Critique : La Nostra vita

Par Stéphane Argentin
20 mai 2010
MAJ : 25 février 2020
0 commentaire

Dix-neuf ans après Le Porteur de serviette, le réalisateur italien Daniele Luchetti est de retour pour sa deuxième sélection en compétition officielle à Cannes avec La Nostra vita, un drame en forme de radiographie de l'Italie et du monde d'aujourd'hui avec pour morale de l'histoire : l'argent ne fait pas le bonheur.

Le bonheur, Claudio, le personnage principal, nage en plein dedans : chef de chantier en BTP qui gagne plutôt bien sa vie, père de deux enfants et mariée à une ravissante jeune femme enceinte jusqu'au cou de leur troisième bambin. Le film s'ouvre d'ailleurs sur le héros de l'histoire qui chante à tue-tête ce nirvana familial. D'entrée, la mise en scène imprime son rythme alerte mais néanmoins fluide en suivant des acteurs très expressifs, tant sur le plan visuel (ils bougent beaucoup) qu'oral (ils parlent beaucoup aussi). Cette première partie du récit nous fait pénétrer de plein pied au cœur de cette famille heureuse et de leurs proches (parents, voisins, collègues de travail).

Puis, lorsque le drame survient (le décès de la mère au moment de l'accouchement), le récit se dilue à l'issue d'une séquence de funérailles très poignante. Le premier point faible qui va accaparer la quasi-totalité de l'intrigue concerne cette fièvre de l'or dont va alors souffrir le héros. Fièvre qui va l'entrainer dans une spirale infernale entre problèmes d'argent et de chantier. Difficile à ce moment là de ne pas y voir une version appauvrie du très réussi À l'origine de Xavier Giannoli, lui aussi en compétition officielle cannoise un an plus tôt. Le second point faible concerne l'accident mortel de chantier dont le lien, trop artificiel, ne prendra réellement tout son sens qu'au cours des toutes dernières minutes où le fils du trépassé éveillera alors la conscience de Claudio et apportera un point final à la morale de l'histoire : l'argent ne fait pas le bonheur. Dans l'entrefaite, les liens familiaux et narratifs très forts introduits au tout début se seront perdus en cours de route. Dommage !

Rédacteurs :
Résumé
Rejoignez la communauté pngwing.com
Pictogramme étoile pour les abonnés aux contenus premium de EcranLarge Vous n'êtes pas d'accord avec nous ? Raison de plus pour vous abonner !
Soutenir la liberté critique
Vous aimerez aussi
Commentaires
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires