Films

Le Chasseur de primes – Bounty Hunter : Critique

Par Vincent Julé
17 avril 2010
MAJ : 30 septembre 2020
0 commentaire

Gerard Butler et Jennifer Aniston, wouah, en voilà un couple glamour ! 

default_large

Tu les as vus à la une des magazines people, ouais, et à ce qui paraît ils seraient ensemble, oui, à la ville comme à l’écran. Ah ah ah. Sauf que  l’abominable vérité est que ces deux-là n’ont aucune alchimie ensemble. Il s’agit peut-être du couple le moins bien assorti depuis…euh… Gerard Butler et Katherine Heigl ou Jennifer Aniston et Owen Wilson. Ils ont essayé de nous faire croire, de films (PS I Love You, Love happens, La rupture) en partenaires (Hilary Swank, Vince Vaughn, Aaron Eckhart), qu’ils étaient les nouveaux icônes de la comédie romantique, en vain.

 

 

Avec Le chasseur de primes, ils continuent, ils s’agitent, mais leur réalisateur Andy Tennant (le moyen Hitch, le nul L’amour de l’or) n’y croit pas. D’ailleurs, il le dit lui-même, il n’a pas voulu faire une comédie romantique, mais une comédie d’action. En gros, c’est des buddies ! Ça se course, ça s’engueule et lorsque ça doit s’embrasser, ça fait la grimace. Surtout le spectateur.

 

 

Sinon, Gerry Butler va bien, toujours en mode amour vache, il a perdu ses joues de hamster et gardé ses pecs poilus. Jennifer Aniston fait, elle, la même proposition que Sandra Bullock. Bien que toujours coincée dans son rôle de Rachel de Friends, elle veut prouver que la quarantaine lui sied à merveille. Elle ne va pas jusqu’à se mettre nue, mais bronzage impeccable, jambes longilignes et décolleté ostentatoire. Après la comédie romantique, le film check-up !

 

Rédacteurs :
Résumé
Rejoignez la communauté pngwing.com
Pictogramme étoile pour les abonnés aux contenus premium de EcranLarge Vous n'êtes pas d'accord avec nous ? Raison de plus pour vous abonner !
Soutenir la liberté critique
Vous aimerez aussi
Commentaires
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires