Grimsby - Agent trop spécial : critique provocatrice

Laurent Pécha | 13 avril 2016 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Laurent Pécha | 13 avril 2016 - MAJ : 09/03/2021 15:58

La comédie d’espionnage est à la mode, mais elle n’était pas encore passée entre les mains provocatrices de Sacha Baron Cohen. Elle va s’en rappeler et nous aussi.

Le Choc des neuneus

Presque 4 ans que l’on avait perdu l’habitude de voir sur grand écran les saillies hilarantes de Sacha Baron Cohen. L’interprète de personnages aussi déjantés que BoratBrüno ou du Dictator nous manquait terriblement et ce n’est pas son apparition dans l’atroce Les Misérables qui allait compenser cette absence. Si Grimbsy, agent trop spécial est donc une sacré bonne nouvelle, le fait que le film ait été repoussé de plusieurs mois pouvait faire craindre le pire. De plus, ni le genre abordé ni le réalisateur aux manettes (Louis Leterrier, que l’on imaginait plus derrière la caméra de la suite de son hit Insaisissables) n’étaient là pour rassurer totalement.

 

Photo Mark Strong, Sacha Baron Cohen

 

Et pourtant, force est de constater qu'on avait tort de s’être inquiétés : Grimbsy, agent trop spécial est le meilleur film de ses deux figures de proue. SBG n’a jamais été aussi drôle et Leterrier n’a jamais été aussi à l’aise dan sa combinaison action et direction d’acteurs. C’est d’ailleurs la grande idée du film (des producteurs ?) que d’être allé chercher un réalisateur estampillé action. Associé à son adoration pour Cohen (en 2006,  Leterrier encore parisien, enchaînait les séances de Borat), le sens du rythme du cinéaste français (le film file à une vitesse nucléaire) fait merveille.

 

Photo Sacha Baron Cohen

 

White trash

A l’image d’une séquence d’action inaugurale où une grande partie des affrontements est vue à la première personne (en mode Hardcore Henry) et d'une baston bien nerveuse avec Scott Adkins, le film tient sacrément la route niveau action. Visuellement, Grimbsy, agent trop spécial a donc une sacré gueule. Scénaristiquement, il est doté d’une vraie histoire (celle d’un rebut de la société, séparé depuis l’enfance de son frère cadet, devenu lui un agent secret redoutable et dont les chemins vont se recroiser et mettre à mal nos zygomatiques). Au point même qu’une vraie émotion naît au détour de quelques séquences, grâce à labelle justesse des flashbacks et l'alchimie géniale entre Cohen et Strong, tout heureux d’exploiter un potentiel comique jusqu’ici sous-estimé.

 

Photo Sacha Baron Cohen, Gabourey Sidibe

 

Enfin, et c’est évidemment ce que l’on espérait, le film est HILARANT. En ouverture de la projection de presse, les huiles de Sony nous ont demandé de ne pas révéler les gags au cours de nos papiers. On les rassure : on ne pourrait pas le faire tant le film les enchaîne. C’est simple : les rares fois où l’on ne rit pas, c’est juste pour pouvoir récupérer. A ce titre, prépare-vous à assister à l’une des séquences les plus désopilantes de tous les temps. Cela se passe en plein jungle sud-africaine et le Hakuna Matata rendu célèbre par Le Roi Lion prendra désormais un tout autre sens...

 

Photo Sacha Baron Cohen

 

Le plus incroyable étant que le film parvient sans mal à survivre à cette scène instantanément culte en enchaînant les provocations plus folles les unes que les autres. Sacha Baron Cohen et Louis Leterrier n’épargent personne à l’instar d’un gamin handicapé, séropositif, de parents israéliens et palestiniens qui prend très mais alors très cher.

On imagine déjà les grincheux pester et haranguer devant tant de mauvais goût et de vulgarité (les gags en dessous de la ceinture étant une spécialité du créateur de Borat). On enverrait bien les frères Grimsby s’occuper d’eux.

PS : restez bien jusqu’à la toute fin du générique…

 

Résumé

Le film aura ses virulents détracteurs. Tant pis, ils seront passés à côté d’une de comédies les plus drôles du siècle en cours.

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Lecteurs

(0.0)

Votre note ?

commentaires
Bafkin
19/06/2016 à 00:02

Meilleur comédie de ce siècle ? Qui ose écrire ça ? C'est un film vulgaire et pas vraiment drôle, Et pourtant je suis bon public. En vo ou en vf c'est minable. Cohen est tombé bien bas c,est même plus de la provoc, on a bien compris son mépris des gens modestes déjà depuis quelques films là c'est clairement avoué. Son pseudo humour scato à outrance ne fait pas rire. Son film est bourré de surenchère anale, à croire qu'il a un soucis avec. Heureusement ce film soit disant comique ne dure pas trop. À moi d'être trash, vivement que ses "performances" d'acteur tombent dans l'oubli, et qu'il se retrouve à sa vrai place à se prêter à des merdes de télé réalité bon à mettre aux chiottes.

ATS
13/04/2016 à 16:29

Galetas: ba va le voir en VO. comme toutes personnes qui se respecte :-)

galetas
03/03/2016 à 20:31

Malheureusement, il risque de sortir dans la majorité des salles françaises dans
une VF désastreuse qui va gâcher son potentiel comique.

sylvinception
03/03/2016 à 15:54

Amusant comme les points de vue divergent selon les pays...
Aux usa, le film est taxé de "misanthrope, raciste, xénophobe"... rien que pour Empire.

Ça promet...

Starfox
03/03/2016 à 14:15

Pas vu, mais ça a l'air franchement trash... Borat à côté c'est Nadine de Rothschild.

Grift
03/03/2016 à 13:35

Wouah.. Ba bonne nouvelle. Pour moi c'est le film qui sort de nulle part.

snake88
03/03/2016 à 13:15

Ah ouais ?! C'est vraiment bien donc ? J'apprécie le savoir faire de Leterrier mais Cohen ne m'a pas fait rire depuis Borat, j'irai donc le voir avec curiosité.

votre commentaire