Films

The Descent 2 : critique qui replonge

Par Vincent Julé
9 octobre 2017
MAJ : 23 octobre 2018
4 commentaires

Modèle d’efficacité et référence du genre des années 2000, The Descent raconte aussi comment une femme se transforme irrémédiablement en véritable monstre… comme le montre cette suite, The Descent 2.

default_large

Rédacteurs :
Résumé

Ils pourraient aussi faire attention où ils chient, les monstres, là, merde !

Rejoignez la communauté pngwing.com
Pictogramme étoile pour les abonnés aux contenus premium de EcranLarge Vous n'êtes pas d'accord avec nous ? Raison de plus pour vous abonner !
Soutenir la liberté critique
Vous aimerez aussi
Commentaires
guest
4 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Spec

La fin de ce second opus laissait supposer un 3ème film mais comme expliqué plus haut ce fut la douche froide et le public n’a pas suivi. Mieux vaut revoir le premier et le considérer comme définitif d’autant plus que sa fin ne laissait pas présager de suite.

moky99

2 fautes en une phrase…

« The Descent 2 se glisse entre SES deux versions et voit Sarah EMERGEE vivante d’une grotte des Appalaches. »

« Ainsi, son baptême final ne se fait plus au milieu du sang et des os, mais dans les eaux usagés ».
On dit « eaux usées » (ou alors il aurait fallu ajouter ée à usagés : usagées)

jorgio69

Ce film démoli ce que le 1e avait créé.
Partir de la fin américaine du 1e sentait déjà très mauvais et le retournement bisounours façon MacDonald (hohoho c’est le nom de l’actrice) afin de ne pas choquer l’Amérique puritaine…
Ce film anglais a été travesti pour plaire à un peuple qui fait de Venom un film pour enfants…
Ce n’est pas très sérieux tout ça…

Nomoreheroes

@moky99

Tu fais le casse c*uilles mais « ces », dans cette phrase n’est pas une faute et est bien employé .