En vacances en Italie, Samuel L. Jackson est pris pour un migrant

Christophe Foltzer | 22 août 2017
Christophe Foltzer | 22 août 2017

Pendant le mois d'Août, il ne se passe pas grand chose, surtout dans la seconde quinzaine en fait. Alors on se permet de faire un article putaclic de temps en temps. Parce qu'en plus ça nous fait marrer.

Donc voilà, on se met en mode Gala - Closer et on y va : Figurez-vous, et c'est très étonnant, que Samuel L. Jackson a passé des vacances en Europe, et en Italie plus précisément, à Forte dei Marmi, avec son poto le basketteur Magic Johnson (le LeBron James des vieux), lorsqu'il leur est arrivé un épisode plutôt cocasse. Après une séance de shopping, ils se sont posés sur un banc et une horde de gens sont venus les prendre en photo. Comme ils sont plutôt cools dans la vie, ils se sont volontiers prêtés au jeu sauf qu'ils ne s'attendaient pas à de telles conséquences.

 

Photo Samuel Magic Johnson migrants

 

Et c'est là que ça devient rigolo (si, si, vous allez voir) puisqu'un journaliste ultra compétent de la Repubblica ne les a absolument pas reconnu et a pensé qu'il s'agissait de deux migrants africains qui dépensaient l'argent donné par l'Etat pour survivre dans des conneries de luxe. Et du coup, les vieux relents populistes de revenir, de se faire retweeter leur race, sans rien vérifier évidemment. Une récupération politico-médiatico-nauséabonde qui en dit long sur l'état d'esprit qui plane au-dessus de nos têtes en ce moment.

Parce que bon, si les gens avaient vérifié leurs infos, ils auraient tout de suite compris que ce n'était pas des migrants, puisqu'il ne leur viendrait jamais à l'idée d'acheter du Prada, mais plutôt du OVS.

 

Photo Bruce Willis, Samuel L. Jackson

Tout savoir sur Samuel L. Jackson

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Fennec
23/08/2017 à 18:32

"Une récupération politico-médiatico-nauséabonde qui en dit long sur l'état d'esprit qui plane au-dessus de nos têtes en ce moment."

Et allez, c'est reparti. Le monde est moche, sale, nauséabond, heureusement qu'Ecran Large est là pour apporter lumière et savoir.

On n'est pas obligé de systématiquement se bouffer ce paragraphe moralisateur sur le monde qui est vilain dès qu'une news touche à une couleur de peau, une religion, une sexualité....

On parle d'UN journaliste. D'UN article. Il n'y a pas encore de soulèvement des populations..

Par ailleurs, j'ai cru comprendre que la news du journaliste était volontaire et irnique... on en pensera ce qu'on veut. Moi, j'ai décidé d'occulter complètement cette partie putassière cynique du "journalisme" 2.0 qui n'a rien à raconter. C'est un non-événement fabriqué par des mecs qui doivent générer du clic, et qui s'adresse à notre besoin viscéral de se masturber sur la noirceur du monde.

MystereK
23/08/2017 à 08:28

Nick, oû est la propagande là-dedans ?

Nick
23/08/2017 à 03:08

Et un article de propagande de plus. UN. Il en faut les ONG Soutenu par le systeme sont en train de se faire cramer faut faire marcher le buzz et les camera maintenant. Tres prochainement on aura le droit à la télé à un reportage sr un soudanais qui sait dessiner avec ses fesses ou sur un somalien qui a un doctorat en physique nucelaire. Pendant ce temps en europe, les agressions sexuelles augmentent en pourcentage mais CHUT.

maxleresistant
22/08/2017 à 16:39

C'est pas avec des aides de l'état que tu arriveras à faire ton shopping chez louis vuitton.

Zanta
22/08/2017 à 15:44

@yellowsubmarine
Le journaliste de Repubblica s'est justifié en invoquant en effet un expérience sociologique, mais seulement a posteriori... On peut clairement douter de sa sincérité.

Rosha
22/08/2017 à 14:56

Bah ecoutez moi écran large moi votre article il m'aura bien fait poiler et c'est ca l'essentiel un peu de légèreté que diable par les temps qui courent ca peut nous faire que du bien

yellow submarine
22/08/2017 à 13:55

vérifiez votre source, le journaliste en question savait parfaitement à qui il avait affaire il voulait s'amuser et voir la réaction des gens.

Georges
22/08/2017 à 13:42

«Pendant le mois d'Août, il ne se passe pas grand chose, surtout dans la seconde quinzaine en fait. Alors on se permet de faire un article putaclic de temps en temps.»

Comme quoi y'a pas que le Republica qui se fout de la gueule du monde

votre commentaire