Critique : Dead or alive

Lucile Bellan | 17 février 2007
Lucile Bellan | 17 février 2007

Dix ans après la sortie du jeu vidéo qui a relancé le genre, c'est au tour du cinéma de se faire prendre en otage par les superbes hotties dénudées de la saga Dead or Alive. Et le public en redemande ! On imagine sans difficulté les millions de geeks du monde entier commencer à saliver à l'annonce du casting... de rêve il faut bien le dire.

Car de la première apparition cinéma de Holly Valance à la divine Devon Aoki, déjà admirée dans 2 Fast 2 Furious, en passant par la fort sympathique Jaime Priessly,  mais que demande la peuple ! Parce que là, DOA a tout du cadeau de Noël en retard (ou en avance). Et pas un cadeau de gonzesses... enfin si ! Un savant mélange de la Wii et d'un pass illimité pour le Playboy Mansion, tout ça plus la coolitude et l'humour décomplexé de Fast and Furious ne représente même pas le quart de la moitié du fun de DOA. Cerise sur le gâteau, le spectateur se voit même offrir la présence d'Eric Roberts en super méchant de luxe avec lunettes assorties.

On se met finalement à la place des scénaristes, qui envoûtés par la plastique irréprochable du trio de tête, ne se sont finalement pas décidés à en voir une seule gagner le tournoi, et après tout pourquoi pas, et ont alors été obligés de ressortir du placard l'histoire abracadabrantesque du frère de Kasumi, pour un combat final à plusieurs (histoire de ne fâcher personne) contre Eric Roberts en Big Bad Boss de fin de niveau, toujours avec ses lunettes.

Le film est ainsi l'alchimie entre une musique technoïde parfaitement dosée, le talent, il n'y a pas d'autre mot, de Corey Yuen pour faire des plans de postérieurs tout à fait gratuits mais au combien jouissifs et des décors de jeu vidéo tellement artificiels et bricolés qu'on se demande même si ce n'est pas fait exprès.

Au final, entre les bières, les blagues de cul et les résultats du foot, DOA a sa place toute trouvée dans les soirées entre potes. À quand la prochaine ?

Résumé

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Lecteurs

(0.0)

Votre note ?

commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire