Critique : My joy

Par Sandy Gillet
23 mai 2010
MAJ : 17 octobre 2018
0 commentaire

Quand on pose la question de la signification du titre My Joy à son réalisateur Sergei Loznitsa dont c'est le premier long de fiction, sa réponse est intéressante et éclaire sur ses convictions et sa méthode de travail : « Quand j'ai commencé à écrire ce scénario, mon intrigue principale reposait sur un chauffeur qui se met en route avec un chargement de farine et qui se retrouve coincé au milieu de nulle part. Il se fait tabasser et se réveille dans la maison d'une femme étrange. Il tombe amoureux d'elle, vend sa farine et son camion. Et puis elle disparaît. C'est une histoire vraie. Il commence à vivre comme un clochard – Il n'arrive pas à retrouver sa vie d'avant. D'autant qu'ayant vendu un camion qui ne lui appartenait pas, il est devenu un criminel. À l'origine, j'avais conçu une fin sentimentale où il continuait à penser à cette femme, en rêvant qu'elle revienne un jour. Le titre correspond à cette idée de départ. Mais, une fois appliqué à la version finale, c'est d'une ironie plus qu'amère. Je voulais faire un film d'amour mais comme ça arrive fréquemment avec les Russes, quel que soit votre projet, vous finissez avec une Kalachnikov. »

De fait à la vison du film, le titre prend une résonnance plus que décalée et incongrue tant les intentions de départ se sont perdus au tournage dans une sorte de maelstrom d'images et de situations pour le moins éclatés dans le temps et dans l'espace. Le spectateur non initié ou non prévenu se perdra facilement tandis que « l'élite » appréciera certainement à sa juste valeur un cinéma qui ne donne aucun code, aucune piste et surtout ne développe aucun affect avec quiconque. Bref un film exigeant, incompréhensible dans la forme et le fond sinon à prendre pour argent comptant les explications parcellaires de son réalisateur en se contentant de dire qu'il a filmé là un pays (la Russie) qui n'a cessé de tomber en décrépitude depuis la seconde guerre mondiale.

Débrouillez-vous avec cela !

Rédacteurs :
Résumé
Abonnez-vous à notre youtube
Pictogramme étoile pour les abonnés aux contenus premium de EcranLarge Vous n'êtes pas d'accord avec nous ? Raison de plus pour vous abonner !
Soutenir la liberté critique
Vous aimerez aussi
Commentaires
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires