Critique : Mariage à l’italienne

Par Nicolas Thys
1 août 2008
MAJ : 16 octobre 2018
0 commentaire
default_large

Sans être mauvais, Mariage à l’italienne est loin d’égaler les meilleurs films de Vittorio de Sica. Petite comédie de mœurs sans prétention, elle se situe pleinement dans le registre des comédies italiennes en vogue l’époque avec de nombreux thèmes récurrents comme la libération des mœurs, la critique de la petite bourgeoisie ou l’alternance de moments drôles et dramatiques, mais ne parvient guère à approcher les meilleurs films du genre.

 La faute à un scénario bancal. Le film peine à démarrer. L’ouverture se fait sur un flash-back trop long et poussif qui relate la rencontre des deux protagonistes et nous plonge dans une histoire assez banale dont on aimerait être débarrassé au plus vite. Finalement l’action véritable ne débute qu’après un bon trois quart d’heure lorsqu’on s’aperçoit que les morts ne le sont plus et que les relations de couple commencent à s’entrecroiser dangereusement pour le pire et le meilleur.

Le duo Sophia Loren/Marcello Mastroianni, parfait, parvient à peine faire oublier quelque peu ce mauvais démarrage mais insuffle néanmoins une énergie incomparable à l’excellente deuxième moitié du film, qui foule allègrement la frontière entre rires et larmes, mêlant diverses émotions en apparence contradictoires et finalement très proches. Grotesque et sublime fusionnent alors pour former quelques instants de grâce, malheureusement ce ne sont que quelques instants…

Rédacteurs :
Résumé
Rejoignez la communauté pngwing.com
Pictogramme étoile pour les abonnés aux contenus premium de EcranLarge Vous n'êtes pas d'accord avec nous ? Raison de plus pour vous abonner !
Soutenir la liberté critique
Vous aimerez aussi
Commentaires
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires