Critique : 57 000 km entre nous

Par Lucile Bellan
20 janvier 2008
MAJ : 7 octobre 2018
0 commentaire

Alors que la circonférence de notre planète ne fait que 40 000 kilomètres, ces 57 000 Km qui séparent les personnages du film relèvent plus de la métaphore poétique. Une distance insurmontable pour ces ados (quoique le phénomène touche aussi les plus âgés) qui se rencontrent sur Internet, sur des chats, ici sur un jeu en ligne, et pour qui la confrontation IRL (in real life) relève de l'absurde.

 

Mais dans la famille, il n'y a pas que la fille qui soit contaminée par le virus des nouvelles technologies : il y a aussi le beau-père, obsédé par l'immortalisation de chaque moment de la famille sur sa caméra DV, et la mère, dont la manie de faire passer sa tribu pour parfaite sur leur blog déborde dans leur vie privée (jusqu'à vouloir refaire la peinture de la cuisine pour plaire aux internautes). Moins vrais que sur la toile, moins beaux aussi, les personnages se craquellent face à la caméra intrusive et pensante de Delphine Kreuter, qui montre tout en subtilité sa sympathie ou son désaccord avec les actions de la famille.

 

Le spectateur, emprisonné par le travail sur l'image et l'effet d'hypnose qui s'en dégage, tombe presque amoureux de la jeune héroïne (interprétée avec beaucoup de charisme par Marie Burgun). Nat est alors l'ado que nous avons été, notre fille, la personnalisation parfaite de la génération digitale. Intelligente et curieuse, elle flirte avec les dérives virtuelles (par sa relation floue avec le pervers Mathieu Amalric) sans se brûler les ailes et voit du même œil les lubies parentales.

 

Autant œuvre d'artiste plastique, Deplhine Kreuter a en effet un cursus plutôt ouvert et s'est attaquée à la photo avant d'aborder le cinéma, que fiction teintée de réalité au regard à la fois juste et riche, 57 000 km entre nous a tout du film générationnel, next gen même.

Rédacteurs :
Résumé
Abonnez-vous à notre youtube
Pictogramme étoile pour les abonnés aux contenus premium de EcranLarge Vous n'êtes pas d'accord avec nous ? Raison de plus pour vous abonner !
Soutenir la liberté critique
Vous aimerez aussi
Commentaires
guest
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires