Dragon Ball Super : le renouveau de la saga grâce au retour de Trunks ?

Christophe Foltzer | 5 juillet 2016
Christophe Foltzer | 5 juillet 2016

Si nous étions comme des fous à l'annonce de Dragon Ball Super, on a vite lâché plus ou moins l'affaire. Pas parce que ce n'était pas bien, mais plutôt parce qu'on était peut-être trop vieux pour ces conneries. Sauf que le retour de Trunks change quelque peu la donne. Attention, SPOILERS.

Dragon Ball Super avait commencé de façon plutôt fainéante en reprenant (et en étoffant) les trames des deux derniers films, Battle of Gods et La résurrection de F, avant de nous proposer enfin du contenu original avec son tournoi multidimensionnel, impressionnant certes mais plutôt creux. Pour tous ceux qui avaient grandi avec Dragon Ball Z, le constat pouvait être quelque peu déceptif : cela sentait le réchauffé, la magie n'y était plus, bref on avait grandi et Dragon Ball ce n'était plus pour nous. 

Toriyama a peut-être senti le retour de bâton arriver et s'est donc fendu d'un nouvel arc qui risque bien de nous réconcilier avec la série : en faisant revenir le personnage de Trunks du futur (Mirai Trunks) Dragon Ball Super renoue en effet avec l'un des meilleurs personnages de son passé. En effet, après la phénoménale partie sur Namek, Dragon Ball Z avait su rebondir en repompant allègrement Terminator et en faisant intervenir Trunks, fils de Végéta et de Bulma, venu du futur pour prévenir la Z Team du réveil de deux cyborgs qui allaient mener le monde au bord du chaos. Une menace rapidement supplantée par une autre, Cell, qui débouche sur le fameux Cell Game, l'accession de Gohan au niveau du Super Sayajin 2 et l'inévitable sacrifice de Goku. Un arc anthologique dont ne s'est toujours pas vraiment remis.

Photo Trunks

SUIS-MOI SI TU VEUX VIVRE...

Alors, il se passe quoi dans Dragon Ball Super ? Et bien, le futur n'est toujours pas un endroit où passer ses vacances puisqu'il est encore en ruines. terrorisé par un mystérieux guerrier, l'humanité s'en retrouve considérablement réduite et Trunks n'est pas de taille. Entouré de Bulma et de Maï, il ambitionne de retourner une ultime fois dans le passé pour demander de l'aide à ses amis disparus dans sa timeline et changer l'avenir. Malheureusement, il ne peut plus faire qu'un seul voyage. L'étrange adversaire le retrouve, tue Bulma, blesse Maï et au moment où tout semble perdu, Trunks parvient à remonter le temps. L'adversaire se dévoile, il s'agit de Goku ! Ou plutôt de Black Goku.

Revenu dans le passé, Trunks explique le terrible destin de la planète à ses amis. Mais Black Goku l'a suivi dans la faille temporelle qu'il a créé et notre Goku préféré se mesure à lui avant que le félon ne soit aspiré par la faille qui se referme. Ne reste plus qu'une solution, aller dans le futur pour lui péter sa mouille.

Photo Black Goku

WHEN YOU GO BLACK, YOU DON'T GO BACK !

On le voit, cet arc reprend peu ou prou l'intrigue des cyborgs en le renversant cependant. Si faire de Goku l'adversaire ultime pouvait paraitre comme un truc, une solution de facilité, c'est admirablement bien géré puisqu'il est exposé dès le départ que Black Goku n'est pas Goku. Quelques indices créent sa mythologie et suscitent notre curiosité : sa bague du Temps, sa boucle d'oreille qui appartient à Kaïoshin, ses dialogues qui indiquent qu'il n'a jamais rencontré Goku et qu'il n'emprunterait que son corps, ses attaques qui rappellent celles de Broly. Bref, du mystère à tous les étages et cela fonctionne. On espère que l'équipe ne se prendra pas les pieds dans le tapis sur la durée tant les questions posées en une poignée d'épisodes nous promettent des révélations énormes très bientôt.

Si la qualité artistique de la série varie toujours entre le correct et le franchement discutable, cette nouvelle histoire ressuscite notre intérêt pour la série. Et se permet même de lever un peu le pied sur l'humour caca-prout typique de l'auteur mais qui entâchait un peu le côté dantesque des combats. Les relations entre Mirai Trunks et Trunks enfant promettent aussi énormément, tout comme le fait de voir que Vegeta est définitivement le personnage le plus soigné de cette nouvelle série, gagant en complexité. Le Prince des Sayans a bien changé. Et c'est tant mieux.

On attend donc la suite avec impatience et on croise les doigts pour que ce soit aussi bon qu'avant.

Photo Black Goku

commentaires

Jack
13/07/2016 à 17:19

@Christophe: Cela explique aussi qu'entre l'arc de Vegeta, l'arc de Freeza et l'arc de Cell, il y a une cohérence et une suite logique entre chaque arc (Vegeta arrivant sur terre, puis le passage sur Namek, la fin de Freeza, le retour sur terre, le retour de Freeza tué par Trunks pour avertir du danger imminent qu'est Cell puis... rien. On commence l'arc de Boo par le championnat. Comme une cassure dans la suite des différents fils narratifs.

champy
08/07/2016 à 11:27

@Paamu100 Tu l'as dit... vegeta c'est le putain de meilleur personnage de cette saga, en fait , c'est la meilleure idée que toriyama ait eue à partir de DBZ...

Paamu100
06/07/2016 à 22:01

je suis précisément (présentement comme diraient nos cousins québécois) en train de regarder pour la première fois GT, épisode 36 et il est vrai qu'à partir de Baby qui commence à grandir ca devient biens moins chiant. Y a des choix douteux, d'autres pas tant que ca, après les gouts et les couleurs...

- Gohan on peut se pendre quand on voit ce qu'il est devenu depuis son combat contre Cell et le semblant de guerrier ultime avec le vieux Kaio qu'il était censé devenir (cf le Gohan du futur). Très vite absorbé par Buu donc il a servi à rien finalement.
- Goten lol quoi...
- La moustache de Vegeta (qu'il perd assez rapidement) ne me dérange pas tant que ca, ca fait partie de l'idée de "que sont ils devenus 15-20 ans après et ca fait très... Village People / Freddy Mercury etc... (c'est l'époque en même temps encore un peu)
- les Videl et Bulma qui vieillissent un peu quand meme c'est touchant
- Trunks et Pan........ et GuiGui...................
- le dessin général assez faiblard, mais le design est parfois cool (Dr Gero bis on passe.. mais Baby est sympathique, mixe entre petit Buu et un Cyborg)
- moins d'épisodes ca fait un meilleur rythme, normalement (en meme temps j'ai revu les DBZ Kaï qui sont tres bien pour ca je me rappelle plus des DBZ d'origine)

- j'en suis donc à la transfo 4 j'attends d'en voir un peu plus les conséquences mais Goku est déjà dépassé par son ennemi ils ont pas perdu leur temps ^^
- et j'ai entendu parler des dragons et des boules ca risque d'etre intéressant

je plussoie MikeGyver, regarder GT à partir de Baby épisode +-25 ca économise bcp de notre mansuétude...
et comme on aura des SUPER en VF bientot je pourrai enchainer en sachant déjà à quoi m'attendre (un peu le meme soucis que lss premiers épisodes de GT à ce qui parait) en sachant que ce sera une vraie suite.

et sinon je viens de terminer juste avant l'arc de Buu et je l'ai trouvé très intéressant, Buu fait office de nemesis et incarne à lui seul toute les notions de transformations et d'effets + et -. Et on a surtout Goku qui finalement a besoin de l'aide des "citoyens de l'univers" et non pas de sa puissance brute ou sa technique pure pour le vaincre, et surtout au même moment l'un des plus beaux monologues de Vegeta, très touchant, qui parle de Goku... c'est pour ca que Vegeta est le meilleur perso je trouve, l'un des rares à ne pas avoir été souillé, et qui a toujours eu une évolution intéressante.

mikegyver
06/07/2016 à 17:13

pfff vous etes.....j'ai pas de mots.

GT , passé les 25 premiers episodes, est une merveille a base de fusion , oui oui tout ce qui etait bien dans Z, les super sayiens, niveau 2,3,4 etc.....

ben c'est enorme dans les GT, mieux dessinés que les Z, sans temps mort a partir de l'arc Baby Tsuful (64 episodes au lieu de 2585 a mourir)

Tous les potes ont kiffé les GT, normal, parce que franchement a partir du tournoi de Cell, DBZ est mort, plus aucun combat , des longueurs, un scenar moisi,

bref je conseille a tout le monde de mater DBGT, en zappant du 5 au 25, ca fait une 40aine d'episodes excellents.

Apres pour critiquer faut avoir maté, en entier, c'est sur que c'est pas donné a tout le monde.

Christophe Foltzer - Rédaction
06/07/2016 à 11:08

Ah mais l'arc Boo est loin d'être mauvais, entendons-nous bien. Seulement, il fait un peu tâche dans la progression dramatique de la partie Z, qui était effectivement consacrée à Gohan et son évolution pour dépasser son père.

champy
06/07/2016 à 09:19

Oui, parceque dès le 1er épisode de Z(et via le générique pour la serie animée), le ton est donné : c'est gohan qui sera le véritable héros... mais après ce n'est pas ce qui s'est passé(en dehors de l'arc épique de cell et des cyborgs) peut etre à cause des fans qui reclamaient toujours goku mais je dirais aussi que l'arc boo n'est pas si pourri que ça avec les fusions et autres ... dans tous les cas j'attend impatiemment la VF de Super, car cette saga est une addiction de 7 à ... 177 ans ! Je ne m'en lasserai jamais !

Christophe Foltzer - Rédaction
06/07/2016 à 06:57

Toriyama lui-même était assez embarrassé par GT à l'époque, surtout lorsqu'il voulait s'éloigner de l'univers de Goku, sans succès. Il n'a pas exactement laissé faire puisque la Toei possédait les droits de la franchise pour tout ce qui concerne les versions animées de la saga, donc ils n'avaient pas vraiment besoin de le consulter pour le faire.

Un fait similaire s'était produit à l'époque du manga puisque l'auteur voulait en finir avec l'arc de Cell mais fut contraint par son éditeur de continuer. Ce qui explique aussi pourquoi l'arc Boo est moins intéressant.

champy
06/07/2016 à 01:46

Je sais très bien que toriyama n'a pas artistiquement participé à GT, mais il a laissé faire et à bien touché son chèque... donc ne venez pas le blanchir... Bien que je suis d'accord pour les critiques négatives à plusieurs niveaux : la première partie est 100% nulle, ça c'est clair, stupide idée de faire goku redevenir un enfant ... stupide idée de ce méchant parasite "bébé tsuful" qui prend possession du corps du charismatique vegeta(idée calquée sur les goaulds de l'univers stargate d'ailleurs), rendre inutiles les illustres fils de vegeta et sangoku(trunks, gohan et goten font figure de figurants énervants) n'est pas une bonne idée non plus... Mais ils se sont rattrapés dans la 2eme partie avec les dragons des boules de cristal, les nouvelles transformations de sangoku et tout le reste(et je trouve que la meilleure idée était de parler de ce qu'ils sont réellement devenus), alors, comme a dit paamu, tout n'est vraiment pad à jeter dans GT.

Paamu100
05/07/2016 à 22:15

DB GT n'est pas canon, c'est une sorte de non suite "hommage" à la saga DB+DBZ produite par la Toei, et quand on voit le résultat global on se dit que c'est tant mieux que ce ne soit pas pris en compte, un peu comme du côté de XMen en films...

tout n'est pas à jeter dans GT, je suis en train de le regarder pour la première fois (à 32 ans ^^ je me jette à l'eau en connaissant les risques), mais bordel que c'est mou, chiant et assez douteux. Et assez laid malgré quelques réussites relatives.

J'attends une VF de Super avant de regarder, j'ai bien aimé les deux films Freezer et Beerus et heureusement que certains épisodes semblent avoir été retouchés c'était pire que GT des visuels que j'ai vus.

Autant en film je préfère un Bilbon en trilogie qu'aucune en film, autant on peut se passer d'un mauvais Dragon Ball, donc souhaitons qu'ils continuent de rattraper le bazar.

Gemini
05/07/2016 à 18:57

DBGT a été réalisé pour la Toei, Toriyama n'y a même pas touché. Avec DBS, DBGT a complètement été supprimé. Et mis à part 2/3 épisodes c'est tant mieux. La suite directe de DBZ est quand même bien plus intéressante que le pseudo reboot de DragonBall.

Plus

votre commentaire