Critique : Miss Montigny

Par Lucile Bellan
30 avril 2007
MAJ : 13 octobre 2018
0 commentaire

Que ce soit par l'affiche ou par le titre, il paraît évident que le film parle d'un concours de miss. Et bien non… ou presque non. Car le réel enjeu n'est pas tant la couronne en plastique que l'évolution de Sandrine et le choix qu'elle doit faire entre son passé et le futur, le quotidien et l'inconnu.

Le concours est donc vite un prétexte pour un tournage autour du pot en règle. Le personnage principal est sans saveur, voire antipathique, comparé aux autres jeunes femmes du film et du village. Et pourtant tous les habitants de Montigny, des parents aux voisins ou amis, manquent tellement d'épaisseur et de charisme que chaque phrase dans leur bouche paraît incongrue et chaque action déplacée, presque incompréhensible. Le film nous trimballe ainsi un peu n'importe où, mais ce qui aurait pu être une qualité est si mal utilisé, qu'entre faux espoirs et constats d'échec, il finit nulle part. Quelques grammes de banlieue avec Amina et son frère violent, une petite dose de chômage avec le père, un peu de sexe glauque toujours avec le père et une pente douce vers le misérabilisme… Tout en petite quantité et donc sans profondeur pour un résultat médiocre. Déconcertant aussi, à l'image du choix de Sandrine pour une chanson d'Axelle Red lors du le concours !

La dernière image, summum du cliché pour ce type de film, est en parfaite contradiction avec le combat de Sandrine pour s'en sortir. Elle choisit la fuite. Et on se demande si ce n'est pas avec un certain malin plaisir que la scénariste et le réalisateur lui ont infligé ces épreuves, avec cette perpétuelle question en tête : tout ça… pour ça ?

Rédacteurs :
Résumé
Abonnez-vous à notre youtube
Pictogramme étoile pour les abonnés aux contenus premium de EcranLarge Vous n'êtes pas d'accord avec nous ? Raison de plus pour vous abonner !
Soutenir la liberté critique
Vous aimerez aussi
Commentaires
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires