expansion sur Google.
Il représente 6,5 milliards de dollars de produits dérivés, dont 40 millions de jeux vidéos dérivés et plus de 170 millions de dvd vendus. Parmi les nombreux goodies improbables, on retrouve notamment les Dragées surprise de Bertie crochue, dont 20 parfums différents ont été inventés !
1 milliard de dollars a été dépensé pour The wizarding worl of Harry Potter, la zone d’attractions dédiée au sorcier à lunettes dans le Parc Universal resort situé à Orlando, dont le billet d’entrée sera de 64 euros.
Aux Etats-Unis, 13 collèges étudient Harry Potter dans leurs classes avec des cours aussi philosophiques que « La religion chrétienne dans Harry Potter » ou encore « Comment trouver son Patronus », la projection mentale inspirée des bons souvenirs du sorcier, capables d’éloigner les Détraqueurs annihilateurs d’espoir.
Plus loin, la tombe d’un certain Harry Potter, soldat britannique enterré en Tunisie en 1939 lorsqu’elle était occupée par les anglais, fait d’ailleurs l’objet de pèlerinages réguliers.
Même si les aventures d’Harry vont prendre fin au cinéma, l’ouverture de Pottermore, le site interactif de JK Rowling où de nombreux fans pourront partager leur passion et en savoir plus sur l’univers Potter assurera la naissance de nouveaux fans qui viendront engrosser ces chiffres pourtant déjà dantesques.
L’aura d’Harry Potter promet de résonner pendant encore de nombreuses années.

 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire