Festival Paris Cinéma 2007

Vincent Julé | 14 juin 2007
Vincent Julé | 14 juin 2007

300 films, 20 lieux et 12 jours pour cette 5ème édition de Paris Cinéma ! Hier se tenait la conférence de presse du festival de cinéma estival et parisien, qui plus que jamais a volonté d'affirmer sa position en marge et en complément des autres festivals, et de Cannes plus particulièrement. 13 longs-métrages, dont beaucoup de premiers films, et 17 courts en compétition. Pléthore d'avant-premières pour la plupart cannoises avec la Palme d'or 4 mois, 3 semaines et 2 jours, le Grand Prix La forêt de Mogari, le nouveau Sokourov Alexandra, mais aussi l'Ours d'or à Berlin Le mariage de Tuya ou l'attendu Exilé de Johnnie To. Un des spécialités de la manifestation aussi avec 6 reprises en copies neuves de raretés dont The Offence de Sidney Lumet ou Les aventures du Prince Ahmed de Lotte Reiniger.

 

 

Et après la Corée du Sud l'année dernière, c'est au tour du Liban d'être mis à l'honneur au travers de 60 films, d'hommages à Danielle Arbid, Joana Hadjithomas et Khalil Joreige ou la présentation en ouverture du festival de Caramel, le joli film de Nadine Labaki.

Et comme toujours les fameux ciné-concerts autour cette fois des premiers films muets d'Ernst Lubitsch, le Paris Cinémômes avec Le Cameraman, Cinéma Paradiso ou Chantons sous la pluie, la nuit court-métrage ou le retour des Masters of Horror. Ainsi que l'exposition L'envers de la toile sur le travail photographique de Pascal Pinson au travers d'une quarantaine de noir et blanc de Chantal Akerman, Alejandro Jodorowsky, Jan Kounen, Katsuhito Ishii, etc.

 

 

Les invités d‘honneur, à qui le festival rend hommage avec des rétrospectives, sont Sandrine Bonnaire, dont le premier film sur sa sœur Elle s'apelle Sabine sera présenté en exclusivité, le directeur photo préféré Christopher Doyle, Francesco Rosi que Martin Scorsese considère comme « l'un des grands maîtres du cinéma contemporain », les cinéastes japonaise et malaisienne Naomi Kawase et Yasmin Ahmad ou encore la belle Robin Wright Penn.

Des films, des hommages, des invités, mais aussi les rituelles mises en perspective avec des ateliers autour du rôle des festivals, du scénario art de la réécriture, de la coiffure au cinéma ou de Paris Projects, le plate-forme de coproduction réservée aux professionnels.

 

 

Lancement en plein air le 3 juillet au pied du Trocadéro pour la projection de Paris, je t'aime et rendez-vous tous les jours dans l'une des salles du circuit (Balzac, Panthéon, Reflet Médicis, Ursulines, Arlequin, Max Linder) avec le MK2 Bibliothèque comme point de ralliement. 4 euros la séance ou 20 euros le pass.

 

Pour le programme et toutes les informations : Paris Cinéma

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire