Critique : Il était une fois, une fois

Didier Verdurand | 17 février 2012
Didier Verdurand | 17 février 2012

On pensait avoir touché le fond avec Rien à déclarer dans le genre naveton franco-belge. Hélas, Dominique Farrugia a eu une mauvaise idée, qu'il raconte avec enthousiasme dans le dossier de presse du film :"Tout est né d'une discussion à Cannes avec Charly Delwart, mon collaborateur qui est belge. Il m'a raconté une anecdote qui lui est vraiment arrivée. Un jour, après avoir pris un sens interdit en voiture, il s'est logiquement fait arrêter par les flics. Et, là, avec son plus bel accent, il leur a juste dit : "écoutez, je ne comprends pas votre ville !" Le flic a alors appelé son collègue et fait répéter Charly. Et tous les deux, morts de rire, l'ont laissé repartir... Et en partant de cette histoire, on a eu envie de raconter comment des Belges peuvent prendre leur revanche sur des Français en jouant avec la manière dont on peut parfois les prendre de haut et se moquer d'eux." 

Parfois, on regrette Farrugia à la météo. Son rire d'otarie était communicatif, lui.


Dès le début, on comprend qu'on est parti pour un sinistre calvaire d'1h35. Les blagues sont lourdingues et tombent la plupart du temps à plat, l'histoire pas crédible pour un sou et aussi excitante qu'une moule avariée, le rythme aussi mou qu'une frite de MacDo, bref la mayonnaise ne prend pas.

C'est d'autant plus dommage que le réalisateur Christian Merret-Palmair nous avait bien amusé il y a quelques années avec Les Portes de la gloire. Et pour enfoncer le clou, UGC a bien fait les choses : l'affiche concourt sans passer par les qualifs pour le titre de la plus moche de l'année.

Terminons quand même sur une note positive : Charlie Dupont et François Xavier-Demaison s'en sortent du mieux qu'ils peuvent, surtout ce dernier qui prend l'indéniable risque de jouer un belge. Qu'on se le dise, cet acteur est sous-employé.

Résumé

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Lecteurs

(0.0)

Votre note ?

commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire