Le créateur des jeux Bioshock va s'occuper du reboot de La Quatrième Dimension

Christophe Foltzer | 19 avril 2016 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Christophe Foltzer | 19 avril 2016 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Aujourd'hui, les différents médias ne sont plus aussi séparés que, disons, il y a 30 ans. A tel point que l'on n'imagine pas l'un sans l'autre. Et le rapprochement risque d'être encore plus intime avec la nouvelle version de La Quatrième Dimension qui arrive.

Aaaah, La Quatrième Dimension, cette série archi culte créée dans les années 60 par Rod Serling et qui nous a fait frissonner de nombreuses fois avec ses scénarios à la fois alambiqués, extrêmement graves et tellement ironiques. Cela faisait un long moment que nous n'en avions plus entendu parler et, puisque la mode est aux remakes et aux reboots, on se doutait bien qu'elle allait revenir au final, pour le meilleur et pour le pire. Si Les contes de la crypte reviennent, elle peut tout aussi bien faire son come-back, il n'y a pas de raison. 

Sauf que voilà, fidèle à elle-même, La Quatrième Dimension ne peut décemment pas revenir comme tout le monde, il faut qu'elle se fasse remarquer et qu'elle verse dès le départ dans le méta. Et c'est avec une réelle surprise que nous apprenons son retour avec aux commandes nul autre que Ken Levine, le papa des jeux Bioshock.

 

Générique

 

Aaaah, Bioshock, probablement les FPS les plus prenants et les plus intelligents de ces 10 dernières années (oui parce que Half-Life commence sérieusement à dater quoi) dont le dernier volet, Infinite, est toujours dans les mémoires. Levine s'occupe donc du reboot de la série culte et envisage d'en livrer une version interactive, où le spectateur pourra choisir lui-même où l'histoire ira. Un procédé assez casse-gueule qu'il a expliqué au micro du magazine Wired :

"Si vous avez joué à mes jeux, vous aurez sans doute compris que j'ai grandi avec La Quatrième Dimension. Ils parlent d'une vérité plus grande, où la moralité est remise en question, et la plupart du temps ils parlent d'un personnage qui vit une expérience centrale dans sa vie tout en questionnant notre part d'humanité de manière plus générale. Je ne suis pas persuadé qu'à l'origine Rod Serling voulait écrire des histoires de science-fiction mais je pense qu'il a trouvé que c'était une bonne manière d'utiliser la métaphore.

 

Photo

 

Nous avons déjà établi les bases de ce que nous voulons faire et maintenant nous en commençons l'écriture, en essayant de trouver comment la part interactive peut devenir un élément narratif qui rendra le tout plus personnel pour le spectateur, tout en l'impliquant totalement. Les spectateurs pourront revenir sur ce qui s'est passé pour vivre une nouvelle expérience à chaque fois."

Alors oui, c'est un peu fouilis dit comme ça et l'on ne voit pas forcément comment cela peut marcher de manière efficace et prenante sur toute une série mais, Ken Levine n'étant de loin pas un débutant, nous pouvons lui faire confiance pour nous retourner la tête une nouvelle fois. Et, très honnêtement, on ne demande que ça. Ne reste plus qu'à nous dire maintenant quand la série sera diffusée.

 

 

Tout savoir sur La Quatrième Dimension

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire