La série The Mist aura une fin très différente de celles du roman et du film

Christophe Foltzer | 15 janvier 2017
Christophe Foltzer | 15 janvier 2017

Incroyable mais vrai, The Mist a déjà 10 ans. C'est passé si vite. Et, comme pour fêter ça, on en apprend encore plus sur la future série télé qui retournera dans le supermarché plongé dans le brouillard.

Frank Darabont et Stephen King, c'est une longue histoire d'amour qui a trouvé son apogée avec The Mist en 2007. Alors que la nouvelle dont il s'inspire est très efficace mais relativement courte, on ne voyait pas comment le réalisateur allait se débrouiller pour l'adapter convenablement. Et quelle ne fut pas notre surprise lorsqu'on l'a vu et compris, qu'en plus d'une très bonne adaptation, le film était aussi probablement l'un des plus grands films d'horreur de l'ète moderne, injustement sous-estimé encore aujourd'hui.

 

 

Car oui, par bien des aspects, The Mist est la quintessence de ce que doit être un vrai film d'horreur actuel, sombre, flippant et intransigeant, qui se fiche pas mal de draguer un public PG-13 au détriment de son propos. The Mist est affreux, fascinant, triste et profondément désespéré. A l'image d'une certaine société occidentale (et américaine en particulier) de l'époque. Mais surtout, siThe Mist a autant marqué les esprits c'est évidemment à cause de sa fin d'une noirceur abyssale, où le héros flinguait son fils et son amie pour leur éviter de se faire bouffer par les créatures et qu'au moment où il allait se suicider, le brouillard se dissipe enfin et la menace semble définitivement écartée. On en a encore la gorge nouée.

Alors forcément, quand on a entendu parlé l'an dernier d'une adaptation de The Mist en série télé, on s'est tout de suite demandé si le ton serait plus léger que le film où s'il serait au contraire son digne successeur. Il faut savoir cependant que la fin du film est beaucoup plus noir que la conclusion de la nouvelle qui n'impliquait pas l'infanticide et laissait planer une grosse aura de mystère. Le producteur exécutif du show, Christian Torpe, vient donc de déclarer au micro de TV Guide qu'il fallait s'attendre encore à un nouvel épilogue :

 

 

"Personnellement, j'adore la fin de Frank Darabont. Je trouve que c'était un éclair de génie. Nous restons dans le même territoire mais nous connaissons évidemment la fin telle que Mr King l'a écrite. Et je sais que King préfère celle du film à la sienne. Et donc je pense que nous avons trouvé notre propre version qui sera surprenante et originale."

Bien entendu, nous ne la connaitrons pas avant sa diffusion, mais Mr Torpe a profité de l'occasion pour en dire un peu plus sur la forme que prendra cette série :

"Appelons cela une réimagination. Nous avons beaucoup discuté sur notre envie de lui appliquer le même traitement que la série Fargo, où tout est similaire au film tout en étant très différent. Ce sera comme un cousin un peu bizarre et tordu du matériau d'origine. Les fans du livre et du film y reconnaitront cependant beaucoup d'éléments. Mais comme nous faisons une série télé, et que nous la prévoyons sur plusieurs saisons, nous ferons également quelques petits détours ici et là."

Bref, l'attente est à son maximum et il faudra encore s'armer de patience puisque la série n'a toujours pas de date de diffusion précise autre qu'un "quelque part en 2017" qui ne veut pas dire grand chose.

 

commentaires

Robert Paulsen
17/01/2017 à 15:01

a Kibuk
Tout à fait d'accord.
Et pour l'option de la faille dimensionnelle, passez directement par la case "stranger things" !

KibuK
15/01/2017 à 12:23

Je ne vois que deux alternatives pour que la série "the Mist" ait plusieurs saisons en cas de succès. A la fin de la saison 1, les personnages principaux parviennent bien entendu à s'enfuir, et à partir de là :
- Soit la série explore ce qui se passe dans d'autres villes, que la brume soit déjà là ou pas.
- soit la série développe l'intrigue de la faille dimensionnelle.

Flash
15/01/2017 à 11:01

En espérant surtout que ce ne soit pas aussi pourri que la série Dôme.

votre commentaire