Critique : Le Guetteur

Laurent Pécha | 5 septembre 2012
Laurent Pécha | 5 septembre 2012

William Friedkin dont Killer Joe sort paradoxalement le même jour, a beau faire preuve d'une vitalité spectaculaire malgré ses 77 ans, il n'est pas derrière tous les projets. Et c'est bien dommage tant ce Guetteur là et son histoire en filagramme du bien et du mal qui se tapit en chaque individu, auraient mérité la vision et le talent du maestro pour devenir le grand polar qu'il ne sera malheureusement jamais.

La faute principalement à l'énorme erreur de casting qu'est Michele Placido. Le très surestimé auteur de Romanzo Criminale (lui aussi bien loin d'être le grand polar des années 2000 attribué par certains) s'évertue à saboter pendant 90 minutes (qui paraissent d'ailleurs bien longues) un scénario que l'on devine ambitieux dans son désir de brouiller les pistes en proposant trois protagonistes à l'âme complexe comme autant de facettes d'appréhender la nature humaine. Mais dans Le Guetteur, tout va trop vite à l'image d'un récit qui évacue en presque quelques minutes tout l'enjeu joliment énoncé dans l'efficace bande-annonce. Pas le temps d'apprécier ce duel intense entre Auteuil (étonnamment pas super à l'aise dans le rôle du super flic) et Kassovitz (très juste en sniper mystérieux) que l'histoire nous entraîne ailleurs avec notamment le personnage du médecin sans licence interprété par Olivier Gourmet avec une absence de finesse étonnante pour le comédien.

Il faut dire que face à lui, derrière le combi, Michele Placido a choisi d'enfiler ses sabots de réalisateur pachydermique : musique envahissante, plans grandiloquents, dialogues démonstratifs,... Tout y passe et le spectateur d'avoir l'impression d'assister à un mauvais prologue de série télé. Le polar made in France, gardé en vie ces derniers temps par Olivier Marchal (qui a aussi beaucoup de détracteurs) n'en sort vraiment pas grandi. Rageant !

Résumé

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Lecteurs

(0.0)

Votre note ?

commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire