La Fille inconnue : la critique inconnue

Chris Huby | 18 mai 2016 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Chris Huby | 18 mai 2016 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Les frères Dardenne et le Festival de Cannes, c'est une longue histoire d'amour qui ne semble jamais devoir s'achever. Mais La Fille Inconnue pourrait donner lieu à leur première scène de ménage.

Hantée par une visiteuse qu'elle n'a jamais reçu, une jeune médecin se met en quête de trouver la personne qui l'a tuée la nuit où elle est passée.

Malgré un très bon sujet, les frères Dardenne semblent totalement passer à côté de leur film. C'est une vraie déception, la première dans leur longue carrière cannoise. Le long métrage ne décolle en effet jamais vraiment et ce qui pouvait faire les qualités de leurs précédents films, notamment cette envie de cinéma-vérité, se retrouve ici très poussif, à la limite de l’auto-caricature. Le principe du film aurait sans doute été passionnant si le métrage n’était pas aussi ampoulé par le déroulé de l'histoire, un scénario qui empoisonne le caractère même de tous les personnages, rendus creux, notamment le personnage principal joué par Adèle Haenel.

 

Photo Adèle Haenel

 

La mise en scène ne déroge pas au ratage, tranquille, plate et sans imagination, ce qui n'aide vraiment pas le film déjà mal parti. L'intrigue, réellement ennuyante, se poursuit ainsi jusqu'au final, sans surprise, et le spectateur déjà usé par son désintérêt, découvre le tueur qui finit par se livrer lui-même sans trop que l'on comprenne pourquoi tant les enjeux sont faibles et inexistants.

 

Résumé

En conclusion, les Dardenne sont pris a leur propre jeu dans ce nouveau film, laissant apparaitre des faiblesses énormes et un laisser-aller qui surprend, eux qui nous ont habitués à tant de rigueur par le passé.

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Lecteurs

(0.0)

Votre note ?

commentaires
McCoy
19/05/2016 à 19:25

C'est bien, vous commencez à ouvrir les yeux sur le cas des Frères Dardenne.

diez
18/05/2016 à 20:25

Je n'ai jamais été un grand fan de leur style et je regrette de les voir à Cannes tout le temps comme si les autres artistes n'existaient pas. C'est un vieux débat et tout, m'enfin toujours les même noms et pas toujours pour de grands films.

votre commentaire