Babycall

Babycall




Par Laurent Pécha Star Rating 7

Avant de trembler pour elle dans le film le plus attendu de l'année (Prometheus), c'est du côté de ses voisins norvégiens que l'on retrouve Noomi Rapace. L'actrice suédoise révélée par la saga Millenium, prête ses traits à Anna, une jeune mère fuyant un ex-mari violent, qui va se retrouver à entendre d'étranges bruits dans le babyphone acheté pour être [...]

LIRE LA SUITE

Sandy Gillet :

Star Rating 7
On pense à Shutter Island pour le twist final et à Morse pour la mise en scène qui en dit bien plus long que ce qu’elle veut bien montrer. Bref on est séduit.

Laurent Pécha :

Star Rating 7
Noomi Rapace est l’interprète magnifique d’une œuvre au spleen mélancolique des plus touchants.

Tonton BDM :

Star Rating 5
Le twist final est largement et rapidement éventé, ce qui fait baisser la tension de la seconde moitié du film. Mais Noomi Rapace maintient l’intérêt du spectateur.

Patrick Antona :

Star Rating 5
Le réalisateur de Next Door continue dans la même veine du thriller psychanalytique mais ne réussit pas à transcender son sujet, se perdant un peu au gré des directions qu’il veut emprunter. Reste une superbe prestation de Noomi Rapace en animal esseulé et perturbé.

Simon Riaux :

Star Rating 5
Si le développement tresse un fascinant nœud coulant d’ambigüités et chausse-trapes, le dernier acte tourne le dos aux explications attendues par le spectateur. Privilégier ainsi l’émotion à la résolution tient autant de la malhonnêteté que de la paresse intellectuelle.

Didier Verdurand :

Star Rating 4
Quand on se dit qu’à côté, un épisode de Derrick ressemble à du Michael Bay, ce n’est jamais bon signe. Un bon point quand même à Noomi Rapace dont la présence magnétique ne suffit pas hélas à transcender un scénario et une mise en scène soporifiques au possible.

Newsletter