This is Us : que vaut la série phénomène diffusée sur Canal + ?

Christophe Foltzer | 8 avril 2017 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Christophe Foltzer | 8 avril 2017 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Chez EcranLarge, on a un vieux problème avec la subtilité et les larmes qui piquent les yeux. La preuve, on parle beaucoup de super-héros, de films d'horreur, de The Rock et de Vin Diesel, c'est dire si nous sommes fins. Mais on a aussi un petit coeur qui bat. La preuve. Attention, SPOILERS.

Les séries sur la famille, on en a déjà eu des caisses avec les années et c'est un peu toujours la même chose il faut bien le reconnaitre. Du drama, du bon sentiment, "la famille c'est important", les bonnes valeurs américaines et tout le toutim, ouais, ça va, on connait la chanson. Mais quand une série comme This is Us débarque, on se dit que cette fois ce sera peut-être différent. Et comme on voulait en être sûrs, on a donc regardé les trois premiers épisodes, histoire de se faire une idée.

 

Photo This is Us

 

This is Us, on en entend parler depuis plusieurs mois. La série de Dan Fogelman (scénariste entre autres de Cars et Crazy Stupid Love) a commencé sa diffusion sur NBC en septembre dernier et n'a pas mis longtemps à réunir pas moins de 10 millions de spectateurs à chaque épisode. Un joli succès, surtout à l'heure où, pour cartonner, chaque show doit au moins comporter un super-héros. Ici, rien de ça, on nous présente simplement la vie de la famille Pearson à travers deux générations. C'est d'ailleurs le grand attrait du pilote, cette approche générationnelle.

En effet, durant le premier épisode nous découvrons plusieurs personnages sans aucun lien apparent entre eux, mis à part qu'ils sont tous nés le même jour, vivre leur vie avec plusieurs bouleversements : Jack et Rebecca attendent leur premier enfant, Kevin doute de sa carrière d'acteur, Kate se confronte à ses problèmes de poids et Randall retrouve la trace de son père qui l'avait abandonné à la naissance. Il faut attendre la fin de l'épisode pour comprendre l'astuce brillante du scénario : Kate, Kevin et Randall sont en fait les enfants de Jack et Rebecca, qui ont perdu un enfant lors de l'accouchement et ont donc adopté Randall. Le reste de la série nous permettra ainsi de suivre le parcours des deux générations dans leurs confrontations à la vie et leur recherche du bonheur.

 

Photo This is us

 

Après un pilote phénoménal et ultra efficace (on pleure beaucoup à la fin), la série ne pouvait conserver le mystère de son approche originale et se la joue malheureusement plus classique, son intérêt ne résidant plus que dans les rebondissements un peu soap-opera et les interconnexions entre les deux générations.

Il ne s'agit en réalité pas tant d'une histoire de famille que d'une étude sur la transmission. Transmission des valeurs morales, transmission des origines, transmission des névroses aussi, This is Us nous dépeint l'être humain dans ce qu'il a de plus beau et de plus complexe et nous rappelle que nous sommes totalement soumis depuis le départ à l'environnement dans lequel nous sommes nés. Qu'est-ce qui fait que nous soyons tel individu et pas un autre ? Quelle est la cause de nos échecs et de nos victoires au-delà de nos propres responsabilités ? De ce strict point de vue, This is Us est exceptionnel et réussit à faire ce qu'aucune autre série n'a pu ou su accomplir jusqu'à présent : Briser les frontières entre les générations et nous faire prendre conscience que, parents ou enfants, nous sommes au final tous à la même enseigne : de simples êtres humains qui se débrouillent comme ils le peuvent dans un univers dont ils ne maitrisent pas les codes au départ.

 

Chrissy Metz

 

Ce refus du manichéisme est une force mais se retrouve contrebalancé par une utilisation un peu outrancière des émotions. Oui, This is Us cherche à nous faire chialer à chaque épisode et le procédé narratif de mettre en parallèle les parents et les enfants dans leurs vies respectives, confine un peu à l'artificiel au bout des trois premiers épisodes. Un principe quelque peu mécanique qui se transforme en faiblesse et oblige la série à installer des zones d'ombre dans le parcours de ses personnages pour générer du suspense. Qu'est-il arrivé à Jack ? Le vrai père de Randall est-il réellement malade du cancer ? Lui et Rebecca ne se connaissaient-ils pas avant ?

Au final, cette technique de narration entâche un peu le très beau tableau qui nous est présenté puisque, si l'on a un peu d'expérience dans les séries télé, on devinera tout de suite qu'il ne s'agit là que de trucs pour tenir le spectateur en haleine. L'autre chose gênante, c'est que la série semble sombrer progressivement dans le larmoyant et donc, forcément, dans les bons sentiments. Là où justement le pilote justifiait notre utilisation de Kleenex à travers un tableau triste, terrible mais tellement beau, les deux épisodes qui suivent révèlent encore une fois une technique narrative à la limite de la prise d'otage émotionnelle.

 

Mandy Moore Milo Vantimiglia

 

Cela veut-il dire qu'il ne faut pas regarder This is Us ? Certainement pas. Après cela dépend ce que vous y recherchez. Si vous souhaitez voir une série en famille, ou avec votre conjoint pour réfléchir aux questions de l'existence, This is Us est fait pour vous. Si vous voulez votre dose de larmes et vous embarquer dans une grande fresque familiale à taille humaine sans gentils ni méchants, This is Us est fait pour vous. Si, par contre, vous êtes séduits par le concept de départ et que vous souhaitez y trouver un peu de profondeur, la question se pose déjà plus. This is Us n'est pas en soi une mauvaise série. Le problème, c'est que les deux épisodes qui suivent n'arrivent pas à la hauteur de son fantastique pilote (et, on le répète, il faut le voir absolulement, c'est génial). Maintenant, la première saison comportant 18 épisodes, il faudra attendre un peu pour se faire un avis définitif sur le show mais, en l'état, This is Us est une série intéressante en équilibre fragile.

Diffusé sur Canal +.  

 

Photo This is Us

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Irmasan
09/04/2017 à 22:46

D'accord avec l'analyse, mais pour avoir vu la saison 1 entièrement, je la conseille vivement à ceux qui en ont marre des séries policières, fantastiques ou de "zombies "!

geo84
08/04/2017 à 13:25

vu la saison en entier . Série exceptionnelle très bien écrite et surtout formidablement interprétée par l'ensemble du cast . Très émouvant jusqu'au bout . Vivement la saison 2 et 3 .

votre commentaire