Kevin Smith abandonne la série adaptée de Buckaroo Banzai pour éviter d'aller au tribunal

Christophe Foltzer | 29 novembre 2016 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Christophe Foltzer | 29 novembre 2016 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Totalement inconnu du grand public français, Les Aventures de Buckaroo Banzai dans la Huitième Dimension est une véritable institution aux Etats-Unis. Et comme tout objet de culte, il devait passer par la case remake. Sauf que non.

Si cela ne dira rien aux plus jeunes d'entre nous, la simple mention de Buckaroo Banzai arrachera un sourire nostalgique et un peu niais aux plus anciens, qui se remémoreront ce dimanche après-midi à 18h où ils ont découvert le film sur Canal +. Un objet, bizarre, étrange, loufoque, à la fois bon et mauvais, qui parlait de héros, de dimension, de voyage spatial et de concert de rock comme seules les années 80 pouvaient le faire. Bref, Buckaroo Banzai, c'est culte.

 

Photo Buxkaroo Banzai Peter Weller

 

Surtout aux USA en fait, où le film jouit encore aujourd'hui d'une énorme popularité au point que, 32 ans après sa sortie, on entend encore parler d'une suite qui ne verra probablement jamais le jour. Mais comme la mode actuelle est aux remakes et aux reboots, on se disait qu'il y avait de grandes chances qu'il y passe un moment ou un autre. Et bien, c'est exactement ce qui était prévu puisque Kevin Smith avait annoncé il y a plusieurs mois son intention d'adapter Buckaroo Banzai en série télé. Une perspective qui a fait son chemin semble-t-il puisque le studio MGM y a flairé un bon coup et s'est mis en tête de récupérer les droits du film pour que Smith se mette au travail. Et pour ce faire, le studio a intenté un procès au scénariste et au réalisateur du film original.

Une manière de négocier particulière qui a fortement déplu à Kevin Smith qui s'est immédiatement désengagé du projet, comme il l'a expliqué dans un long message posté sur son compte Facebook :

 

Photo Kevin Smith vs Jason Mewes

 

"Le fait est que je n'irai pas au tribunal. J'aime les gens de la MGM. Ils m'ont toujours très bien traités au travers de ce projet, m'ont accordé une vraie confiance en croyant que je pouvais faire cette série alors que moi-même j'en doutais. Et les gars d'Amazon étaient pareils, mais vous devez vous rappeler qu'il n'y a pas encore de production à proprement parler, aucun script, aucun salaire. Rien n'a été dépensé.

Donc, ce n'est pas comme si nous allions bousculer quoi que ce soit avec cette plainte qui sort d'un peu n'importe où. Je n'étais pas au courant. J'ai immédiatement appelé mon agent pour avoir des explications et lui dire que j'abandonnais le projet. Je ne veux causer du tort à personne, je veux que tout le monde s'y retrouve. J'espère qu'ils vont arriver à un arrangement et s'ils y parviennent et qu'ils me veulent toujours, je serai là. Mais pourquoi le voudraient-ils ?"

On pourra critiquer Kevin Smith sur beaucoup de choses dans ses choix de carrière, son travail ou même ses multiples déclarations, mais on ne pourra jamais lui enlever ce sens de l'honneur et de l'équité dont beaucoup devraient s'inspirer. Et c'est tout à son honneur.

 

Photo Buckaroo Banzai Peter Weller

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
MystereK
30/11/2016 à 08:44

Tant MGM que W.D. Richter (réalisateur) et Earl Mac Rauch (Scénariste) se disent détenteurs des droits, d'où l'action en jsutice de MGM qui se dit seul détenteur des droits.

bof
29/11/2016 à 12:18

Je plussoie karlito, la on comprend rien c'est n'importe quoi.

Jere
29/11/2016 à 11:15

Allez kevin fais nous un metrage Dc comics ou un star wars ...

karlito
29/11/2016 à 10:19

On pourrait savoir pour quelles raisons en faites MGM porte plainte contre le scénariste et le réalisateur? Merci!

votre commentaire