Blade Runner 2049 : découvrez le court-métrage consacré au personnage de Dave Bautista (et ça déménage)

Alexis Vielle | 15 septembre 2017
Alexis Vielle | 15 septembre 2017

L'occasion d'en découvrir un peu plus sur ce Blade Runner 2049.

En voilà une belle promo pour le prochain (et le premier) blockbuster de Denis Villeneuve. Oubliez l’avalanche de bandes-annonces, extraits, images qui nous spoilaient allègrement les films à gros budget, frolant l'overdose (coucou Alien : Covenant !), l’idée d’introduire les personnages secondaires du long dans des courts-métrages est une très jolie idée. Après le premier film sur l’énigmatique antagoniste du film interprété par Jared Leto, voilà celui consacré à Dave Bautista, dont l’imposante carrure endossera le rôle du mystérieux Sapper.

 

Photo

 

Changement radicale de cadre ici puisque l’on quitte le glacial bureau de Neander Wallace pour plonger dans la jungle urbaine en compagnie de notre armoire à glace. Des décors qui font directement échos à l’original de Ridley Scott adapté d'une nouvelle de Philip K. Dick : bidonville post-apocalyptique, couleurs froides se superposant créant ainsi un arc-en-ciel urbain, deshumanisation de l’espèce humaine, pas de doute Denis Villeneuve a bien fait ses devoirs. On y suit donc Seppa, colosse au grand cœur prêt à défendre la veuve et l’orphelin dans cette cour des miracles monstrueuse. Réalisé par Luke Scott, fils de Ridley (piston fiston), le film est de facture classique où le colosse déambule dans ces corridors de bitumes froids et mortifères. Toujours plaisant de voir ce géant mettre des tatanes dans la gueule de racailles décérébrés soit dit en passant. 

 

 

Si l’extrait ne dévoile en rien une quelconque information sur l’origine, si ce n'est qu'il est un replicant, les motivations du personnage ou plus généralement sur son rôle dans Blade Runner 2049, il nous permet de (re)découvrir l’univers visuel crée par le réalisateur. Une identité forte qui réussit à moderniser trente ans plus tard le monde futuriste crée par Ridley Scott. 

Sortie du film le 4 octobre.

 

Affiche française

commentaires

Dakini
17/09/2017 à 15:37

Je trépigne d'impatience!

john
17/09/2017 à 00:11

Infinitif automatique ( désolé ) ...

john
17/09/2017 à 00:10

Monde créer plus précisément par philipe k dick , et adapter par Ridley . :)

Bubu
16/09/2017 à 19:20

Vivement sa sortie

dany15
16/09/2017 à 11:06

J'adore l'ambiance, le décor , ce jeu de lumière

fred P
15/09/2017 à 17:44

C'est génial ! sound good !

corleone
15/09/2017 à 16:33

Impressionnant!! D'autant plus marrant que je ne donnais pas cher de Bautista lorsqu'il entamait sa carrière d'acteur il y'a quelques années. Aujourd'hui je ne peux que tirer un coup de chapeau, tant le malabar est de plus en plus performant. Et ces décors, cette angoisse… on aura affaire à du grand cinéma dans quelques jours, ça c'est sûr.

votre commentaire