Critique : Rendez-vous à Brick Lane

Par Lucile Bellan
11 mars 2008
MAJ : 14 octobre 2018
0 commentaire

Une histoire classique, la chronique ordinaire d'une famille indienne immigrée dans un quartier de Londres, voila à quoi pourrait se résumer Rendez-vous à Brick Lane. Après la mort de sa mère, la jeune Nazneen interprétée par la très charismatique Tannishtha Chatterjee, est mariée de force à un homme plus vieux et se voit obligée de quitter l'Inde pour un pays qu'elle ne connaît pas : l'Angleterre. Les années passent et Nazneen vit par procuration au travers les lettres de sa sœur restée au pays, elle tient son modeste appartement, éduque ses deux filles et s'occupe de son mari dans la plus pure tradition indienne. Cloîtrée dans un appartement prison, enchaînée sans s'en rendre compte à un mode de vie qu'elle n'a pas choisi, on suivra cette mère de famille découvrir la vie grâce à un amant et au travail.

 

Mêlant à la fois flash-back colorés et gros plans à fleur de peau, visuellement peu engagé, Brick Lane appartient à cette catégorie de films à la mise en scène lisse qui ne se rattrape pas toujours sur le fond. Une tranche de vie qu'on ne peut critiquer tant elle est pétrie de bonnes intentions mais qui manque d'audace, et peut-être d'une once d'âme. Mis à part ces quelques faux pas, et des références au 11 Septembre un rien superflues, Rendez-vous à Brick Lane constitue un divertissement de bonne qualité, une réflexion light sur les droits de la femme, et un témoignage de plus de la communauté indienne à Londres.

Rédacteurs :
Résumé
Suivez-nous sur google news
Pictogramme étoile pour les abonnés aux contenus premium de EcranLarge Vous n'êtes pas d'accord avec nous ? Raison de plus pour vous abonner !
Soutenir la liberté critique
Vous aimerez aussi
Commentaires
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires