The Walking Dead Saison 9 Episode 4 : Rick au fond du trou

Mise à jour : 29/10/2018 21:25 - Créé : 29 octobre 2018 - Simon Riaux
Affiche, The Walking Dead
10 réactions

Pour la première fois depuis des années, (des siècles ?), Walking Dead vient d’enchaîner trois épisodes passables. Aussi invraisemblable qu’une élection réglo à Levallois-Perret, le phénomène inquiète et sidère. Il semble troubler jusqu’aux personnages de la série, comme nous le montre le prologue de l’épisode 4.

Nous découvrons une Michonne écartelée entre le quotidien d’Alexandria, paisible et lumineux, et ses promenades nocturnes au cours desquelles elle découpe du zomblard pour passer le temps. Tout est trop calme, le moindre objet du quotidien paraît receler en lui les germes d’une horreur à venir. À moins que cette dernière n’ait jamais cessé de hanter nos héros.

ATTENTION SPOILERS !

 

photo"Vite le seau à spoilers !"

 

LA PAIX C'EST BATH

Mine de rien, cette entrée en matière, simple, lisible, évidente, est une des plus jolies ouvertures d’épisode vue depuis bien trop longtemps, et l’image de Michonne (Danai Gurira), abandonnant une batte innocente, mais évoquant forcément la monstruosité de Negan, est une image forte. Tout comme celle de Maggie (Lauren Cohan), incapable d’apprécier la paix de la Colline, la vie paisible qui l’attend aux côtés de son fils, se répare déjà à d’autres conflits, malgré l’inquiétude de Jésus.

Et ce n’est pas Rick (Andrew Lincoln) qui pourra jouer efficacement les tranquilles, alors qu’une digue endommagée menace le maintien du pont qu’il s’est échiné à reconstruire avec les Sauveurs. Il en profite pour délivrer un de ses monologues anxiolytiques à Carol (Melissa McBride), qui retrouve instantanément le moral. Mais il doit bientôt quitter ses ouailles pour tenter d’empêcher Maggie de transformer les Sauveurs en pain de viande.

 

photoMichonne n'est pas tranquille

 

C’est Daryl (Norman Reedus) qui se propose de l’aider, en le conduisant d’un coup de moto. Voilà qui ressemble à un bon gros piège des familles, ou à tout le moins une tentative de le retarder suffisamment pour que Maggie finisse son affaire. Et c’est exactement ce qui se passe, provoquant une bagarre entre les deux gros bras.

 

GUERRE SI VILE

Pendant ce temps, Michonne fait ce qu’elle peut pour assurer la survie de Negan, qui a entamé une grève de la faim. Rick et Daryl se retrouvent tous deux coincés dans un trou tout boueux et commencent à s’asticoter au sujet des actions du gentil chef, toujours pas décidé à laisser Maggie  découper Negan en morceaux, puisque tel est son plan.

Le prisonnier de son côté, exploite à fond la personnalité troublée de Michonne, lui expliquant que, comme lui, elle est faite pour mieux, pour plus, et capable de s’élever dans le chaos extérieur. Mais elle ne semble pas apprécier son discours sur la faiblesse et la capacité à dépasser le chaos.

De son côté, Jadis (Pollyanna McIntosh) se livre à un curieux rituel à base de mort-vivant. Après avoir ligoté Gabriel (Seth Gilliam), notre pauvre Abbé Borgne, elle s’apprête à le livrer en pâture à une marcheuse, mais renonçant au dernier moment, elle choisit de l’anesthésier à nouveau.

 

photoDes bros qui en ont gros

 

JOE BAR TEAM

Entre représentants du Royaume et Sauveurs, l’heure est à la confrontation, alors que Carol et ses hommes tentent de rejoindre le Royaume. Quand les premières détonations retentissent, Rick et Daryl sont encore en train de tenter de sortir de leur trou boueux. L’inquiétude leur confère justement la force nécessaire pour retrouver un semblant d’intelligence, et se faire la courte échelle.

Voilà qui n’empêche pas le cerveau de Michonne de bouillonner, puisqu’elle va retrouver Negan pour débattre à nouveau avec lui, cette fois de la présence fantomatique de Lucille, qui le hante intensément.

La petite séquence d’escalade de Rick la Tristouille est agrémentée d’une pluie de morts-vivants. Le résultat a beau être cheap, le concept est franchement rigolo et a pour effet de doubler la menace. Tout en fabriquant une situation à la fois excitante visuellement, et plutôt riche en suspense. En effet, la tension et les menaces se multiplient depuis l’ouverture de cette saison 9 et il semble de plus en plus évident que tous nos héros sont en danger, puisqu’Andrew Lincoln doit tirer sa révérence.

 

photo"La production veut te séparer de tes cheveux Bobby"

 

Et Norman Reedus ne touchera pas son chèque de départ à l’issue de cet épisode, nous voilà bien obligés d’admettre que pour la première fois en huit saisons, nous nous sommes inquiétés pour son sort. Et comble de la surprise, les scénaristes parviennent même à utiliser correctement un symbole, quand nos héros se demandent s’ils ne doivent pas détruire le pont pour en finir avec cette vague de morts-vivants.

 

SENTIR LE SAPIN

Un beau bazar, qui n’aidera pas l’Abbé Borgne, qui reprend conscience, après avoir été manifestement abandonné par Jadis (Pollyanna McIntosh). Elle lui a laissé un mot des plus énigmatiques, indiquant qu’elle continuera désormais seule. Quel est le rituel mortel qu’elle devait infliger à Gabriel ? Qui rejoint-elle ? Nous n’en avons toujours par la moindre idée.

Dans la catégorie « idée bien pétée », Rick remporte en fin d’épisode une citation pour l’ensemble de sa carrière. Alors qu’il réalise, en bon gros gland à la solde de scénaristes trop occupés à sniffer de la colle pour lui écrire une destinée correcte, qu’il s’est enfermé au cœur d’une énorme horde de zombies, son cheval se cabre.

 

photo"Je crois que les figurants ont faim"

 

Et voilà notre Rickounet éjecté, directement sur une tige de métal où il s’empale. C’est pas de bol, parce que nous l’abandonnons, encerclé par des centaines de zomblards, au sol, le corps transpercé de part en part. Mais rassurons-nous, ce n’est probablement pas ce gros rebondissement qui aura sa peau, et le personnage devrait s’en tirer de justesse pour s’acheminer vers un départ un peu plus digne.

On le voit, la série ne parvient toujours pas à se défaire de ses twists tous plus faisandés, prévisibles et grotesques les uns que les autres, comme elle a bien du mal à en finir avec ses dialogues creux et proto-philosophiques. Mais, le fait est suffisamment rare pour être souligné, on ne s’ennuie quasiment plus, on suit l’ensemble sans déplaisir, tant et si bien qu’il en devient difficile de trop se moquer.

 

photo"Drop the gun"

 

Mais l'élément le plus pertinent, celui qui éclaire véritablement sur les possibles intentions de cette saison 9 de The Walking Dead, c'est le traitement réservé à Negan. Demeuré dans l'ombre durant les trois premiers chapitres de cette fournée, nous découvrons, à peine, son nouveau visage. Et la transformation est évidente. Ce n'est tout simplement plus le même personnage et il paraît clair qu'on a demandé à Jeffrey Dean Morgan de composer un protagoniste totalement repensé.

Ainsi, le show n'a clairement pas l'intention de s'embêter avec l'héritage tout naze qui le précède et pourrait bien user de cette saison 9 comme un reboot pur et dur. Et à en voir la gravité retrouvée de Negan, l'intensité du jeu de Reedus, et tout simplement la bonne tenue narrative de l'ensemble, AMC est peut-être en passe de réussir son sauvetage.

Un nouvel épisode de The Walking Dead saison chaque lundi sur OCS depuis le 8 octobre.

 

photo"Mais du coup, je suis toujours obligée de partir ?"

commentaires lecteurs votre commentaire !

Ratera pas de problème
30/10/2018 à 16:13

Toujours écrit avec les pieds, ils ont réservé une mort vraiment naze au personnage visiblement empalé après une chute à cheval Mdrrr on est où la un personnage comme rick grimes ça doit mourir au combat et rien d'autre cette série est morte et enterré depuis 3 saison avec ses personnages d'une stupidité sans nom

Rick
30/10/2018 à 13:21

Rick a peut être encore une chance de survivre, en effet on le voit traverser le pont dans le trailer du prochain épisode, sachant que le pont est fragilisé, je vois bien le pont s'écrouler et la horde tomber dans la rivière. De + si on se fie au trailer du comic con, on voit un Rick affaibli et ses potes venir en courant vers lui. On voit également Jadis parlant avec un talkie et l'helico volant à côté donc moi je vois bien Jadis enlever Rick pour partir avec l'helico sachant qu'il lui faut un "A" pour partir et Rick est un "A"

Thé blerot
30/10/2018 à 02:40

Et si Clint Eastwood remplacer Rick Grimes

jabo
29/10/2018 à 21:21

Qui vote, dîne à Levallois-Perret :)

Effectivement, il y a un léger mieux cette saison.

Starscream
29/10/2018 à 21:17

L'épisode 3 était moyen, mais celui-ci renoue avec la nullité qui a forgé la légende de TWD.

Michonne qui fugue tous les soirs pour assouvir sa soif tel un vampire...
Les longs dialogues stériles qui feraient mal à la tête d'un doliprane...
Jadis, Gabriel je ne les comprends pas...
Saison 9, il faut se renouveler, être original, tenter des trucs... même pourris. Place au trou ou l'abysse du néant de la créativité. Sans la moindre surprise, ils allaient s'en sortir, alors pourquoi créer ce type de situation qui ne mènera à rien ?
Rick la brochette, ça s'est vu à des km.

J'ai même pas hâte de voir le prochain, qui pourrait même partir sur autre chose, et ainsi gagner un épisode sur le dénouement de Rick.

Walking dickhead
29/10/2018 à 20:51

Je trouve les légendes humoristiques des photos particulièrement drôles et décalées.

Dudule
29/10/2018 à 20:49

Maggy a quand même pris un sacré coup de vieux ! Elle qui était une vraie bombasse, la voilà qui penche de plus en plus vers la matrone anglo-saxonne spécialiste en apple-pie, qui balaye la chapelle le dimanche.

Olivier637
29/10/2018 à 20:27

"Aussi invraisemblable qu une élection reglo a levallois perret"

Merci pour ce moment.

Negan
29/10/2018 à 19:53

Épisode d une nullité incroyable ,aucun sens pour Rick du foutage de gueul

ericrousselet
29/10/2018 à 19:37

Les commentaires "humoristiques" sous les photos sont nuls...
Faire de l'humour n'est pas donné à tout le monde.

votre commentaire